Youssef Chahed en visite surprise au port de Radés

Businessnews.com.tn | publié le 14/06/2017 10:21 , mis à jour à 13:08

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a effectué dans la matinée du mercredi 14 juin 2017, une visite surprise au port de Radés.

 

 

 

Le but de cette visite est  de connaître les problèmes liés aux retards de sortie des marchandises importées ou exportées, ainsi que la visite des entrepôts et de voir les raisons du retard dans la vente des biens saisis.

 

 

 

Mise à jour : D'après Mosaïque FM, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a convoqué une réunion urgente à la Kasbah avec le ministre du Transport, Anis Ghedira, le ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, ainsi que le directeur général de la douane. Des décisions devraient émaner de cette réunion.

 



W.N


Youssef Chahed en visite surprise au port de Radés

publié le 14/06/2017 10:21 , mis à jour à 13:08

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a effectué dans la matinée du mercredi 14 juin 2017, une visite surprise au port de Radés.

 

 

 

Le but de cette visite est  de connaître les problèmes liés aux retards de sortie des marchandises importées ou exportées, ainsi que la visite des entrepôts et de voir les raisons du retard dans la vente des biens saisis.

 

 

 

Mise à jour : D'après Mosaïque FM, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a convoqué une réunion urgente à la Kasbah avec le ministre du Transport, Anis Ghedira, le ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, ainsi que le directeur général de la douane. Des décisions devraient émaner de cette réunion.

 



W.N


Commentaires (16) Commenter
Que les opposants galeux la ferment .
Najib
| 15-06-2017 11:19
Ils n'arrêtent pas de mettre en doute la volonté du gouvernement de combattre la corruption . Les stupides arguments de ces handicapants sont : Défaut de stratégie , mesure d'apaisement des tensions au sud , règlement de comptes , lenteur ... et autres âneries telles qu'on a l'habitude d'écouter ou de lire dans les propos de Hamma Hamami , de Imed Daimi ou de Ghazi Chaouachi . Tout tunisien digne de cette nationalité ne peut que félicité ce gouvernement pour cette entrée en " guerre " et l'encourager à continuer intelligemment , comme il le fait , et de faire la sourde oreille aux galeux opposants . S'attaquer à la douane , foyer principal de la corruption , est une priorité afin de rétablir l'économie du pays et , en même temps , combattre le terrorisme .
Nadhif
Nadhif
| 14-06-2017 17:06
3 colonels majors pour si peu de choses.les douaniers refusent toute réforme ils veulent agir dans le désordre. Des insignes indiquant grade nom et prénom et identifiant de chaque douanier en oosteont bien été instauré à un certain moment pour la transparence,procedure sabotee par tous.la douane est la cause de tout nos maux terrorisme,économie parallèle,déficit public. Au diable douaniers mafieux vive la Tunisie.
le chien qui se mord la queue
kais jemmali
| 14-06-2017 16:22
c la métastase de la corruption administrative,la corruption étant la norme,tous les PM ont fait le même circuit sans le moindre résultat durable.
il visite les dépôts que l'on veut bien lui faire visiter.
Il pourra installer son QG au port qu'il deviendra complice malgres lui.
ils ont un niveau de vie alimenté par la corruption qui correspond au salaire d'un banquier privé(voiture pour épouses & maîtresses,villas,pour certains de la promotion immobiliere via des prêtes noms,scolarisation ds Etablissements privés,cours particuliers,on parle de revenus de l'ordre de 30 000dinars mensuellement voir plus.
les solutions sont claires et il me semble que c voulu ,une sorte de complement de salaires mais qui prendrait des proportions sans la moindre limite et à tous les pas et dans toutes les directions.
il est imperatif d'eliminer le contact physique de passer à egov,eadministration,et de reduire tous ce bordel interminable de DD ,d'instaurer 2 pour matieres premieres,2 produits finis.
Que ca soit clair et sans équivoque .
Les solutions sont connues évidentes mais absence totale de faits concrets,en plus de la lenteur des procédures correctives,qui n'arrangent personne.
Faut savoir que la merde excuser l'expression mais son chemin est de haut en bas et jamais le contraire.
corruption au port de la goulette
tounsi
| 14-06-2017 15:45
au port de la goulette,lors de l arrivée du bateau Carthage le 11 juin,un nombre important des douaniers font du controle mais avec tregrand un nombre de magoueilleurs qui demandent de Rachoua pour aider les voyageurs devant tout le monde .Personne ne reagit.poutant des officiers sont presents et voient ce comportement.ON parle de lutte contre la corruption.comment comprendre qq chose.
Un milieu pourri jusqu'à l'os
Slaheddine BL
| 14-06-2017 15:36
J'ai eu à faire à deux reprises avec la douane, et à chaque fois, j'en suis ressorti déçu, abattu, déprimé, en colère contre cette administration qui vous demande une paperasse à vous donner envie de quitter le pays.
On vous fait savoir qu'avec un geste, les choses iront plus rapidement et souvent j'avais du mal à saisir le message alors que j'étais dans mon droit.
Ce milieu fait rentrer plusieurs milliards à l'état certes, mais certains se sucrent grassement au détriment du citoyen et aussi au détriment des services à rendre.
Il faut raser la mauvaise herbe.
plusieurs corps sont corrompus en 1er lieu la douane
houda
| 14-06-2017 15:17
il faut purger les dounier du simple agent de la douane au plus hauts gradès sont devenus tres tres riches d ou provienne cette richesse
Bon courage
Atef
| 14-06-2017 14:14
Le combat va être difficile il vaut la peine d'être mené.La douane tunisienne est une véritable *** qui a beaucoup nui à l'économie et où règne la culture de l'impunité. Il faut réformer en profondeur et provoquer des départs à la retraite massifs ils se sont assez gavés comme cela.
Éliminez les textes qui dates depuis plus de 70 ans
Adnène
| 14-06-2017 14:12
La douane fonctionne avec une logique qui n'est plus de notre temps, surtout avec un soit disant un intérêt à relever les infractions au contrôle des flux de devises, les factures fantaisistes .....toutes ces opérations présentent un coût énorme a-t-on jamais calculé le bénéfice retiré? Jamais on se contente de répéter que la douane est au service de l'économie tunisienne en protégeant le producteur tunisien, par des mesures protectionnistes en ne laissant pas importer l'équivalent qui est de meilleure qualité et moins cher, on protège l'industriel local on le laissant retirer sa matière première avec le maximum de retard possible et alourdie par les frais d'entreposage, les exportateurs ont leur lot de misère la déclaration d'export est devenue une opération d'expertise et de vérification de conformité avec le produit déclaré .....et encore pleins de réjouissances bureaucratiques qui coûtent très, très cher au pays. Il faut repenser le système autrement bye, bye croissance, amélioration de l'emploi ......et tout et tout.Voyez comment font les pays a économie prospère et imitez les, copiez c'est simple non.....comme au bac les médiocres et les mauvais élèves l'obtienne en sachant copié.
Le port de rades
Zohra
| 14-06-2017 13:32
Est l'un de plus importants maillons de la chaine logistiques en Tunisie", c'est lui qui fait vivre pratiquement une grosse majorité des entreprises au niveau import et export, c'est Incompressible qu'il n'y pas eu un plan de réforme de fond en comble depuis des années, c'est un grand handicap pour l'économie du pays.

La plus grosse corruption du pays passe ce port.


Plus de monopole de la STAM.
ABDOU
| 14-06-2017 13:18
Le seul port en Tunisie ou la STAM a le monopole est le port de Rades. Est ce un hasard. Ce monopole est la source du maximum de problemes de cout, de delai et surtout de corruption. Au port de Sfax, les delais et les couts sont de moitie. Donc le premier pas a faire et qu
'aucun ministre de transport n'a ose prendre est de faire jouer la concurence pour casser le monopole et le pouvoir des mafias quelles qu'ELLES SOIENT.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration