alexametrics
Dernières news

Université Tunis Dauphine : Lancement d’un nouveau master en finance islamique

Université Tunis Dauphine : Lancement d’un nouveau master en finance islamique

 

 

L’université privée Tunis Dauphine, succursale de l’établissement français Paris Dauphine, a annoncé, ce mardi 26 juin 2018, le coup d’envoi de son nouvel Executive Master sous le thème « principes et pratiques de la finance islamique » pour la prochaine promotion qui effectuera sa rentrée en janvier 2019.

 

 

 

La conférence inaugurale de cette nouveauté pédagogique, tenue dans les locaux de l’université à El Omrane à Tunis, a vu la présence de Amina Zeghal, directrice générale de l’université Tunis Dauphine,  Marouane Abassi, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Ahmed El Karm, président du directoire d’Amen Bank et de l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF) ainsi que Hafedh Gharbi, président du compté général des assurances. Les deux directeurs de programme de ce master, Kaouther Jouaber Snoussi et Kader Merbah ont également été présents.

 

La formation, dont la durée s’étale sur 18 mois, s’adresse aux étudiants ainsi qu’aux professionnels et cadres du secteur public ou privé. Son programme intègre toutes les composantes de l’industrie notamment le droit musulman des affaires, la banque islamique, la gestion d’actifs, l’assurance islamique et la structuration financière islamique.

Elle vise, par ailleurs, à appréhender et maitriser les concepts et les techniques employés par la finance islamique pour structurer des produits répondant aux besoins d’investisseurs à la recherche d’une performance financière en accord avec leur système de valeurs ainsi que leurs principes éthiques.

 

 

 

La formation se compose ainsi de 5 modules dont un voyage d’étude (road show) dans un pays étranger au Moyen-Orient en fin de cycle permettant la visite des principaux centres financiers islamiques afin d’échanger avec différents acteurs de la finance islamique.

 

Les futurs diplômés obtiendront un diplôme universitaire spécialisé en finance islamique, reposant sur une articulation entre la finance conventionnelle et la finance islamique. Ils pourront, par la suite, intégrer des postes dans les établissements de crédit, asset management, banques de détail, banques de financement et d’investissement, banques privées, sociétés d’assurance, cabinets de courtage, sociétés de gestion, entreprises d’investissement, cabinets d’audit, et sociétés de capital-risque.

 

En place depuis 2009 à Paris, l’Executive Master en finance islamique de l’université Tunis Dauphine a déjà formé depuis 2015 les experts de la Banque centrale qui a sélectionné ce diplôme pour former un noyau dur de ses cadres opérant au sein de ses diverses directions. Ces cadres sont, d’ailleurs, au cœur de la réglementation, de l’accompagnement et du développement de l’industrie de la finance islamique en Tunisie se positionnant comme une alternative aux finances conventionnelles et représentant, néanmoins, uniquement 1% de la finance mondiale.

B.L

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

rachid
| 22-08-2018 21:20
bon courage

Laïc
| 27-06-2018 15:49
Je ne financerait les études de mon enfant pour suivre cette branche par principe.

Zohra
| 26-06-2018 18:59
Depuis le craque boursier de 2008 et l'étude qui avait été faites à Londres sur les banques islamiques (Londres comptait plusieurs banques islamiques) qui n'avaient pas été touchées par la craque boursier. Ils avaient ouvert un peu partout des branches comme Paris Dauphine, Strasbourg, faculté de droit et sciences politiques....ect pour enseigner la finance islamique. Et pour se protéger des craques boursiers certaines banques mondiales veulent adapter ce système dans certains transactions.
Heureusement il n'y pas que du mauvais dans l'islam.

Rationnel
| 26-06-2018 16:45
La majorité des pays du monde sont endettes, les USA sont au tête du palmarès avec une dette de 21 milles milliards de dollars (billion), vient ensuite le Royaume unis avec 8,4 billions, la France avec 5,6, l'Allemagne. Les citoyens de ces pays sont aussi endettes avec un taux d'endettement de 300% au Danemark, 275% en Hollande. Les pays musulmans comme l'Arabie Saoudite, le Qatar, l'EAU, le Koweit ont un excédent. Donc la finance islamique peut jouer un rôle plus important dans la finance mondiale. La crise financière de 2008 a montre que le système financier mondial est très fragile, le système peut s'effondrer quand la dette atteint des niveaux qui ne sont plus soutenables, on s'approche encore une fois de ces niveaux. Le niveau de la dette mondiale a atteint les 237 billions (mille milliards) de dollars a la fin de 2017, soit 70 billions plus que 2009, et un taux de 317% du produit global mondial. La finance islamique qui met l'accent sur la participation dans les fonds d'une société plutôt que la dette peut donner un système plus stable.

NabeulNet
| 26-06-2018 16:42
L'Argent sale vole' les biens et les avoirs de Saddam et Ghaddafi pr financier les islamistes?

INCULTES, MENTEURS ET VOLEURS....
| 26-06-2018 16:01
analphabetes de la banque, et bon musulan n est pas voleur, menteur, hypocrite etc,,,ils sont entres a la banque en sandales, en sortent...MILLIARDAIRES, et ce n est pas en salaires...

l etat actionnaire avec des membres....laissona passer la qualifiacation...

cuisinier
| 26-06-2018 14:17
La troika a pu imposer ce qu'elle veut même à DAUPHINE

kol
| 26-06-2018 14:08
useless BS

A lire aussi

Les grandes dispositions du projet de la loi de Finances 2019 ont été présentées dans un documents à

15/10/2018 13:50
0

Karim Helali, le député de la coalition nationale, a qualifié la fusion entre l'UPL et Nidaa Tounes,

15/10/2018 13:40
0

Le cadre de Nidaa Tounes et ancien ministre du Commerce Mohsen Hassen vient d'annoncer sa

15/10/2018 13:18
0

Le président de la République Béji Caïd Essebsi, le chef du gouvernement Youssef Chahed et le

15/10/2018 12:45
0

Newsletter