alexametrics
Dernières news

50% des Tunisiens souffrent de troubles mentaux selon l'OMS

Temps de lecture : min
50% des Tunisiens souffrent de troubles mentaux selon l'OMS

Un Tunisien sur deux souffre de troubles mentaux. L’ancien régime ne se contentait pas de tordre les indicateurs socio-économiques dans le sens qui lui convenait. L’enquête de l’OMS, menée en 2005 a, certainement, été jugée dérangeante et a été logiquement tue. Toujours selon cette enquête, révélée à l’agence TAP par Dr Rim Ghachem, présidente de la société tunisienne de Psychiatrie (STP), 37 % des cas présentent des problèmes de dépression et d'anxiété.

Les enquêtes menées à l’échelle nationale versent dans le même sens. Les choses ne s’arrangent pas : 30 à 50 % des patients accueillis dans les centres de la santé de base souffrent de troubles de la santé mentale dont 28 % de cas de dépression et 20 % de cas d'anxiété et autres troubles psychosomatiques.

A partir de là, la Journée mondiale de la santé mentale, célébrée chaque 14 octobre ne pouvait être placée que sous ce thème : « la santé mentale : l'affaire de tous ». L’insoumission s’en prend du corps médical psychiatrique, explique Dr Ghachem pour justifier cette thématique : « après plus d'une vingtaine d'années de silence, le Tunisien est passé d'une soumission quasi-totale sous la dictature de l'ancien régime à une insoumission postrévolutionnaire totale comme pour se déculpabiliser de ce silence qui a longtemps perduré ».
Le médecin prend des gants pour nous le dire, mais ses propos sont à peine voilés. Le Tunisien a perdu le nord après un demi-siècle et deux régimes despotiques qui l’ont infantilisé. D’où cette fixation à la limite du pathologique sur l’identité arabo-musulmane. « Le Tunisien ne se reconnait plus, il cherche à affirmer son identité nationale et arabo-musulmane. Il cherche, également, ses repères et a besoin d'un nouveau guide en qui il a, réellement, confiance », explique-t-elle.

Pour résumer l’enquête, la moitié de nos concitoyens est dépressive et anxieuse. Selon l’analyse de la spécialiste, nous ne savons pas qui nous sommes. Et si nous nous fions aux événements des derniers jours, beaucoup d’entre nous ne savent pas contrôler leur agressivité. Faudrait-il peut-être s’arrêter sur les politiques de santé incluses dans les programmes des partis. Aurions-nous besoin d’une vaste psychothérapie à l’échelle nationale ?

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

kiko1220
| 18-10-2011 17:38
je trouve cela tous a fais vrai chiffres mis a part ya ka voir dans les rues le comportement des gens ... moi meme je dois en faire partie et le reconnaître est une bonne voie pour la guerison a bon entendeur et n oubliez pas de voté peace

Tunisien
| 13-10-2011 21:41
Savez vous que 50% de gens qui vont voir le psy n'est pas 50% des tunisiens ... Car 50% des tunisiens font 5 millions et que 50% de 2 fait 1 et que exponentielle 0 fait 1 aussi. Bref, ...

citoyen tun
| 12-10-2011 17:22
le tunisien ne devrait pas avoir un pb d,identité .il est tunisien africain mediterraneen .il fait patie de toute l,humanité .la focalisation sur la soi-disant civlisation "arabo-musulmane" est l,origine de ses poblemes

Tunisien
| 12-10-2011 17:13
Soyez sûre, si on demande à ces braves statisticiens de nous donner le pourcentage hommes/femmes en Tunisie, ils n'arrivent jamais à trouver le bon chiffre .
Lancer un tel chiffre ( 50%) c'est très simple.

La Palice
| 12-10-2011 15:39
C'est justement ce que les 50% « atteints » disent de ceux qui ne le sont pas'psys inclus !

moncef rebai
| 12-10-2011 14:15
Ceux qui ont mené l'enquête, sont - ils touchés par les troubles ?
Deux façons de voir les choses : accepter ce fait et prier Dieu pour une guérison rapide. Ne nous disons pas souvent que les gens sont devenus dingues (ennas hiblou). Ou bien considérer que les troubles à fortes doses sont chez l'OMS.
En attendant, je ferai un peu plus attention à l'avenir en ayant à l'esprit qu'autour de moi, à la maison, au travail, dans la rue... il y a 50% des gens dont je dois me méfier.
Mais au fait je suis classé dans quel 50% ?

Tunisie meilleure
| 12-10-2011 12:33
Je me demande d'ou sort ces chiffres et surtout comment ils les ont obtenu?en se basant sur quelle méthode? Si ce qu'ils disent est vrais, il faut demandez aux algériens ou autres de voter pour nous le 23/10 car nous sommes invalides????? Wallahi 3ajab!!!!!

roufa
| 12-10-2011 10:11
les autres cinquante pour cent ne s'avouent pas déprimés ou ne se rendent meme pas comptes qu'ils sont mentalement trés "fatigués"et refusent de voir 1 psy pour les aider ,et te répondent avec agressivité:"je ne suis pas fou!tu insinues quoi au juste?"quand tu lui propose gentiment et avec tact d'aller voir un psy!!!!les autres ne sont pas recensés car ils ne vont pas voir un psy.c normal que notre santé mentale ne soit pas bonne ,c la vie moderne,la conjoncture actuelle,le stress et puis tout devient compliqué....le premier pas vers la guérison c de s'avouer malade!

MS
| 12-10-2011 10:08
C'est "30 à 50 pc des patients accueillis" qui souffrent de troubles de la santé mentale, mais combien sont-ils ces "patients accueillis" en pourcentage de la population? L'article est mal écrit.

Engineer Juridique
| 12-10-2011 08:46
Dans la constitution abolie et proposé dans l'avant-projet de celle de PR. SADOK BELAID! Alors 50% ce n'est pas mal. Mais au fait si y a un lecteur candidat à la constitution, pourquoi prononce-t-on les jugements au nom du peuple et lui faire endosser cette responsabilité, ce peuple qui n'a pas élu les juges, n'a pas mis le code pénal ni ses procédures, un peuple qui connait LES JUGES ne sont pas ***???

A lire aussi

Un simple retour vers les archives de la page officielle du mouvement Ennahdha, plus précisément,

17/11/2019 17:12
0

Le Premier ministre et ministre de l’Intérieur qatari, Cheikh Abdallah bin Nasser bin Khalifa Al

17/11/2019 14:16
8

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a indiqué, ce dimanche 17 novembre 2019, dans

17/11/2019 13:37
2

« le parlement et le gouvernement sont deux affaires différentes

17/11/2019 13:00
14

Newsletter