alexametrics
Dernières news

Tunisie ? Mourou trompe l'opinion publique pour défendre Rafik Abdessalem (vidéo)

Tunisie ? Mourou trompe l'opinion publique pour défendre Rafik Abdessalem (vidéo)
Le vice-président d'Ennahdha, Abdelfattah Mourou, a expliqué dans l’émission de Ness Nessma, que l’affaire judicaire du Sheraton Gate où l’ancien ministre des Affaires étrangères Rafik Abdessalem est épinglé est une affaire politique : il est un bouc-émissaire par lequel on a voulu attaquer le mouvement d’Ennahdha. Pour lui, il n’y a eu qu’une seule erreur de la part de M. Abdessalem : le montant du don chinois a été déposé, sur le conseil de conseillers, dans le compte spécial du ministère et non pas dans la trésorerie de l’Etat. Me Mourou a souligné que les ministères régaliens ont tous droit à des comptes spéciaux comme la fameuse boîte noire, qui est sous la responsabilité du ministre qui l’attribue selon son bon vouloir. Il a précisé que ce compte n’est soumis à aucun contrôle et n’exige pas d’avoir des factures ou des reçus s’y afférent. «Demandez à la Cour des comptes si elle a déjà contrôlé ce genre de compte», a-t-il argumenté. Donc, de ce fait, selon Abdelfattah Mourou, Rafik Abdessalem ne peut pas être poursuivi puisqu’il était dans son droit et protégé par la loi.

Or, plusieurs se sont empressés, notamment Olfa Riahi, qui a fait éclater le scandale du Sheraton Gate, de rappeler au cheikh Mourou, que la loi organique N°1968-8 de 8 mars 1968 dont il parle a été révisée par la loi organique n°2008-3 du 29 janvier 2008. Cette nouvelle loi permet à la Cour des comptes de contrôler «tous les documents relatifs à la gestion de l’argent public quel que soit sa nature et si ces documents sont secrets la cour prendra toute les dispositions sécuritaire pour garantir leurs confidentialités». D’ailleurs, un communiqué du ministère des Affaires étrangères daté du 29 décembre 2012, confirme que toutes les dépenses du ministère (sans exception) sont soumises au contrôle de l'Instance de contrôleurs des dépenses publiques relevant du Premier ministère en amont et celle de la Cour des comptes en aval.

I.N




Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

ali
| 05-02-2014 11:41
c'est l'argent qui prime pour si mourou ,le reste est décor ,le renard disait une de nos représentantes a l'ANC

TOTO
| 04-02-2014 22:36
Mr mourou par tes propos dont tu te croyais si sur . Il fallait laisser les arguments de défense devant les juges

canalou
| 04-02-2014 21:16
que vient faire mourou dans une affaire de mauvaise gestion et peut etre de malversation grave . Il aurait du attendre la justice et consulter le dossier . Il a parle en tant que clan nakba et a oublie les valeurs morales pour manipuler l opinion publique

Citoyen_H
| 04-02-2014 20:23

Plutôt, affamés depuis l'aube des temps.........
Salutations.

Libre_Penseur
| 04-02-2014 20:18
Ces propos sont absolument inadmissibles venant de la part d'un délégué auto-proclamé de dieu. En effet parler d'une boite noire de comptes spéciaux sans transparence comme si rien n'était n'est pas digne de la morale islamique dont il veut nous faire croire. Ce charlatan déguisé et affublé d'un costume de gentil home n'a pas l'air de connaître les vraies règles d'une bonne morale qui sont de loin meilleures que celles attribuées à sa religion. Pour l'aider et aider ses adhérents ou les gens comme lui, je lui et je leur conseille de découvrir celles de Kant mais je crains qu'ils n'aient pas la capacité de les comprendre.
A suivre.

HAtemC
| 04-02-2014 19:02
Je pense que nous avons écris un Destour pour les *** .
La Constitution me protège contre ceux qui me traite d'apostasie. Or même criminaliser, on continue à nous traiter de NON CROYANTS (cf l'autre tarek). C'est incroyable, le Destour pour certains est un TORCHON DE PAPIER. Hatem Chaieb

clopin-clopant
| 04-02-2014 18:29
L'Histoire l'a démontré, les plus grands sont les religieux fondamentalistes. Aussi bien en Occident qu'en Orient. Ils s'emploient par tous les moyens à te faire croire à des lanternes quand il ne s'agit que de vessies... C'est la ruse malhonnête, la bassesse morale et l'absence de respect de la religion vraie, authentique...Bref, ces gens-là sont de vulgaires déviationnistes, des charlatans....Toute leur vie est filouterie et hypocrisie.

riyadh
| 04-02-2014 18:08
Un discours de respectabilité, un semblant de modernité, pour faire avaler la pillule et justifier le non respect de la loi.

1/raisonnable
| 04-02-2014 17:36
c'est normal entre terroristes on reste solidaire surtout devant les obstacles. El la magouille est aussi partagée entre le clan

Mani_Chou
| 04-02-2014 17:35
Mourou réussit la formidable prouesse du trois en un ! Félicitations, monsieur l'avocat menteur Ya Nahdhaoui Yally T5af Rabby Ama Tekdheb 3ala Rabby Wa3badou... Bravo !

A lire aussi

La Tunisie vient de rejoindre officiellement le Marché commun de l'Afrique orientale et australe

20/07/2018 16:14
0

Dans un communiqué rendu public, ce vendredi 20 juillet 2018, l’Association tunisienne de soutien

20/07/2018 16:09
1

Le produit net bancaire d’Amen Bank a été en hausse de 16,1% au cours du 1er semestre 2018 par

20/07/2018 15:52
0

L’ancien coordinateur du parti Tounes Awalan de retrour à Nidaa Tounes, Ridha Belhaj est revenu, ce

20/07/2018 15:26
8

Newsletter