alexametrics
vendredi 07 octobre 2022
Heure de Tunis : 16:44
BN TV
Affaire Salah Attia : le ministère public fait appel
17/08/2022 | 14:48
2 min
Affaire Salah Attia : le ministère public fait appel

 

L'avocat Samir Dilou a annoncé que le ministère public a décidé de faire appel de la décision du tribunal militaire du 16 août 2022 et condamnant le journaliste Salah Attia à trois mois de prison.

 

Dans une publication Facebook du 17 août 2022, Samir Dilou a rappelé que Salah Attia a écopé d'un mois de prison pour avoir imputé à un fonctionnaire public des faits illégaux en rapport avec ses fonctions, sans en établir la véracité et de deux mois de prison pour atteinte à la dignité, à la renommée, au moral de l'armée. Salah Attia avait été jugé non-coupable de plusieurs autres accusations telles qu'attentat ayant pour but de changer la forme de l'Etat, incitation des gens à s'armer les uns contre les autres ou à provoquer le désordre, le meurtre ou le pillage sur le territoire tunisien et d’outrage à autrui à travers les réseaux publics de communication.

Pour rappel, Salah Attia avait déclaré à la chaîne Al Jazeera que l'armée avait confiée à l’UGTT son refus d'accéder à la demande du président Kaïs Saïed d’encercler ses locaux. Ces propos ont été formellement démentis par la centrale syndicale. Il a refusé de révéler la source de ses informations faisant prévaloir les dispositions du décret 115 relatif à la liberté de presse, affirmant que le juge d’instruction près le tribunal militaire a autorisé sa mise en garde à vue. Le 13 juin 2022, le juge d'instruction militaire près du Tribunal militaire permanent de première instance de Tunis a décidé d'émettre un mandat de dépôt à son contre.


S.G

17/08/2022 | 14:48
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
C'est ça l'armée dont on a appris à aimer avec le Valeureux Père de la démocratie tunisienne, le Général Rachid Ammar (Allah yèrham Wèldih).
a posté le 17-08-2022 à 21:48
Trois mois de prison pour un journaliste Salah Attia. Un civil qui ne devrait en aucun cas se présenter devant les tribunaux militaires, sont peu pour son Altesse du ministère public. Il faut le faire pendre à la corde et au poteau ou lui couper la tête à la guillotine, sinon la prison à perpétuité à Porto Farina, parce qu'il n'a rien fait. Il n'a fait que protéger l'identité de son informateur, suivant l'éthique du journalisme de par le monde entier.
Eh oui, les autres pays avancent et la Tunisie nous surprit par sa marche-arrière. Ils veulent nous détruire même l'unique harmonie et vraie entente entre les citoyens tunisiens et leur armée nationale. Une harmonie et une coopération qui ont rendu possible, l'unique réussite d'une vraie Révolution arabe.
Les Egyptiens nous sabotent toute harmonie entre les Tunisiens.
Où es-tu mon Général Rachid Ammar, pour nous sauver notre Patrie tunisienne de ces criminels ennemis des Révolutions arabes?
Allah yostir Tounes.
Zient08
Trop leger
a posté le 17-08-2022 à 19:50
Le zawali se tappe un an pour un calumet devant chez lui.

Montrer l'exemple ces gens là doivent être sanctionnés sévèrement
Bruno
La vérité
a posté le 17-08-2022 à 16:17
Trois mois c'est léger,la sanction doit être plus sévère