alexametrics
Chroniques

Youssef Chahed, un pré candidat à Paris

Youssef Chahed, un pré candidat à Paris
 Alors, on a un prévenu dans une grosse affaire qui pourrait coûter à la Tunisie des centaines de millions de dinars, ce même prévenu qui a échappé d’un cheveu à une condamnation pour racket ; un prévenu qui a fui la justice du temps de Ben Ali pour aller crécher en France sans avoir réussi à obtenir le statut de réfugié ; un prévenu qui s’est vu refuser l’adhésion à l’Ordre tunisien des avocats ; un prévenu qui est rentré en Tunisie manger sa part du gâteau révolutionnaire et qui a rapidement regagné la France quand le pouvoir a échappé à son camp, ce prévenu qui a plus vécu en France qu’en Tunisie ; ce prévenu aux réflexions et publications anachroniques (il est resté bloqué dans les années 70) ; ce prévenu qui s’appelle Salim Ben Hamidane traite le leader Habib Bourguiba de pédophile ! Salim Ben Hamidane fait des records en flagornerie. Il n’a pas son pareil. En s’attaquant à Habib Bourguiba, il ne fait que son show de laudateur au profit de son patron Moncef Marzouki. Ce dernier y a droit périodiquement, tout comme Mohamed Ben Salem, son beau-père.

Salim Ben Hamidane est aveugle, il ne connait pas la Tunisie. Il croit la connaitre, mais il ne la connait pas. Il ne connait ni la Tunisie, ni les Tunisiens, tout comme son beau-père Ben Salem, tout comme son patron Marzouki. Ils connaitraient mieux les Tunisiens, ils sauraient qu’une majorité d’entre eux considèrent le leader suprême comme un symbole de la Tunisie indépendante qui a créé l’école gratuite et imposé l’obligation d’enseignement à tous. Aux garçons et aux filles, surtout aux filles. On aurait laissé la Tunisie entre les mains de la famille politique de Ben Hamidane (ou de Ben Salem), on aurait eu une Tunisie à majorité unilingue analphabète. Ils connaitraient mieux la Tunisie, ils sauraient que celle-ci aurait été surpeuplée avec des citoyens vivant dans les cimetières et les bidonvilles (comme l’Egypte ou le Maroc) sans le programme du Planning familial de Bourguiba. Le leader suprême est loin d’être parfait, mais ce qu’il a donné à la Tunisie lui pardonne toutes ses erreurs. Ce qu’il nous a laissé est non seulement bien supérieur à ce qu’il ne nous a pas donné, ce qu’il nous a laissé est inestimable.

 

Salim Ben Hamidane (tout comme Marzouki et les islamistes) est du type qui fuit à l’étranger quand le pays va mal. Bourguiba et ses héritiers sont du type qui rentrent au pays quand celui-ci va mal. Toute la différence est là. Insulter Bourguiba est pour nous synonyme de blasphème. Qu’ils le sachent ! On respecte vos croyances, respectez les nôtres, sinon ça finira dans le sang ! Nos aïeux ne sont pas meilleurs que nous, ils ont laissé leur sang pour sauver le pays des traitres, on fera pareil ! Notre sang n’est pas plus précieux que le leur. Celui des traitres, en revanche, il est le moins précieux de tous !

Si vous voulez abandonner le terrain politique pour amener les Tunisiens à ce terrain de la division et des différences idéologiques et religieuses, nous serons là à vous attendre au tournant pour vous barrer la route et vous barrer tout court !

 

Périple parisien

Youssef Chahed était à Paris la semaine dernière et, comme souvent, j’ai été dans la délégation l’accompagnant. Ce « privilège » d’accompagner le chef du gouvernement à un déplacement à l’étranger est une réelle opportunité aux journalistes soucieux de professionnalisme, d’offrir à leur public une information précise et dénuée de toute langue de bois. Il faut juste avoir suffisamment de crédit auprès de son public pour que ce dernier sache distinguer une information partisane d’une information objective réelle, soit-elle orientée. La différence apparait dans l’analyse finale de la situation et le lecteur averti finit toujours par distinguer une analyse orientée basée sur des faits vécus et réels d’une analyse orientée basée sur de simples impressions, une idéologie précise ou un aveuglément partisan.

Youssef Chahed était donc à Paris et le tapis rouge lui a été déroulé une nouvelle fois. La deuxième visite en deux ans. Il a été reçu par Edouard Philippe, Premier ministre et par Emmanuel Macron, président de la République.

Lequel est son homologue, Macron ou Philippe ? Notre nouveau régime parlementaire et la particularité des relations tuniso-françaises rendent le parallèle difficile. Le (la) chancelier(e) allemand(e) est toujours reçu(e) en grande pompe par le président français de la République, alors que l’Allemagne a, tout comme la Tunisie, un président.

 

En attendant de trouver une réponse à cette parenthèse, force est de constater que la France a reçu Chahed comme un président, comme le premier chef de l’exécutif. Ceci était déjà le cas lors de la première visite. A cette seconde visite, il y a une différence éclatante, Youssef Chahed n’était pas seulement reçu comme un chef du gouvernement, mais comme un homme politique qui ne va pas partir de sitôt. Est-ce qu’ils le considéraient comme un futur candidat à la présidentielle ou comme le futur chef du futur parti au pouvoir ou encore comme le futur chef de la future principale force d’opposition, on l’ignore, mais le fait est là, Youssef Chahed n’était pas seulement considéré, lors de cette visite de février 2019, comme le « simple » chef du gouvernement tunisien.

Il faut dire que la délégation l’accompagnant était assez imposante et Youssef Chahed, lui-même, a porté un costume différent des précédents. On voit bien, et de loin, que c’est le futur candidat qui est allé cette fois à Paris. Alors que d’habitude, il n’était accompagné que par 4-5 ministres et une dizaine de journalistes au plus (dont 4-5 leaders d’opinion), il était cette fois accompagné par au moins 26 journalistes de tous types. Cela va de l’écrivassière de faits divers au journaliste islamiste radical. Du côté des ministres, il n’y avait pas neuf, comme annoncé dans quelques médias, mais 13 ! Il y avait aussi 8 députés, dans la délégation officielle.

 

Comme par hasard (pour ceux qui croient aux hasards en politique), il y avait à Paris plusieurs personnalités politiques à la même période de la visite de Chahed. Cela va de Mehdi Ben Gharbia à Abderrahim Zouari en passant par Selim Azzabi. Du côté des hommes d’affaires, il y en avait également un paquet ! Même le statisticien Hassen Zargouni était à Paris !

On a toujours dit et constaté que Paris était la capitale du Maghreb. C’est à Paris que Béji Caïd Essebsi et Rached Ghannouchi ont trouvé ensemble une solution à l’insoluble crise politique de 2013. C’est à Paris que Slim Riahi a rencontré dernièrement Hafedh Caïd Essebsi et des personnalités de Nidaa. C’est aussi à Paris que les politiques tunisiens vont se reposer ou se réfugier. Paris a toujours accueilli la crème des politiques tunisiens, mais aussi leur racaille.

Alors oui, Youssef Chahed n’était pas à Paris en qualité de chef de gouvernement seulement, il y était également en tant que futur candidat à on ne sait encore quel poste.

 

Le soutien de la France ? Au vu du programme et des coulisses, Youssef Chahed semble l’avoir obtenu et avec brio. Je ne saurai ne pas évoquer l’engagement personnel d’Olivier Poivre d’Arvor, car l’ambassadeur de France à Tunis a toujours mouillé sa chemise pour nous. Pour cette dernière visite, il est difficile de distinguer s’il l’a fait pour la Tunisie, pour le camp politique de Youssef Chahed, pour la France ou pour les trois. Une chose est certaine, ce qu’il fait de bien pour la Tunisie est incommensurable.

Sans le soutien de la France, il sera difficile pour tout politique de gagner quoi que ce soit. Quoique ce soutien ne soit pas toujours de tout secours, comme ont pu le constater à leurs dépens les Moncef Marzouki et Mustapha Ben Jaâfar en 2014, il vaudrait quand même mieux l’avoir. Et Youssef Chahed l’a eu.

Futur candidat à la présidentielle, futur candidat d’une force politique principale, on l’ignore encore (il l’ignore lui-même peut-être), mais l’avenir politique proche de la Tunisie se dessinera inévitablement avec Youssef Chahed et c’est lui qui aura pour lourde charge de fédérer toute la famille laïque-moderniste. Pour le moment, cette famille est brisée en mille morceaux, mais elle est quand-même consciente qu’elle doit s’unir pour affronter en octobre 2019 la racaille CPRiste et les moyen-âgeux islamistes. Son union ne peut se faire qu’autour de Youssef Chahed, il n'y a personne d'autre pour le moment. Les Français le savent déjà, il reste aux Tunisiens de s’en convaincre maintenant.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (37)

Commenter

rayma
| 22-02-2019 08:47
Maudit ce Ben hmidane maudits tous ceux qui l'ont accompagné au pouvoir. Pour corriger ces 3 années de malheurs il nous faut autant d'année sinon le double pour revenir au pt initial. Espérons surtout qu'ils ne reviendront pas au pouvoir en 2019

Forza
| 20-02-2019 20:02
Je pense que l'état de la santé et de l'éducation en Tunisie ne peut être vu comme satisfaisant a moins qu'on est heureux avec le minimum. Aujourd'hui même j'ai lu sur le site d'Assabah que la Tunisie a conclu un accord avec la Chine pour qu'ils nous envoient des équipent médicales à 4 gouvernorats Tunis, Jendouba, Sidi Bouzid et Médenine, donc 63 ans après l'indépendance on nous envoie des équipes médicales. Vous avez surement aussi entendu aussi des cas de hosba (je pense la rougeole en Français) a Kasserine et Sfax, signe d'une défaillance de la politique de vaccination.
J'ai comparé les réalisations de la Tunisie a nos peers. Je n'ai pas comparé avec la Corée ou Singapour car ils sont plus disciplinés et ont la mentalité du travail. Je n'ai pas comparé avec la Russie ou les pays scandinaves pour dire ils boivent trop d'alcool ou ils ont une meilleure qualité d'eau ou leur environnement naturel est diffèrent. J'ai comparé la Tunisie à l'Algérie, à la Libye, la Jordanie des pays qui nous ressemblent culturellement, historiquement et de point de vue des moyes etc. et là je constate que nous ne sommes pas les premiers de la classe comme les médias le suggèrent. En Alphabétisme, nous somme dixième entre les pays utilisant l'arabe, les pays du golfe, la Syrie, le Liban et la Libye nous devancent donc je ne peux dire l'état moderne tunisien construit par Bourguiba est super performant.
Bourguiba est bien sûr non responsable directement de la politique après 1987 mais c'est lui qui a choisi Ben Ali. C'est lui qui a falsifié les élections de 1981 et il est donc indirectement responsable de la transition difficile que nous avons depuis 2011. On aurait pu entrer en démocratie avec un coût moindre s'il avait accepté de partager le pouvoir avec le MDS en 81.
Concernant la paix sociale en Tunisie, c'est le résultat de l'homogénéité relative du peuple tunisien. Les syriens ont plusieurs ethnies et religions et ont donc une situation plus difficile. Au contraire, Bourguiba est un des leaders de la Tunisie les plus brutales à réagir aux soulèvements. Il suffit de voir le nombre de morts let de blessés lors du soulèvement de 78. Il est de loin plus important que celui de la révolution malgré une population beaucoup moindre en 78. De même il a laissé l'aviation française bombarder ses compagnons de lutte lorsque des résistants comme Tahar Lassoued ont refusé de rendre leurs armes avant l'indépendance complète et en fait c'est la poursuite de leur combat qui a mis la pression sur la France et a accéléré l'indépendance.
Bourguiba est mort et allah yarhmou et on peut laisser les historiens analyser sa vie et son '?uvre mais les partis rcdistes veulent utiliser sa mémoire et ses '?uvres supposés pour gagner des voix d'électeurs et nous allons voir la bousculade à Monastir le 02 Mars et le 06 Avril. Lorsque je vois la glorification de sa personne, certains parlent de lui comme d'un dieu (une phrase d'un commentaire sur ce site : des femmes conçues par Bourguiba) et je compare ce que les médias en Algérie écrivent concernant Boumediene ou Ben Bella ou même au Maroc royal de Mohamed V et Hassen II, je me dis il n'y a rien d'exceptionnelle dans les réalisations de la Tunisie sous Bourguiba et après qui justifie cette glorification hors norme. C'est peut-être pour se faire pardonner car ils l'ont laissé seul face à son destin et l'emprisonnement imposé par Ben Ali.

Rationnel
| 20-02-2019 17:33
Vous évaluez l'héritage de Bourguiba et vous donner des statistiques de 2018. L'oeuvre de Bourguiba doit être évaluée sur des bases qualitatives et quantitatives tout en se rappelant que Bourguiba a cesse de gouverner dans les années 70. Après sa crise cardiaque ce n'était plus le Bourguiba de l'avant crise cardiaque.

La paix relative de la Tunisie après 2011 est une marque du succès de la politique de Bourguiba et des Beys pour sédentariser le pays et réduire le tribalisme. La Syrie souffre encore d'une guerre civile qui a provoque l'exode de la moitie de la population, l'état est complètement effondre en Libye et au Yémen, le changement politique a provoque une guerre civile en Algérie des plus sauvages et meurtrière qui a dure 10 ans de même qu'au Liban ou en Irak. Les pays du Golfe sont des exceptions part et on verra comment ils vont se débrouiller dans l'age d'après pétrole.

Si on consulte la base données de la banque mondiale on trouve des statistiques différentes et l'écart entre l'espérance de vie entre la Tunisie et l'Algérie est négligeable. Le système de santé n'est le seul responsable de l'esperance de vie, l'espérance des hommes blancs de la classe moyenne a chute depuis l'an 2000 aux USA. Les facteurs dans cette chute sont le désespoir de cette classe moyenne, les mauvaises habitudes comme l'alcoolisme, le tabagisme et la consommation de la drogue.

Forza
| 19-02-2019 20:39
Mon objectif est d'avoir une analyse objective des réalisations et des défauts du système de Bourguiba et de Ben Ali et puisque le main stream de nos médias tend à glorifier les réalisations surtout de Bourguiba, je pense qu'il y'a un besoin de relativiser ses réalisations sans vouloir les nier là où elles existent. J'ai choisi les domaines de l'éducation, de la santé et de la femme car elles sont présentés par les médias et les partisans du RCD comme des domaines phares de la réussite de la Tunisie 'moderne'
1- Education a) ' J'ai écrit que nous sommes devancés par 13 pays africains en alphabétisme. Voici les statistiques en détail du taux d'alphabétisation: Guinée équatorial 95%, Afrique du Sud 94%, Maurice 93%, Seychelles 92%, Libye 91%, Botswana 89%, Swaziland 88%, Cap-Vert 87%, Zimbabwe 87%, Burundi 86%, Gabon 83%, Namibie et Tunisie 82%. D'autre pays qui nous dépassent Qatar 97%, Bahreïn 96%, Koweït 96%, Jordanie 95%, Arabie Saoudite 95%, Liban 94%, Syrie 86%.
Avec un tel résultat on ne peut pas clamer que notre système est performant.
2- Education b)- Vous avez avancé les résultats du test PISA et c'est un test important pour évaluer la qualité du système éducatif. Le rapport de 2015 montre que la Jordanie, le Qatar et les émirats arabes unis nous devancent dans toutes les disciplines maths, sciences et compréhension. Les résultats des tunisiens en compréhension sont en particulier médiocres. Voir aussi le document « Classement PISA et système éducatif tunisien » qui analyse en particulier que 57% des élèves tunisiens ont un niveau peu performant et seulement 0.6% atteignent un niveau performant de 5 ou 6 dans au moins un des domaines (Liban 2.5%. OECD 15%).
3- Santee : Voice quelques statistiques d'indices qui évaluent la performance du système de santé d'un pays :
- Esperance de vie à la naissance ' la Tunisie 111 avec une moyenne de 75 ans, l'Algérie 74 -ème avec 77 ans. Nous sommes devancés par les pays du golfe, le Liban etc.
- Taux de mortalité infantile par mille : La Jordanie (15.83), Libye (19.34), L'Egypte 24.23, L'Algérie 24.90 sont tous meilleurs que nous ' Tunisie (24.98) ' statistiques de 2017.
- Taux de mortalité maternelle pour 100000 naissances : Tunisie 62, Jordanie 58, Iraq 50, Egypte 33, Liban 15, Libye 9
Etes-vous encore persuadé que la Tunisie a fait mieux que ses peers dans le domaine de la santé ?
Maintenant concernant les facultés de médecine, la plus récente celle de Monastir remonte a 1980. Les facultés de Sousse et Sfax ont été fondées en 1974 (Bonne réalisation de Bourguiba et ses équipes 3 facultés en 6 ans). C.à.d. depuis presque 40 ans, le pays n'a créé aucune nouvelle faculté de médecine. Une des raisons est le lobbying des médecins pour limiter le nombre de praticiens et maintenir des prix élevés sur le marché mais les différents gouvernements laissent faire. Les résultats médiocres de la santé en Tunisie sont aussi causés par les indices très faibles des régions de l'intérieur ' oust ou sud par manque de facultés et d'hôpitaux universitaires. J'ai écrit qu'il y'a nécessité de créer une nouvelle faculté a Elkef ou Gafsa pour l'ouest et l'Algérie et a Médenine pour le sud-est et la Libye.
4- La libération des femmes ' Bouchra Belhadj Hmida ou Amel Grami par exemple sont des exemples de femmes militantes, émancipées qui apportent beaucoup au pays. Pour Olfa Youssef, je ne partage pas votre avis. Les cas positifs comme les militantes pour les libertés ne doivent pas cacher la forêt : précarité du travail des femmes rurales et du prolétariat féminin dans les grandes villes.
Bonne soirée

Liens :
Taux d'alphabétisation en Afrique :
https://www.indexmundi.com/map/?v=39&r=af&l=fr
PISA résultats 2015 :
https://de.wikipedia.org/wiki/Ergebnis-Tabellen_der_PISA-Studien
Espérance de vie à la naissance :
https://www.populationdata.net/palmares/esperance-de-vie/
Taux de mortalité infantile :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_de_mortalité_infantile
Taux de mortalité maternelle
https://www.indexmundi.com/map/?v=2223&l=fr

Sidi Bou
| 19-02-2019 15:32
On ne peut pas être plus clair que ça,l'article veut dire tout à l'adresse de tout le monde y compris la racaille des Islamistes & Moncef Marzouki.
Nous devons être reconnaissant envers la France et de ce qu'elle fait pour nous surtout
Depuis la révolution et auprès de UE.

Justinia
| 19-02-2019 15:22
Mr. Bahloul a été clair et net et nous même appris des choses qu'on ne connaissait pas sur ces énergumènes.En plus de cet insignifiant ben Hmidène il y a cette "Lalla Méherzia" qui a pondu une rare perle:Elle a déclaré:La loi sur l'héritage est une IDEE NOBLE pour ajouter tout de suite qu'elle votera non si son parti la rejette,tout en sachant que son parti va s'en débarrasser.L'idée noble devient haram. Mais l'affaire de Réguebb c'est halal,envoyer des musulmans tunisiens en Syrie et en Irak pour tuer d'autres arabes musulmans,c'est halal,assassiner Lotfi Naghd c'est halal,envoyer les femmes au front se ***,c'est halal et j'en passe et des meilleures.

Rationnel
| 19-02-2019 14:12
On s'est habitué à des critiques basées sur les faits et les statistiques dans vos écrits, mais voilà que l'émotion a pris le dessus:
1 - La Jordanie et le Liban ne sont pas des années lumières devant la Tunisie dans l'éducation, ils traînent derrière, vous pouvez examiner les résultats des tests de PISA. Je vous invite à examiner le cas du père Libanais de deux filles qui s'est suicidé parce qu'ils ne pouvaient pas payer les frais de scolarité de ses 2 filles. L'école publique est encore présente en Tunisie. Elle a complètement disparu au Liban. La Jordanie est pire que nous dans pas mal de domaine et les manifestations fréquentes le prouvent.
2 - Bourguiba et Ben Ali ont beaucoup fait pour la santé. On a plusieurs facultés de médecine, médecine dentaire et pharmacie de très bonne qualité. Ces facultés donnent une formation excellente pour ces médecins qui peuvent facilement se placer en Europe ou au Canada, 50% des lauréats aux examens pour médecins étrangers en France sont des Tunisiens. Beaucoup de Tunisiens sous-estiment cet acquis et violentent le staff médical qui quittent le pays. La santé est gratuite donc elle n'est pas apprécié à sa juste valeur. Aux USA si tu n'est pas riche tu peux crever, les médecins sont tres biens payés et bien respecté, si un patient violente un médecin ou un infirmier, c'est la prison.
3 - Beaucoup de femmes comme Bochra, ou Olfa Youssef ou .. seront le contre exemple de ce qui tu présente. Votre logique est irrationnelle. Vous prétendez que la Tunisie n'a pas fait des avances dans ce domaine parce que l'Algérie et le Maroc ont fait des avances aussi. Si la situation en Algérie, ou au Maroc s'est amélioré ne veut pas dire que la Tunisie ne s'est pas amélioré aussi. Pourquoi ne pas prendre l'exemple de l'Egypte, Tchad au Soudan?
4 - Le planning familial. Je vous invite a examiner le cas de l'Egypte ou la population va atteindre les 100 millions, un titre récent du Washington Post était "Egypt's Nile is running out of water". On vit dans un environnement semi-désertique donc les pays de l'Afrique du Nord ne peuvent pas supporter une population aussi importante. L'ère du pétrole a créé un moment exceptionnel mais quand le pétrole va cesser d'être une commodité précieuse on va retourner à l'état naturel. L'Algérie et la Libye sans pétrole auront beaucoup de problèmes, le Maroc et la Tunisie vont se débrouiller beaucoup mieux. L'histoire reprendra son train naturel.

HatemC
| 19-02-2019 14:05
Bin voyons vous êtes tj des victimes, marginalisés sans remise en question... La tête dans le guidon, et on a bien vu la mentalité qui consiste à tout saccagé dans les hôpitaux par exemple..
Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous... . Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays... V'?u voulez que tout soit mâcher... HC

DHEJ
| 19-02-2019 13:29
Mais alors il est pré-candidat sur un Dinar glissant!

Amazigh Tunisien
| 19-02-2019 13:28
Notre haine ni contre Bourguiba ni contre les régions du Sahel, notre haine contre un système et des lobbys qui ont marginalisés les régions internes et ils continuent toujours.
Il suffit de voir les chiffres des années 70-80-90-20.... toujours

A lire aussi

L’Institut national de la statistique (INS) vient de publier les résultats de la croissance et de

23/05/2019 18:30
0

Le pays a connu mieux comme situation. Les choses sont difficiles au niveau économique et nos

22/05/2019 14:00
5

Entre dimanche soir et lundi, le monde a vibré avec le dernier épisode de la série emblématique Game

21/05/2019 15:59
4

En aucun cas, ces personnes ne peuvent diriger la justice transitionnelle et en aucun cas, ils ne

20/05/2019 15:59
53

Newsletter