alexametrics
dimanche 14 août 2022
Heure de Tunis : 05:20
Chroniques
« La Tunisie est-elle une République, un royaume, un zoo, ou une prison ? »
Par Ikhlas Latif
24/06/2022 | 17:15
3 min
« La Tunisie est-elle une République, un royaume, un zoo, ou une prison ? »

 

« La Tunisie est-elle une République, un royaume, un zoo, ou une prison ? ». C’est la question qu’on continue à se poser génération après génération, telle une sorte de désopilante imprécation qui nous colle au pays. Cette question avait été posée il y a exactement 20 ans par un jeune à la plume au vitriol qui n’avait pu se résigner à mettre en sourdine ses mots libres et incisifs face aux pratiques hideuses et tragi-comiques de la dictature (Oui une dictature à son côté burlesque, absurde). Lui c’est Zouhair Yahyaoui. Il aura payé, le prix pour s’être exprimé librement, de la persécution de sa famille et … de sa vie.

 

Sa petite sœur, qui a subi les affres de la persécution notamment le chômage imposé pendant des années, est morte hier. Qu’elle repose en paix. On pourrait dire que Leila Yahyaoui a été emportée par un cancer à l’âge de 37 ans et passer son chemin.

Mais on pourrait aussi dire qu’elle a fait face à cette terrible épreuve tout en subissant une injustice impulsée par le pouvoir en place. Entre 2002 et 2022, l’arbitraire de régimes politiques, différents en apparence, broie des citoyens, les détruit, les anéantit. La défunte avait intégré l’équipe de l’Inlucc. Elle y avait rencontré son compagnon. Ils ont commencé à tracer leur chemin. Mais survint Kaïs Saïed. En un claquement de doigt, il ferme l’instance, jette les employés à la rue, sans revenus, sans garantie de retour, sans rien. La défunte et son époux ont fait face à la plus terrible des épreuves en ayant été obligés de subir une précarité imposée par le régime. Leila Yahyaoui est décédée en endurant une injustice d’Etat. Ses collègues sont encore vivants mais continuent à l’endurer. Des centaines de familles se sont retrouvées sans revenus du jour au lendemain parce qu’un omniprésident en a décidé ainsi et pas autrement.

A ceux qui félicitent ce même régime d’avoir pris en charge les soins, ayez au moins un semblant de décence. Ça devient pénible de voir tant de personnes (et pas des plus bêtes parfois), qui pour défendre le « grand sauveur », plongent tête la première dans le côté ridicule et le bas déni.

 

Il y a de cela exactement 20 ans, les Tunisiens étaient appelés aux urnes pour un référendum constitutionnel à l’initiative du président Ben Ali. Le premier dans l’histoire du pays. Présenté au monde par le régime comme étant la pure manifestation de la démocratie en Tunisie, le projet d’amendement avait été accepté par plus de 99% des suffrages exprimés. Entre autres modification, la suppression de la restriction sur les mandats présidentiels. Ainsi, le chef de l’Etat s’était donné la latitude de se représenter autant de fois qui le souhaiterait. Un bel exercice « démocratique »! qui permet alors au président de briguer un quatrième mandat. Ce référendum lui a également assuré, au moins officiellement, une légitimité politique pour tous les actes commis et ceux d’après.

C’est dans ce contexte que Zouhair Yahyaoui avait proposé avec son sarcasme mordant un ‘référendum’ sur la base de la fameuse question « La Tunisie est-elle une République, un royaume, un zoo, ou une prison ?». 20 ans après, le contexte est différent mais des réminiscences persistent, comme un relent de déjà-vécu. Le régime organise le deuxième référendum constitutionnel de l’histoire du pays, impulsé par un président qui se veut iconoclaste. Les Tunisiens sont appelés aux urnes pour voter sur un projet de constitution qui, d’après les bribes lâchées par les explicateurs, renforcera le pouvoir présidentiel lui accordant de larges prérogatives. D’ailleurs, on nous annonce le retour de la Chambre des conseillers. Pour rappel, le projet présenté au référendum de 2002 avait fait en sorte de doubler la Chambre des députés par celle des conseillers dont une partie des membres sont désignés par le président.

En attendant que nous puissions enfin consulter la constitution saïedienne et que les « épousailles » électorales aient lieu, essayons de nous poser les bonnes questions.

Par Ikhlas Latif
24/06/2022 | 17:15
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Soussi
Votre titre
a posté le 27-06-2022 à 14:22
Le titre de votre articles s applique sur la Tunisie depuis 2011 au 25.7.2021

Abidi
Tunisie
a posté le 26-06-2022 à 00:13
Personnellement je pencherai pour le zoo puisque des gens comme vous y vivent
Ali.
Zoo,prison et un tas de charabia.
a posté le 25-06-2022 à 16:20
Des centaines de personnes meurent chaque annee du cancer. Toutes sans doute ont subit une injustice sociale,si biensur on faisait sienne la logique de la rédactrice de cet article,ou on decele de la mauvaise foi avec des raccourcis et des amalgames d'une incohérence affligeante . Mme est connue pour ses écrits negativistes .C'est son affaire. Mais on n'arrive pas à comprendre quel lien peut exister entre le décès de Z Yahyaoui et de celui de sa s'?ur. C'est tout simplement de la mauvaise foi manifeste,d'où on cherche à discréditer une autorité qu'on ne porte pas dans son c'?ur. A vrai dire l'écrivaine cette fois ci était en mal d'inspiration pour ns présenter un tel texte ou il n'ya ni fil conducteur ni aucune suite logique dans les idées. Le titre a lui seul suffit de tout commentaire par cette confusion des genres. C'est du Charabia tout court.



Mansour Lahyani
Tout ça la fois...
a posté le 25-06-2022 à 15:44
"Une République, un royaume, un zoo, ou une prison ?" Tout ça la fois : à vot' bon coeur, m'sieu-dame... Mais, à y regarder de plus près, c'est le zoo qui semble l'emporter : on voit tant de singes gesticuler...
Alya
Mme vous journaliste
a posté le 25-06-2022 à 15:13
Encore une fois Mme latif, les tunisiennes n ont pas remercie l état d avoir pris en charge le traitement de la défunte. Non madame, le traitement était son droit et il n ya pas eu de trou thérapeutique. Son frère a très bien expliqué qu elle a simplement changé de système de prise en charge. Autrement, la patiente a été prise en charge à l hôpital. Le plus grave serait que vous Mme latif jeune et journaliste pensiez que la patiente est morte à cause des soins à l hopital
Forza
Ce que vous ne comprenez pas Alya
a posté le à 15:57
Nous voulons un état de droit et d'institution et non pas un état a la merci d'une personne. Dans un état d'institution, une instance constitutionnelle ne peut pas être dissoute par la décision d'une personne et ses employées ne risquent pas le chômage à cause des décisions d'une personne. Et dans cet état, aucun patient n'a besoin de l'intervention de Saied pour avoir accès aux soins.

et son frère n'a pas dit s'il y a eu un trou de thérapie ou non, et vous savez très bien qu'il y 'a des nouvelles thérapies de cancer qui ne sont même pas disponibles en Tunisie mais ça c'est une autre question et non pas la seule responsabilité du putschiste.
Alya
Reponse forza
a posté le à 17:56
Je voulais bien entendu expliquer que la défunte n a eu besoin de personne pour poursuivre normalement ses soins . En tunisie, et a l instar des pays developes, les protocoles de chimiothérapie administrée aussi bien dans le système hospitalier où privé est exactement le même. Et ce traitement est bien entendu payé par la cnam. Vous soulevez le problème d autres lignes de chimiothérapies comprenant des molécules innovantes disponibles en Europe ou dans d autres pays sous forme d essais cliniques ou de médicaments mis sous le marché et la , le sujet est très vaste
Forza
Ce n'est pas le cas
a posté le à 19:39
La couverture sociale est suspendue suite au putsch de Saied contre les institutions. C'était le cas aussi pour les députées et leurs familles, la femme de Khmiri et une députée de Qalb Tounes exemples.

C'est la 'présidence' qui intervient au cas par cas pour demander a la CNAM de continuer de prendre ces cas en charge. C'est la différence entre l'état de droit et l'écurie ou Saied ou les sujets sont à la merci de l'humeur du jour du monarque.
Alya
Reponse forza
a posté le à 23:19
Ah non ça ne se passe pas comme ça? Accès à la fonction de député n est pas ce qu on appelle première embauche? Tous les députés anciennement fonctionnaires ont rejoint leur fonction et bien entendu leur cnrps. Pour les autres qui venaient du secteur privé, les choses étaient plus simples . Sinon, tous les cas de patients que vous avez cité ont été traités! Je m arrêterait la d autant que mr khemiri n a personnellement pas accusé l état .
Daoudaou
Avant de méditer là dessus.
a posté le 25-06-2022 à 14:30
La Tunisie est devenue depuis 2011 un zoo, c'est pour cela que la mairie de Tunis ne s'intéresse plus au zoo du Belvédère.
Cependant il y a un cirque dont le chapiteau est installé à Monplaisir qui groupe les clowns de nahdha qui s'accaparent de l'argent du peuple.
Robonot
d'une dictature, l'autre
a posté le à 16:25
et avant 2011 c'était le paradis ? ou la jungle de Ould Ali, sa coiffeuse et ses 40 voleurs ...
Robonot
je dirais mème un zoo
a posté le 25-06-2022 à 13:47
un zoo convient le mieux, peuplé de singes, bourriques ... islamophobes, laquais de la France et isra-HELL.
Robocop surveillent du zoo
AR
La Tunisie est avant tout notre Patrie
a posté le 25-06-2022 à 13:17
Cette patrie qui nous abrite tous.
Cette patrie qui vous a offert éducation, instruction, culture et émancipation. Pour obtenir ce talent d'écriture et d'expression.
Cette patrie qui a besoin de la force de ses enfants pour proposer et construire, pas seulement pour chicaner, pour rouspéter.
Nous avons bu de son eau, respiré de son oxygène, nous étions assis sur les bancs de ses établissements, nous nous sommes soignés dans ses hôpitaux, profité de ses plages, nous étions heureux des meilleurs événements, nous étions tristes de ses malheurs, nous sommes certes indignés des mauvaises gouvernances, des injustes, mais notre patrie est intouchable et à travers toutes les péripéties des différentes civilisations, l'horreur de l'occupation, la patrie est toujours là debout, Indemne.
Ces passagers du pouvoir, chacun marque l'histoire, par une empreinte.
Mais c'est l'ingratitude aveuglante qui bloque l'esprit pour ne discerner que le mal.
C'est une République en cours d'édification, malgré tout.
A4
Je vote pour le zoo !!!
a posté le 25-06-2022 à 12:36
LE ZOO
Ecrit par A4 - Tunis, le 12 Octobre 2020

Mon pays, ce n'est plus un pays
Depuis que des étranges vipères
Débarquant en toute impunité
Ont proposé à des va-t-en-guerre
Leur venin pour traitement de santé

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand dans sa constitution idiote
L'Etat est un ogre à trois têtes
Ayant des mains souffrant de tremblote
Et du courage autant qu'une mauviette

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les trois têtes de l'ogre débile
Passent le plus clair de leurs journées
A cogner, s'esquinter les profils
A saigner et se bouffer les nez

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand deux cent dix-sept stupides corbeaux
Décident pour orner leur perchoir
De mettre en haut de l'escabeau
Un ignoble vautour charognard

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand du fond de son isolement
Un fou caméléon enragé
Rumine dans un langage véhément
Des chansons vieilles et usagées

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand des chacals toujours affamés
Forment des hordes, posent des chicanes
Devant une armée de malformés
Qui ne sait pas réouvrir la vanne

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les cabots noirs de la justice
Ferment à double tour tous leurs tiroirs
Pour protéger leurs odieux complices
Des assassins, voleurs et pillards

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les rats de la médiocrité
Se sont emparés de ses rouages
Pour, dans un acte prémédité
Le conduire tout droit vers le naufrage

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les ratés veulent faire la cigale
Quand les fourmis lasses et épuisées
Par ces fainéants qui se régalent
Choisissent de se volatiliser

Mon pays, ce n'est plus un pays
Ce n'est qu'un zoo sans porte ni mur
Où ne survivront plus que les loups
Où la parole n'est plus qu'un murmure
Et les horizons sombres et flous

Mon pays, ce n'est plus un pays !!!
nazou de la chameliere
Bonjour forza
a posté le 25-06-2022 à 11:06
Ne désespérez pas.
C'est un moment de flottement, mais ça passera.
Forza
Bonjour Nazou
a posté le à 16:00
Il est malheureusement en train de gagner et ce pays perdra 10 ans. Le peuple trouvera que son populisme n'apporte rien mais ça va être trop tard.
nazou de la chameliere
Cher forza
a posté le à 20:12
Ne désespérez pas.
Forza
La Tunisie est une écurie du putschiste
a posté le 25-06-2022 à 09:58
et des forces armées qui le supportent, un régime autoritaire sécuritaire et militaire et qui va se développer en une dictature militaire et sécuritaire.
Gardons un minimum d'honnêteté!
@Madame Iklhas Latif
a posté le 24-06-2022 à 22:21

Que la défunte repose en paix et sincères condoléances à sa famille, Allah yarhamha

@Madame Iklhas Latif: Je suis désolé de vous le dire, mais il n'y a aucun lien évident de causalité ou de déduction entre les deux faits que vous avez présenté ci-dessus.

Mais enfin Madame Iklhas Latif, franchement je ne sais plus quoi dire face à votre logique. Ce que vous écrivez est irresponsable.

Bonne soirée,

adel
Tunisie?
a posté le 24-06-2022 à 22:08
La Tunisie était, est et sera ce que ses enfants veulent qu'elle soit.
Donc, s'il y a faute, elle n'est pas imputable à la Tunisie.
MH
Les bonnes questions
a posté le 24-06-2022 à 20:11
Je me contente d'une seule : pourquoi KS n'apprend-il pas du passé ? Voudrait-il finir comme ses préceptes Najibuallah, Saddam, Ceausescu ou Kadhafi ?
Citoyen_H
HAHAHAHA, HAHAHAHA, HAHAHAHA
a posté le 24-06-2022 à 19:46
Quand on voit l'ensemble des G3ARE étant passés aux commandes de postes qui étaient à des milliards d'années-lumière de leurs moyens intellectuels, et quand on constate l'affligeant et désolant spectacle résultant de leurs déambulations, nous sommes en droit de nous poser la question clé : Etions-nous en présence d'êtres humains
Ce fut un karakouze de tous les temps.
Ya mala 7ala.





Le Révolté
à Citoyen_H(onni)
a posté le à 04:44
Votre commentaire est incompréhensible !
Quoi
Quoi?
a posté le à 11:44
Quoi tu veux comprendre le français parlé à la tunisienne lorsque tu ne comprends pas un mot du dialecte tunisien?
Ce commentaire est pourtant très clair et si toi de façon naïve,tu as trahi ton origine non tunisienne,nombreux sont sur ce site (si si encore plus nombreux que tu ne le crois) qui préfèrent encaisser et passer outre,mais comme toi,tu me parais sympathique,je vais te faire l'aumône de la traduction puisque Google ne s'est pas encore occupé de ce point:
G3ARE: se dit des personnes parvenues,de basse condition.
karakouze: un saltimbanque comique.
Ya mala 7ala: Quelle catastrophe!
Citoyen_H
@ Quoi | 11:44 MERCI POUR VOTRE ASSISTANCE
a posté le à 13:12
@Le Révolté
Est-ce le coup de main de Quoi, a généré un peu de lumière dans ta sombre et obscure boite crânienne, wèllè lè (ou non).


nazou de la chameliere
De tous les révoltés révolutionnaires
a posté le 24-06-2022 à 19:09
Yahyaoui zouhayer est la personne qui m'a le plus touchée.
C'était un idéaliste.
Et comme tout idéaliste, le chagrin tue .
Beaucoup de ces jeunes sont morts, de ce chagrin, parce que rien ne change.
Que ces jeunes ne culpabilise pas ,ils n'y sont pour rien, si tout va de plus en plus mal .
Allah yarhamhoum .

A la question en titre.
Rien de tout ça.
Nous avons un Lenine ,un Staline ,et bientôt nous gueulerons
. HHHAY KAIS-ER !!!

La3zai ,il a un nom prédestiné
:))))
DHEJ
Ah une des meilleures questions!
a posté le 24-06-2022 à 18:12
Que faire face à l'autorité compétente?

Le président n'est pas une mince affaire, même notre grand Amin MAHFOUDH ignore l'article 290 du code de procédure pénale...

La production juridique en Tunisie n'est pas une ING'?NIERIE... elle fait beaucoup de martyrs.


Que la défunte repose en paix et sincères condoléances à son compagnon et sa famille.
Fourati
Afour
a posté le 24-06-2022 à 18:08
Je penche pour la 3ème hypothèse
zozo Zohra
Excellent
a posté le 24-06-2022 à 17:48
Le zoo ha ha ha, c'est plutôt la planète des singes depuis plus de 10 ans.
Ha ha ha ha ha