alexametrics
Dernières news

Tunisie – Avec près de 16 milliards de dinars, nouveau record du déficit commercial

Tunisie – Avec près de 16 milliards de dinars, nouveau record du déficit commercial

Deux mois avant la fin de l’année 2018, un nouveau record de déficit commercial est atteint ! En 2017, le déficit avait atteint un record -15.592 MD pour l’ensemble de l’année. Le déficit de la balance commerciale pour les 10 premiers mois de 2018 a atteint -15.985,5 MD fin octobre 2018 contre -13.210,6 MD fin octobre 2017, avec un taux de couverture en baisse passant de 67,7% à 67,5%. Il s’est aggravé de 2.774,9 millions de dinars (MD) par rapport à une année auparavant, soit une augmentation de 21%.

Le déficit de la balance énergétique s’est établi, quant à lui, à 5.136,6 MD (32,1% du total du déficit) contre 3.342 MD durant les 10 premiers mois de l’année 2017.

 

 

 

Les exportations ont augmenté de 20,2%, évoluant de 27.640,1 MD en octobre 2017 à 33.234,8 MD en octobre 2018. Les importations ont atteint, pour leur part, 49.220,3 MD contre 40.850,8 MD pour cette même période en hausse de 20,5%.

 

 

 

La Tunisie a enregistré un déficit, pour le mois de mai, notamment avec la Chine (-4.483,3 MD), l’Italie (-2.407,9 MD), la Turquie (-1.826,1 MD), l’Algérie (-1.189,2 MD) et la Russie (-1.178,5 MD). En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec le premier partenaire du pays la France (+2.801,3 MD), la Libye (863,2 MD) et le Royaume-Uni (269,7MD).

 

I.N

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Le petit génie bac - 7
| 08-11-2018 22:46
Après le superbe interview du PDG de la CNAM qui pense dure comme fer que la CNAM va devenir un pôle régionale et un cas d'école (très probablement pour étudier sa santé mentale), voici ce que l'un de nos politiciens nous pondra demain matin:

"Le problème c'est les cafés! on en a pas assez en Tunisie, il suffit de faire un tour et vous verrez, les gens sont entassés dans les cafés parce qu'il y en a pas assez!
Plus de cafés redonnera confiance aux consommateurs, et aux investisseurs et avec l'augmentation du nombre de partie de chkoba et de capuccin mis en récompense, je suis sur que la Tunisie se retrouvera leader sur le marché et donnera l'exemple au monde entier de notre absolu ingéniosité. Augmenter le nombre de café résoudra le problème de la délinquance, et même les contrebandier déciderons d'abandonner leur activités pour enfin pouvoir trouvé une place avec dignité et honneur (telle est la devise de notre chère révolution dont j'ai fait partie avant même que bouazizi ne laisse tomber sa cigarette dans une flaque d'essence d'un camion du coin). Les touristes n'auront plus peur car même les terroristes iront aux cafés et préféreront y passer leur journée qu'au lieu de vivre dans les montagnes ou il n'y pas même pas de wifi (l'horreur!) D'ailleurs j'en ai parlé à Monsieur le président de la République qui m'a félicité et pense même faire des pièces de monnaies à mon effigie, il m'a même proposé d'en bâtir quelques près du palais présidentiels, comme ca, si des manifestant veulent s'en prendre au palais, ils ne pourront pas résister à l'envie d'une bonne tasse de thé bien chaude mélangé dans un seau qui a probablement servit comme chasse d'eau de secours.
Ce déficit commercial, ne vous trompez pas, mais il est a vrai dire voulu et contrôlé, oui, je le contrôle avec la télécommande du récepteur de ma cuisine.
Je pense qu'en augmentant de 50% le nombre de café nous obtiendrons facilement de la part de Fitch et Moody un A+ bien mérité. et ensuite nous demanderons réparation auprès du FMI qui selon nos experts seront obligé d'effacer notre ardoise auprès des bailleurs de fond qui seront impressionné par cette idée. Merci..."

Et la femme de l'autre coté du téléviseur regardant son mari pondre ses âneries sera en larme face a sa carrure et probablement à la bêtise qu'elle a faite en épousant un truc pareil mais voila, c'est l'amour ... beau et reluisant, celui que rien n'arrête .. même pas la connerie.

DHEJ
| 08-11-2018 19:48
Alors plus intelligent que toi, notre GAMIN CHEF DU GOUVERNEMENT décidé de remplacer le secrétariat d'Etat du commerce extérieur pour le S.E du commerce local...

Jupiter
| 08-11-2018 18:16
Regarder du côté du Maroc ils ont un déficit plus important et un taux de couverture moins bon que le notre mais ils ont des résultats économiques meilleurs que nous. Le grand problème c'est l'investissement étrangers direct qui ne fait pas de bon chiffres en plus du tourisme qui ne fait pas des bonnes recettes en devise. Le déficit commercial de la Tunisie depuis 50 ans le même la couverture varie entre 60 et 70% en plus ces derniers année le déficit énergétique c'est aggravé avec la diminution des ressources naturelles pétrole et gaz et l'augmentation de la consommation énergétique enfin il faut trouver une solution au déficit avec la chine qui et dans la majorité des marchandises camelote.

Petit x
| 08-11-2018 16:53
Pas surpris, je vous l'ai déjà dis, le déficit crèvera cette année, au 31/12/2018, le plafond des 19.000 Milliards.
La Chine et la Turquie à eux seules, pays sources de camelotes de tout genre, participent avec brio à hauteur de 40% de ce déficit ! et à ma connaissance on n'achète pas de pétrole chez eux pour qu'on puisse justifier la chose !!!
Les recettes du tourisme et le transfert d'argent des travailleurs Tunisiens à l'étranger couvriraient de l'ordre de 40% de ce déficit (8.000 Milliards) et le reste 11.000 Milliards sera comblé à coup de crédits et/ou par des ponctions sur les réserves en devises qui se réduisent à vue d'oeil en une peau de chagrin.
Enfin et tant que deux des trois moteurs de croissance demeurent grippés, j'entends par là l'exportation et l'investissement notamment les IDE, la TUNISIE n'a aucune chance de s'en sortir et elle va droit au mur. Le reste n'est que du Bla Bla politique des bandes de Chahed, de Nidaa, des Khwanjia, de Hamma, de Marzouk, de Tartour, de Habba...

A lire aussi

Samira Chaouachi, membre du bureau politique de Nidaa Tounes, a indiqué ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 22:00
0

Le bureau exécutif de l’Utica a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 21:15
0

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
8

Newsletter