alexametrics
Dernières news

Abir Moussi : l'homosexualité peut affecter le modèle familial tunisien

Abir Moussi : l'homosexualité peut affecter le modèle familial tunisien

La candidate du Parti destourien libre (PDL) à la présidentielle, Abir Moussi, a indiqué que si elle est élue présidente de la République, plusieurs dossiers brûlants seront ouverts et examinés durant son mandat de cinq ans, notamment les assassinats politiques, l’envoi des jeunes dans les zones de conflits, l’organisation secrète d’Ennahdha et les personnalités soupçonnées d’être liées aux organisations terroristes.

« Le centre national de renseignement, qui est sous l’égide de la présidence du gouvernement, doit être désormais sous la direction de la présidence de la République. Si le centre national de renseignement et le conseil national de sûreté collaborent ensemble pour mettre en place un plan stratégique visant à démanteler les cellules terroristes, le citoyen sera rassuré et l’image de la Tunisie à l’étranger sera améliorée », a-t-elle indiqué lors de son passage ce matin, jeudi 12 septembre 2019, à « El Matinale » sur Shems FM.

Interrogée sur sa position concernant les libertés individuelles, Abir Moussi a indiqué qu’elle protégera, une fois élue à la tête de l’institution de la République, ce droit consacré par la Constitution de 2014 et assuré qu’elle est en faveur de la liberté de la presse et d’expression.

« La question de l’homosexualité est une chose claire pour nous. Il y a tout de même une différence entre la liberté sexuelle et l’homosexualité. Il n’y aura pas de dépénalisation de l’homosexualité. Concernant le recours au test anal, cette pratique ne peut être utilisée qu’après avoir eu une autorisation judiciaire », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter : « Cela peut affecter le modèle familial en Tunisie et on pourra ainsi demander le droit au mariage. Concernant la question de l’égalité dans l’héritage, je suis contre le projet de loi élaboré ».

E.B.A.


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (43)

Commenter

Amilcar
| 13-09-2019 11:21
Comme d ' habitude toujours très clair et précis. La même ligne de conduite de la logique et de la raison.

En ce qui concerne l' homosexualité c ' est le moindre de nos soucis au regard su chantier de la constitution bâtarde et chaos actuel.
Deuxièmement, la société Tunisienne n' est pas prête, pour la depwnalisation de l' homosexualité qui exige du temps et une certaine préparation sociale à la compréhension de cette nature humaine et ce qu ' elle dit c ' est une protection de la stature familiale traditionnelle.. Elle ne.va pas faire la.chasse aux sorcières sur simple.delation mais sur une plainte en justice et sur ordre judiciaire seulement. Pour le test anal
Donc l' accusé aura droit à un avocat..

Pour ce qui concerne toutes les autres libertés elles sont garanties

Pour l' égalité à l' héritage. La proposition actuelle n ' est pas une véritable avancée pour la femme car celle ci ne saura si elle adroit effectivement à la part égale que au décès de son père! Celui ci peut effectivement dans son testament de NE PAS à accorder la part égale

Donc ce n ' est qu ' un simulacre de l' égalité et ce qu elle dit c' est que cela soit faire partie d' un débat national approfondi et éventuellement d ' in référendum . Ce qui parfaitement démocratique clair, précis et une vraie avancée pour les femmes libres et indépendantes qui l' obtiendront parcequ elle veulent l' obtenir..!


Par ailleurs pour ceux qui ne sont pas encore convaincus,, l' Europe , depuis quand et comment M bien de temps.ca leur a pris pour légaliser le.mariage homos.ou accepter les.homos. D' une façon générale..?!

Alors pourquoi voulez vous tout avoir d' un seul coup, brûler les étapes?!

Abir Moussi à Le bon programme , dans une libéralisation cadrée par la.loi pour éduquer et remettre le citoyen sur des valeurs sûres de dignité du travail de l' état et ses structures et changement radical

Ou bien choisissez la pseudo démocratie islamique qui vous bercent avec dea libertés illusoires qui mènent au chaos , car les frérot du diable ne savent vivre que dans le désordre et le chaos pour se maintenir au pouvoir







Abir
| 13-09-2019 09:28
Ceux qui en veulent à Abir Moussi pour un sujet ou un autre , je leur dis qu'au contraire vous pouvez la féliciter parce que d'abord elle confirme qu'elle n'a jamais menti alors qu'elle pourra dire oui oui pour les sujets qui fâchent pour bénéficier des voix, mais à chaque sujet elle ses explications et comme on dit revoir avec le peuple donc c'est une dame du principe et responsable mais certains Tunisiens préfèrent celui et celle qui ment

Faouzi38
| 13-09-2019 08:16
Madame Abir Moussi, juste un petit conseil pour vous il faut jamais oublier que les homosexuels votent aussi alors une voix est une voix

Forza
| 13-09-2019 06:48
religieuses, sexuelles etc. n'avance pas la Tunisie. Moussi veut bien sûr gagner les voix de l'électorat conservateur, tout est calculé, rien d'authentique ou de principe.

Tunisienne
| 13-09-2019 06:03
Je vote pour une femme, jeune, mère de famille, intelligente et intégre. Je vote pour Abir Moussi qui saura pratiquer la politique des étapes à la manière de Bourguiba.

hourcq
| 12-09-2019 23:45
Que ne dirait-on pas pour plaire à une soi disant majorité et obtenir la "chaise" tant convoitée? Abir Moussi me déçoit par ce genre de déclaration. C'est une grande lâcheté que de s'attaquer à une minorité qui ne demande rien d'autre qu'on la laisse tranquille et que chacun s'occupe de ses fesses. De plus, l'homosexualité est beaucoup plus pratiquée dans les pays où il y a une véritable ségrégation de fait entre les sexes ce qui est le cas dans la majorité des pays musulmans. Simplement, c'est un non-dit, une réalité cachée. "Cachez ce sein que je ne saurai voir" disait le personnage Tartuffe (=hypocrite) dans une pièce de Molière, auteur de comédies au XVIIème siècle en France. Abir Moussi va-t-elle aller jusqu'à débaptiser tous les lieux portant le nom d'Abu Nuwas le plus célèbre des poètes dans le monde arabe qui ne cachait pas ses préférences ?
Dommage car elle a de bonnes propositions pour redresser ce pays. Tout à fait d'accord avec @Maxula sur ce sujet.

Abir
| 12-09-2019 22:26
Vendredi les votes à l'étranger et je vais voter pour Abir Moussi et comme ça ma conscience est tranquille pour mon pays

Guide de tourisme
| 12-09-2019 22:06
De part ses doigts, serait-elle la moule rare des bagla lihom khwamjias?

Le Numide
| 12-09-2019 21:55
la plus crédible, et la plus patriote avec A. ZBIDI

Lobna de Gabès
| 12-09-2019 21:52
Bien que tu ne veuilles pas dépénaliser l'homosexualité.

A lire aussi

Attayar soutien Kaïs Saïed pour la magistrature suprême.

18/09/2019 12:19
7

certains candidats à l’investiture suprême se sont

18/09/2019 11:38
9

Cette présidentielle 2019 a montré au grand jour les grosses différences entre le réel et le

18/09/2019 11:26
0

Farouk Bouasker revient sur la question du financement des campagnes électorales des candidats à la

18/09/2019 10:48
2

Newsletter