alexametrics
Dernières news

TT Presse, le premier kiosque numérique en Tunisie

TT Presse, le premier kiosque numérique en Tunisie

 

L’opérateur historique Tunisie Telecom a célébré, ce jeudi 10 janvier 2019, le lancement de l’application TT Presse, premier kiosque numérique en Tunisie, offrant plus de 70 titres, dont 30 titres locaux.

 

A cette occasion, le PDG du Tunisie Telecom, Fadhel Kraïem a félicité les responsables des médias, et notamment, les journaux papiers pour leur réactivité avec ce nouveau service. « L’inscription de la presse écrite à ce nouveau service démontre sa volonté de rejoindre le monde numérique et d’être en phase avec le sens de l’Histoire. Cette version qui concerne la presse écrite sera accompagnée d’autres versions s’intéressant aux supports électroniques. Le tout avec de nouvelles idées et de nouvelles visions. Cela dit, il s’agit d’un nouveau service qui nécessite impérativement un accompagnement du lecteur, aussi bien au niveau de Tunisie Telecom en tant qu’opérateur, qu’au niveau des responsables de la presse écrite ».

 

 

Pour sa part, le président de la Fédération des directeurs de journaux, Taïeb Zaher a tenu à féliciter Tunisie Telecom pour sa collaboration à travers ce nouveau service. « Il s’agit d’un pas important pour nous en tant qu’organes de presse pour trouver nos propres solutions et garantir la pérennité de nos établissements. Nous avons, déjà, demandé au gouvernement de mettre en place une agence de publicité publique ainsi qu’un fonds de soutien à la presse écrite, ce qui est tout à fait légitime. Mais, il est nécessaire de réfléchir à d’autres solutions comme le kiosque numérique. C’est un pas vers la numérisation qui ne fera pas perdre aux journaux leurs lecteurs fidèles, mais les aidera à conquérir de nouveaux lecteurs potentiels. C’est ainsi que ça se passe partout dans le monde. Le véritable problème, c’est que nous avons des sites électroniques complètement gratuits. Le Business model des sites électroniques est révolu. La part des publicités n’est plus suffisante et certains journaux électroniques sont souvent marginalisés », assure-t-il.

 

Intervenant dans le même contexte, le président du Syndicat des journalistes, Néji Bghouri a assuré que le SNJT veille à la pérennité des établissements médiatiques, soulignant que sans diversité dans les médias, il est impossible de garantir la liberté de presse et d’expression. « Le kiosque numérique est une réalisation importante pour la presse écrite. Ce service permettra de toucher un public plus large et offrir une plus grande visibilité pour les journaux papiers qui galèrent, partout dans le monde, notamment, à la suite de l’ascension fulgurante du monde numérique. Il y a une nouvelle âme et un nouvel esprit grâce à ce partenariat entre plusieurs parties ».

 

Philippe Belin, directeur général de l’entreprise Immanens, partenaire de Tunisie Telecom pour la réalisation de l’application TT Presse, a affirmé que ce service permet d’offrir de multiples modes de lecture qui s’adaptent aux différents instants de vie, d’autant plus que le lecteur ne dispose plus de beaucoup de temps et « vole » les minutes qu’il accorde à la lecture. « C’est la digitalisation qu’on offre aux éditeurs des journaux papiers pour qu’ils puissent être en phase avec le nouveau monde du numérique ».

 

 Sarra HLAOUI

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Maher Gassa
| 11-01-2019 08:26
un pas géant vers la disparition du papier; un grand pollueur de l'environnement ! Mais aussi un moyen de compresser les charges du journal et par conséquent réduire le coût. Le revers de la médaille est la disparition de certains métiers mais aussi un nouveau profil de lecteur apparaît.

Abel Chater
| 10-01-2019 19:42
Les journaux électroniques, ne pourront en aucun cas remplacer les journaux en papier, quant au volume de leurs matières d'information et d'illustration photographique élargies et bien positionnées en harmonie avec le texte journalistique. L'Image photographique est une '?uvre protégée par le Droit d'Auteur. Les journaux imprimés s'y connaissent en la matière et sont habitués à offrir plein de photos à leurs lecteurs. Des photos qui attirent les lecteurs et leur offrent un plaisir de lecture explicite, soutenue par une illustration adéquate avec les passages de leur sujet. Une possibilité qui ne se présente pas dans les journaux électroniques, parce que la lecture à l'écran se réalise hâtivement, ne pouvant être interrompue par des photos et des illustrations. Même le fait que les journaux sont en général imprimés pour une journée de 24 heures (quotidiens), d'autres pour une semaine de 7 jours (hebdomadaires) et ceux pour tout un mois (mensuels), ne pouvant concurrencer les informations instantanées des journaux électroniques, les journaux en papier sont plus vivaces avec les êtres humains, que les journaux électroniques. Ceux qui écrivent beaucoup dans leur boulot, connaissent cette vérité, de ne bien réaliser la valeur de leurs écritures, qu'après les avoir imprimées et relues sur papier, avant de les envoyer par la voie électronique. La lecture sur papier, demeure un régal pour chaque intellectuel de ce monde. C'est pour cela que les journaux en papier, ne devront jamais être abolis de notre espace tunisien, comme ils ne le seront jamais abolis de l'espace des pays avancés. On ne peut parler que d'argent, de gain et de perte seulement. Il y va de toute une valeur humaine à ne jamais perdre. Ceux qui cherchent à aider la «survie» des pierres des Romains, qu'ils aident d'abord les journaux tunisiens, à une vraie et réelle survivre.

A lire aussi

Le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem a reçu ce lundi 21 janvier 2019 l’instituteur d’une

21/01/2019 22:57
0

Le directeur général de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire au ministère de

21/01/2019 21:49
0

Hechmi Lahdhiri, membre du bureau exécutif Machrouû Tounes a annoncé, ce lundi 21 janvier 2019, sa

21/01/2019 21:00
1

Les négociations entre le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) autour des

21/01/2019 19:55
0

Newsletter