alexametrics
Dernières news

Taher Ben Hassine : Youssef Chahed était une erreur !

Taher Ben Hassine : Youssef Chahed était une erreur !

L’homme politique et président du parti Al Mostakbal, Taher Ben Hassine, a affirmé lors de son passage ce soir du mardi 13 mars 2018, dans l'émission de Myriam Belkadhi, que la désignation de Youssef Chahed à la tête du gouvernement était « une erreur ».

 

« La désignation de Youssef Chahed à la tête du gouvernement était une erreur, la mission est trop grande pour lui. Comme dit l’adage, à l’impossible nul n’est tenu. Youssef Chahed aurait dû quitter dignement lorsqu’il s’est rendu compte de l’ampleur de la tâche qui lui est confiée. D’ailleurs, son dernier soutien, à savoir l’UGTT, l’a lâché et l’a jeté par la fenêtre, cela veut tout dire », a-t-il assuré en substance. 

 

S.H


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Mansour Lahyani
| 14-03-2018 17:14
Si Chahed était une erreur, que dire de Taher Ben Hassine ? C'était une fugace illusion, bien plus grave pour notre "jeune démocratie" !! Souhaitons qu'elle se relève de l'une comme de l'autre!

Abel Chater
| 14-03-2018 15:27
Il est de nature que ce Tahar Ben Hassine, comme d'ailleurs l'autre Omar S'Habou, nous jouent maintenant aux malins et aux génies, en hostilité synchronisée contre notre merveilleux et excellent jeune premier Ministre Youssef Chahed. Leur histoire pullule de telles intrigues. Je dirais, qu'ils ne vivent et ne survivent que par ces ruses à deux sous troués. Au lieu que ces symboles de la faillite et des échecs, soutiennent l'énergie surhumaine dont fait preuve Youssef Chahed, ils le lynchent avec une avidité incompréhensible, suivant l'adage tunisien : «ki ettih el-bagra, tokthor skèkinha».
La honte à ces sans foi ni loi !!!

A4
| 14-03-2018 14:58
bce et nida ont fait preuve d'une impuissance notoire quand à la suite des élections de 2014 ils n'ont pas voulu assumer leurs responsabilités en tant que parti vainqueur qui applique son projet.
Aujourd'hui c'est la débandade et le projet se transforme en rejet !!!

azerty
| 14-03-2018 11:15
C'est faut Monsier Tahar Mr Youssef Chahed n est pas une erreure mais l 'homme le plus apte pour diriger le pays tu veus qu'il lache pour le pays DERIVE ?
BONNE CONTINUATION MR CHAHED

BMJ
| 14-03-2018 08:38
Attention !!
Bientot la situation ne sera plus controlable.
ça pourrit à grande allure. De grace, il faut arreter les
spéculations politiques sinon le peuple va tout balayer.
Il faut tout de suite investir dans l'armée pour éviter le massacre et protéger les innocents !!!!

SBL
| 14-03-2018 08:00
En désignant Monsieur Youssef Chahed, 43 ans, sans grande expérience, à la tête du gouvernement( le 15e) en aout 2017, Monsieur BCE s'est planté.
La Tunisie qui traverse depuis 2011 des moments difficiles à tous les niveaux , ne pouvaient pas se permettre de mettre à la tète de l'état un Premier Ministre qui n'a pas fait ses preuves en tant que ministre.
BCE pensait à tort que ses précieux conseils en sa qualité d'homme politique chaque lundi , pouvaient aider Chahed dans sa très difficile tache.
Il s'est trompé sur toute la ligne et le résultat est là , avec un énième Premier Ministre très fragilisé et lâché par tous, même ceux de son parti.
Qui sera le prochain dindon de la farce?

kameleon78
| 13-03-2018 21:02
Tout à fait d'accord avec vous, j'ai écrit un commentaire assez structuré dans ce sens sur l'article de Synda Tajine, je vous invite à le lire (Gouvernement de boucs émissaires). J'ai longuement parlé de ce régime politique Berlusconien qui empêche de gouverner.

A mon avis quelque soit le Chef du Gouvernement, il sera soumis aux mêmes contraintes. (régime Berlusconien).

veritas
| 13-03-2018 20:04
Un pays ingouvernable plus personne ne pourra faire quoi que ce soit,régime parlementaire le plus pourris au monde une coalition qui rassemble des ennemis et que chaque ennemi complote contre l'autre,2 présidents a la tête du pays un à Carthage l'autre à Montplaisir ,2 gouvernements qui gouverne le pays ;un gouvernement à la casbah et l'autre à Montplaisir et si on rajoute à tout cela les infiltrés de tout les ministères à la solde d'un parti bien précis qui joue le pourrissement de la situation pour mettre en place son projet maudit bonjour les dégâts irréparables à jamais .
Tout cela ne mène qu'a La faillite espérée et voulu par la secte du gourou dés sa prise du règne du pays .
La solution est simple écarter les mauvaises graines par tout les moyens et ceux qui complote contre le pays du matin au soir avec la Turquie le Qatar et les anglo-saxons.

A lire aussi

Le président de la République Béji Caïd Essebsi s'est exprimé dans une interview diffusée ce soir,

24/09/2018 19:00
4

Dans une intervention téléphonique diffusée sur les ondes de Jawhara FM ce lundi 24 septembre 2018,

24/09/2018 18:36
1

Avec un score global de 73.07 sur 100, la Tunisie a été classée 48ème en matière de progrès social

24/09/2018 17:29
3

Une usine de friperie à Menzel Jemil (Gouvernorat de Bizerte) a pris feu en cette après-midi du 24

24/09/2018 17:00
0

Newsletter