alexametrics
Chroniques

Vous allez encore pleurer votre Tunisie ?

Vous allez encore pleurer votre Tunisie ?

Par Marouen Achouri

 

Chaque victoire d’Ennahdha remet dos à dos ceux qui s’apparentent à un obscur courant progressiste tunisien qui a toujours du mal à tenir la dragée haute au parti islamiste. Le fait que Souad Abderrahim soit devenue la maire de Tunis ne déroge pas à cette règle et nous rappelle, encore une fois, que la Tunisie est bien trop grande, trop précieuse pour ces petits charlatans de la politique.

 

Malheureusement pour la Tunisie, en ces sombres années d’apprentissage laborieux, le « courant progressiste national » est représenté par de petits calculateurs qui se voient en politiciens hors pair. Prenez cette malheureuse expérience d’Union civile. Aussitôt la défaite prononcée que l’on a commencé à se tirer dans les pattes, à soupçonner l’un et l’autre d’avoir fomenté un complot avec Ennahdha. Ils n’arrivent pas à intégrer le fait qu’Ennahdha n’a pas besoin de comploter avec l’un d’entre vous puisqu’elle vous bat tous réunis ! Commencez d’abord par respecter votre électeur, à qui vous avez promis l’alternative, de n’être ni du bord de Nidaa ni de celui d’Ennahdha. N’allez pas ensuite voter, ou appeler à voter, à l’un ou l’autre sous prétexte que « c’est la politique ». C’est pourtant simple, ne faites pas ce que vous dénoncez, ne mentez pas et comprenez que vous n’y comprenez rien du tout.

Le spectacle offert par plusieurs petits dirigeants d’échoppes politiques supposées progressistes est simplement affligeant. Encore un peu et ils afficheraient tous leur soulagement de voir Ennahdha gagner parce qu’il leur aurait été insupportable de voir le voisin d’à côté gagner. Mieux encore, il aurait été complètement exclu de l’aider à gagner. Ils se réfugient alors sur les réseaux sociaux, là où on leur a fait croire qu’ils étaient des leaders à coups de likes et de commentaires, et ils s’adonnent à la petite phrase et à l’expression bien tournée. Ils nous pondent des analyses éclairées en nous apprenant à tous ce qu’il faut faire, ce qu’il faut penser. En réalité, la taille de leurs égos va de pair avec l’immensité de leur incompétence. Quand ils se retrouvent tous sur la toile –parce que évidemment ça n’ira pas plus loin- ils ont l’impression d’être des gladiateurs dans une arène et ne réalisent pas qu’ils ne sont qu’une poignée de poussins qui se battent dans un nid.

 

L’Union civile, incarnée par Mehdi Rebaï à Tunis, ne déroge pas à la règle. Après avoir fait campagne contre le duo Ennahdha-Nidaa, M. Rebaï a choisi de se rallier à Nidaa Tounes au moment décisif. Au-delà des analyses que l’on pourrait faire par rapport à cette décision et la supposée rupture du contrat de confiance avec les électeurs, il est intéressant de s’arrêter sur les réactions. Il n’a fallu qu’un statut Facebook pour que chacun revienne à ses positions initiales. Ils ont oublié qu’il y avait une union et ils se sont mis à rappeler que Mehdi Rebaï est Afek, alors que l’autre est Badil et le troisième est Machrouû. Même leurs leaders sont entrés dans ce jeu en disant « nous, on n’a pas voté pour Souad, les autres on ne sait pas ». Et dire que ça espérait battre Ennahdha, même Nidaa Tounes, dans le pire de ses états, vous battrait à plates coutures.

On peut aussi se rappeler de l’épisode Colibe avec Bochra Belhaj Hmida. La dame s’est retrouvée étonnamment seule face aux attaques des intégristes et des ennemis des droits et des libertés. Ou est passé le « courant progressiste national » ? Le rapport élaboré par la commission présidée par Bochra Belhaj Hmida était une formidable occasion pour replacer les lignes politiques, pour renvoyer Ennahdha au carré dont elle s’échine à tenter de sortir depuis la fameuse séparation entre politique et prédication. Mais les partis se réclamant du progressisme, à part quelques uns, ont préféré attendre et ne pas afficher de soutien immédiat et appuyé. Cela a donné toute la latitude nécessaire à Ennahdha pour maitriser le tempo et donner le ton, de sorte à ce qu’il ne soit jamais dépassé en ayant plusieurs coups d’avance. « Courant progressiste national » c’est joli comme dénomination, mais un « courant », ça bouge.

 

Les fans de ces petits politiciens du dimanche pourront maintenant se remettre à « pleurer leur Tunisie » ou à se torturer l’esprit concernant le féminisme politique de Souad Abderrahim. Ils pourront se remettre à se délecter des statuts de Olfa Youssef et de Leila Toubel en attendant la prochaine déculottée de la part des islamistes. Continuez à croire en des leaders de pacotille pendant que Ennahdha donne des leçons de manipulation politique. Préparez vous, votre Tunisie, vous allez bien la pleurer en 2019.  

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (16)

Commenter

Tunisino
| 05-07-2018 16:12
Selon une source journalistique, BCE est entrain de préparer une coalition qui gouvernera sans Nahda et sans Chahed. Vu l'historique de BCE, il s'agirait uniquement d'une troisième acrobatie (il n'est bon que comme un avocat dans un tribunal!).
Maintenant pour Nahda, elle ne peut pas continuer pour longtemps pour les raisons suivantes:
1. Elle fait de la politique pour la politique, sans aucune vision patriotique.
2. Elle compte sur la naïveté des citoyens, qui se réveilleront un jour.
3. Elle compte sur l'amateurisme des politiciens, qui le tourneront le dos un jour.
Ces trois points reflètent l'attitude intérieure de RG, le philosophe qui n'est bon que comme un enseignant dans un lycée!

lion
| 05-07-2018 14:51
Il parait que le match est perdu d'avance avec Ghannouchi président et Laadheri, ou hammami chef du gouvernement La vraie descente à l'enfer

Sensei
| 05-07-2018 13:43
Les autoproclamees" elites", et oligarchies de la dictature qui se gargarisent d etre des progressistes,modernistes laiques" ( sic!) au projet societal nul, font de la politique clanique et masturbatoire totalement anti moderniste, tandis qu Ennahda faconne le futur du pays. Ces pseudos" elites" n auront pas le temps de pleurer ,car elle seront balayees democratiquement a l image des elites de Kemal Ataturk .De leur ghetto mental et ideologique faconne par plus de 60 de dictature, elle devront s affranchir si elle veulent democratiquement survivre..

G&G
| 05-07-2018 11:48
C'est la cigale qui va pleurer mais pas la fourmi.
En tout cas pas moi. Plutôt ce sont ceux qui savourent aujourd'hui l'eau usée réclamée le 14 maudit "khobz ou ma"
G&G
RCDiste et fier

déja-vu
| 05-07-2018 11:45
Il n'y a plus de Tunisie à pleurer. La bédouinie est une terre ruinée d'hypocrisie et de basses manoeuvres autour d'un butin à se départager entre des clans sans principes et sans stratégie. A part ennahdha, bien sur.

Eux seuls se sont tracé un chemin à l'échelle internationale. Les tactiques changent en fonction des variables locales, l'objectif, jamais. La prise de Tunis n'est qu'un autre petit pas vers la tatarisation de tout le pays. Lui-meme un petit pas vers la conquete du monde. Ils voient grand, sont avides mais ne se trahissent jamais entre eux malgré les divergences énormes entre les extremes du parti.
Quand le chef pousse le cri de ralliement, toute la meute accoure à la curée. On discute après.

Au contraire en face, vous avez une envolée de moineaux qui se voient en meute de lions. Un coup de semonce et ca part dans toutes les directions...Leur seule force, c'est que c'est difficile à attrapper pour un loup, ces moineaux. D'ou l'importance de les mettre tous dans les sacs nida, union nationale, accords de carthage... et de n'en faire qu'une bouchée... C'est fait.

Sortir de la gueule du loup ne sera pas une mince affaire.

belko
| 05-07-2018 08:04
Comme il vous arrive souvent sir Marouen, une analyse pertinente et, deux critiques
L'une concerne vos titres, celui d'aujourdhui est catastrophique, essayez de réfléchir à ce qu'il implique et ce qu'il nous donne comme idée de vous!
Le 2e point est relatif à la longueur de vos articles, soyez plus bref et plus concis, pour améliorerez beaucoup en qualité. C'est un 1er jet, vous devez revenir dessus et vous constaterez que plusieurs phrases sont de trop, si j'avais le temps, je vous mettrez le doigt sur certaines..
Merci et bon travail.
Avec mes amicales salutations

naif
| 04-07-2018 21:01
Mais cela s'appelle la Politique et le réalisme politique. Si je peux comprendre que des forumistes primaires s'insurgent contre telle ou telle alliance car pour eux c'est Blanc ou Noir, un journaliste politique comme vous doit être plus mesuré dans ses commentaires pour ne pas contribuer au nivellement par le bas du forum.
Regardez ABIR MOUSSI, la Jeanne d'Arc de la Tunisie, pour certains, le Mâle qui prend la place des mâles pour guérir les maux de la Tunisie. Qu'a-t-elle fait? Eh bien elle s'est alliée à Ennahdha et Nidaa à Sousse pour faire gagner un candidat commun!!
Je sais que cette info va faire tomber de haut nombre des forumistes de BN, mais ils faut qu'ils se réveillent et qu'ils comprennent ce qu'est la politique. Une denrée dont ils ont été privé pendant 55 ans.

HatemC
| 04-07-2018 20:50
Les 4 TRANSFUGES traitres n'ont pas trahi leur officine Nahdha ... ils sont Nahdhawis et ont trompé les partis qui les ont accueilli ...
Nahdha a envoyé une armée de TRANSFUGES pour infiltrer et phagocyté les partis ... cela a été dénoncé mais non pris en compte ..

Aujourd'hui ces partis infiltrés jouent les effarouchés ... trop tard .. Nahdha vous a man'?uvré .. Que des agents infiltrés ...

Ghannouchi le MARIONNETISTE a envoyé son armée pour vous manipuler ...
Ghannouchi doit se dire que le Tunisien est un ABRUTI fini ...

Franchement Ghannouchi est un fin politicien ... il a même BCE le MAMLOUK dans sa bedasse ... HC

HatemC
| 04-07-2018 20:36
Ceux et celles qui ont voté pour l'islamisme ... des TRANSFUGES ...

Il s'agit de Mehdi Rebaï du parti Afaq Tounes, et Kamel Beldi , ainsi que Abderraouf Laghouate de Machrou3 Tounes, de même que Wided Daïkhi du parti Al Badil, et Rania Krimi de la liste présidée par Mounir Ben Miled ....

Les TRANSFUGES sont partout même dans les listes indépendantes et qui se réclament de PATRIOTES TUNISIENS ...

Donc 4 de l'Union Civile ont trahi les Tunisiens ... et un autre de la liste de Ben Miled ... HC

TATA
| 04-07-2018 19:49
D'abord, j'avoue que je me réjouis que nous avons enfin une femme maire de Tunis! Et je lui souhaite bonne Chance!

Je voudrais vous corriger qu'Ennadha et en particulier le clan Ghanouchi viennent de faire une très connerie/gaffe en faisant un pacte avec les anti-islamistes! En effet, Madame Souad Abderrahim est condamnée à la défaite puisque elle a trois adversaires avides de vengeance et de pouvoir politique dans son conseil municipal: Nidaa Tounes, l'opposition anti-islamiste et certains membres fanatiques dans son groupement islamiste! Il ne faut pas s'attendre que Nidaa Tounes va accepter la trahissant et la gourmandise d'Ennadha sans prendre sa revanche! Il ne faut pas s'attendre non plus que les anti-islamistes vont soutenir les islamistes au conseil municipal! Et il ne faut pas s'attendre aussi que certains membres fanatiques dans le groupement islamiste vont accepter d'être dirigés par une Cheikha! ==> Les conflits sont déjà programmés d'avance!


La tactique des anti-islamistes est certes diabolique, Ils ont voulu infliger une lourde défaites à HCE, en utilisant Ennahdha et Madame Souad Abderrahim, et ils ont réussi leur coup et quelle réussite et quels calculs! Et simultanément, ils ont pris Ennahdha et le clan RG au piège de leur avidité du pouvoir politique! Oui, Ennahdha a désormais trois adversaires au conseil municipal de Madame Souad Abderrahim: Nidaa Tounes, l'opposition anti-islamiste et certains membres fanatiques dans son groupement islamiste! En effet, il ne faut pas s'attendre que les anti-islamiste ou Nidaa Tounes vont cohabiter en paix avec le clan RG.


Non, Si Marouen! Le parti Ennahdha a fait beaucoup de connerie depuis 2011 et celle-ci est certes la plus grave! Il s'est mis dans une situation de Deadlock!

Je me répète: Oui, l'opposition anti-islamiste a élu Madame Souad Abderrahim rien que pour infliger une défaite historique à HCE et prendre Ennahdha au piège de sa gourmandise du pouvoir! Il ne faut pas s'attendre que Nidaa Tounes va accepter la trahissant et la gourmandise d'Ennadha sans prendre sa revanche! Il ne faut pas s'attendre non plus que les anti-islamistes vont soutenir les islamistes au conseil municipal! Oui, toutes les délibérations et initiatives de notre nouvelle Cheikha risquent d'être bloquées, et ainsi nous aboutissons à un deadlock (On sera donc dans une situation où plus rien ne bouge et rien n'avance)


Le dilemme des prisonniers:
Ennahdha et Nidaa Tounes ont fait de faux calculs, ce qui me rappelle le dilemme des prisonniers où deux joueurs auraient intérêt à coopérer, mais où, en l'absence de communication entre les deux joueurs, chacun choisira de trahir l'autre! ==> Oui, le parti Ennahdha a eu Sfax et il aurait dû renoncer à la Medina au profit de Nidaa Tounes! Oui, Nidaa Tounes a fait beaucoup de sacrifice au profit d'Ennahdha par contre le Clan RG est très gourmand au point de trahir son partenaire et faire un pacte avec les anti-islamistes!


Oui, le clan RG vient de faire une grande connerie en faisant une alliance (un pacte) avec les anti-islamistes et en trahissant son partenaire Nidaa Tounes.

Est-ce que l'élection de Madame Madame Souad Abderrahim est VRAIMENT un grand jour pour la femme tunisienne? Evidemment non, tant que les hommes utilisent la femme comme objet afin de réaliser leurs objectifs!

Le pacte du Clan RG avec les Anti-Islamistes me fait penser aussi à la tragédie Faust de Johann Wolfgang von Goethe! Qui a fait aussi un pacte avec'?' Et vous connaissez la fin de cette histoire (je suppose)!

Je souhaite bonne Chance à Madame Souad Abderrahim, et je lui conseille de ne pas se laisser guider par le Clan RG, et elle sait pourquoi!


in my Defence - Freddie Mercury
https://www.youtube.com/watch?v=YkLSkBewa3o


A lire aussi

Faut-il encore douter des ambitions politiques de Youssef Chahed ? Petit à petit, le chef du

20/09/2018 16:23
6

On pourra toujours critiquer Hafedh Caïd Essebsi, son attitude, ses décisions ou le fait qu’il ne

19/09/2018 16:59
13

Pour beaucoup de Tunisiens, l’heure de la rentrée a sonné ces derniers jours. L’année scolaire a

18/09/2018 15:59
8

Hafedh Caïd Essebsi est extraordinaire. Il est vraiment extraordinaire. Il est comme Mister Bean, il

17/09/2018 15:59
14

Newsletter