alexametrics
Dernières news

Abou Iyadh débarque et ressort de la mosquée où il a prononcé son discours ! (mise à jour)

Abou Iyadh débarque et ressort de la mosquée où il a prononcé son discours !  (mise à jour)

Abou Iyadh a finalement tenu son discours à la mosquée El Fath, vers 13h30, alors qu’il avait été annoncé, dans un premier temps, vers 12h20 puis vers 16h00.
Une partie du discours d’Abou Iyadh a été diffusée en streaming par les pages « Ansar Al Chariâa » sur les réseaux sociaux.
Bien qu’il soit activement recherché, bien que la mosquée ait été quadrillée par les forces spéciales, Abou Iyadh a réussi son objectif de prononcer ce discours. Un discours annoncé par ses partisans dès ce matin sur leurs pages Facebook.
Selon des journalistes de Mosaïque FM, présents sur place, et selon les comptes-rendus de salafistes sur leurs pages Facebook, Abou Iyadh serait arrivé sur une moto, au milieu d’un grand nombre de ses « collaborateurs ». Il a prononcé son discours (diffusé en direct sur les réseaux sociaux) et serait reparti. On ignore comment il aurait pu quitter les lieux malgré la très forte mobilisation policière.
D'autres sources affirment que Abou Iyadh serait encore à l'intérieur de la mosquée. Par mégaphones, les forces de l'ordre lui ont intimé l'ordre de quitter la mosquée.

Vers 16h30, une foule est sortie précipitamment du lieu de culte, créant un véritable tohu-bohu devant la porte. Quelques minutes plus tard, on a dû admettre qu'Abou Iyadh n'était plus à l'intérieur.
Vraisemblablement, il a quitté les lieux depuis 14 heures. Un peu après 14 heures, en effet, les Salafistes se félicitaient déjà de l'évasion de leur chef !

Abou Iyadh s’est attaqué, tout au long de son discours au ministre de l’Intérieur, Ali Laârayedh, en lui demandant de démissionner : « Après tout ce qui s’est passé, tu devrais démissionner, comme dans n’importe quel pays démocratique », a-t-il déclaré en substance.
Par ailleurs, Abou Iyadh a appelé ses partisans au calme et à la modération, leur demandant de ne pas répondre à la provocation tout en exhortant ses « frères » de s’élever contre ceux qui portent atteinte au sacré.
Il a en outre accusé les laïcs et les partis au gouvernement d’utiliser les salafistes à des fins politiques et demandé aux salafistes de ne pas entrer dans leur jeu.

M.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

hamahama
| 19-09-2012 08:19
comment laisser une bandes de ringards utilisées les mosquées pour leurs réunions personnels
si ce gouvernement ne peux pas les empêchées
alors qu'elle prononce un décret de loi que ces lieux de culte soit fermées entre les moments des prières et nous verrons ce que ils sont capables de faire et peut être dans la clandestinités sera plus facile de les attrapées

ken y a maken
| 19-09-2012 08:00
Qui sont-ils et combien sont-ils ? d'où provient l'argent pour qu'ils puissent se déplacer d'une ville à l'autre et qui les finance ? sont-ils armés ?

Et Tant d'autres questions restées sans réponses à ce jour. Le peuple doit savoir sans détour les tenants et aboutissants de cette mouvance dite jihadiste alors l'ensemble des courants salafistes ont bénéficié des largesses du nouveau pouvoir qui risque de conduire le pays à la guerre civile.

Ergo sum
| 18-09-2012 18:23
Moi, je me fiche d'Ennahdha et j'ai dit à maintes reprises qu'un parti de jeunes serait le plus légitime à conduire cette phase et j'espère que ce parti verra le jour. Mais en attendant, la troïka ou al jomhouri s'il ne s'associe pas à l'rcd ou hamma el hammami s'il garde ses positions prérévolutionnaires seront, les plus habilités à gouverner, révolutionnairement parlant

Ergo sum
| 18-09-2012 18:23
Tu veux discuter alors soyons sérieux un moment, il ya des fondements desquels nous ne devons pas déroger.
Un, les partis qui représentent symboliquement la révolution sont ceux qui regroupent le plus de militants, ces partis là, les révolutionnaires les soutiennent par défaut quand l'adversaire pour ne pas écrire ennemi est un revenant.
Deux, il faut que le peuple révolutionnaire reste solidaire face aux tentatives des abrutis de refaire surface, il ne faut surtout pas s'allier à eux ou faire ensemble de fronts, vaut mieux rester seul et obtenir des scores faibles en élections et préserver ses principes que de s'associer au diable et en plus on est pas sûr que cette association garantira la victoire électorale, loin de là.
Trois, nous voulons tous, nous les révolutionnaires, construire un état de droits mais toujours dans un cadre révolutionnaire, les sbirros n'ont rien à voir avec cette construction, ils n'y participeront pas, on ne les laissera pas et on se battra pour ça.

citoyen tun
| 18-09-2012 16:13
qu,un terroriste se faufile dans la foule en pleine capitale et de jour sans qu,on parvienne à l,arreter.a-t-on evalué les répercutions de cette incapacité ou manque de volonté sur le tourisme ou les investissements ?

citoyen tun
| 18-09-2012 16:02
les tunisois(habitants de tunis) précisément el menzah 6 se souviennent sans doute d,un cambrioleur qui chaque nuit s,introduisait dans une villa et qu,on parvenait pas à arreter.celà a duré des semaines (novembre 1984).et quand le ministre de l,interieur a pris les choses en main il a chargé une brigade spéciale pour l,arreter.il s,est avéré que le type qu,on a qualifié de "chbeyeh" c-a-d fantome,etait protégé par la police de l,arrodissement d,el menèzèh.

G&G
| 18-09-2012 15:22
Je ne suis ni rcdiste ni sympathisant mais à force de lire les commentaires d'Ergo sum je risque de tomber amoureux de ce défunt parti.

G&G
| 18-09-2012 15:11
je ne suis ni rcdiste ni sympathisant . Mais à force de lire les commentaires d'Ergo sum je commence à tomber amoureux du défunt parti.

stevejob
| 18-09-2012 14:34
Question: sous l'hypothèse ou ce torchon de salafiste est sortie dans un torchon noir (nikab) faut -il dans ce cas, s'il s'avère réel, interdire la BURKA?
@JW ton zaba tu le la ou je pense.

muslim
| 18-09-2012 13:14
Depuis deux mois ces extremistes prétendant protéger l islam n ont rien dit depuis deux mois pour défendre le prophète , mais depuis qu on ai tuén le N2 d el quaada ils ont utilisé le film pour se venger en s attaquant aux américains-

A lire aussi

Le différend Mekki-Ghannouchi n’est pas tout

20/10/2019 18:00
4

Cette distinction vient valoriser le rôle qu’a joué Marouen Abassi à la tête de la BCT en matière de

20/10/2019 17:20
3

Le Conseil de la Choura d’Ennahdha a annoncé, dans un communiqué rendu public ce dimanche 20 octobre

20/10/2019 15:23
23

Meem Magazine va plus loin et fait un parallèle, dans une autre vidéo, entre le massacre rwandais et

20/10/2019 13:00
39

Newsletter