Tahar Hmila, vivant selon épouse et décédé selon son frère

Businessnews.com.tn | publié le 22/09/2017 11:05

L’ancien député et premier président de l’Assemblée nationale constituante (2011-2014), Tahar Hmila, serait décédé vendredi 22 septembre 2017, d’après différentes sources basées sur une déclaration de son frère. L’épouse du député a rapidement démenti le décès dans une déclaration donnée à une radio de la place.

D’après les informations recueillies par Business News, le frère se serait basé sur les propos d’un infirmier de l’hôpital dans lequel M. Hmila a été admis, alors que l’épouse se serait basée sur les propos d’un fonctionnaire de l’administration de ce même hôpital. Il n’y a donc à cette heure (11h05) aucune confirmation de source médicale sur son état de santé.

 

Âgé de 79 ans, il avait été transporté à l'hôpital, dans la soirée du 21 septembre, suite à des diffcultés cardiaques et respiratoires.

Il avait fait partie, durant sa carrière politique, du MDS et du CPR avant de décider de fonder son propre parti.

Tahar Hmila, vivant selon épouse et décédé selon son frère

publié le 22/09/2017 11:05
Sur le même sujet

L’ancien député et premier président de l’Assemblée nationale constituante (2011-2014), Tahar Hmila, serait décédé vendredi 22 septembre 2017, d’après différentes sources basées sur une déclaration de son frère. L’épouse du député a rapidement démenti le décès dans une déclaration donnée à une radio de la place.

D’après les informations recueillies par Business News, le frère se serait basé sur les propos d’un infirmier de l’hôpital dans lequel M. Hmila a été admis, alors que l’épouse se serait basée sur les propos d’un fonctionnaire de l’administration de ce même hôpital. Il n’y a donc à cette heure (11h05) aucune confirmation de source médicale sur son état de santé.

 

Âgé de 79 ans, il avait été transporté à l'hôpital, dans la soirée du 21 septembre, suite à des diffcultés cardiaques et respiratoires.

Il avait fait partie, durant sa carrière politique, du MDS et du CPR avant de décider de fonder son propre parti.

Commentaires (8) Commenter
Il est comme le pays
Bahrila
| 23-09-2017 10:52
Presque mort mais scientifiquement vivant
Tout est relatif
kameleon78
| 22-09-2017 20:59
Cela me rappelle les manifestations en France, 100 000 manifestants selon les syndicalistes, 20 000 selon la police.

Sur ce, paix à son âme.
Encouragant
Oracle
| 22-09-2017 18:59
En Tunisie meme la mort devient boiteuse,signe encouragant pour celui qui deja planifie pour un deuxieme mandat presidentiel
.
Rabbi youltof bih
LE TUNISIEN
| 22-09-2017 16:16
Un brave homme rabbi maah
confusion !!!!!!
le berbère
| 22-09-2017 13:01
que dit alors AZRAEL das ce cas précis ?
dans un pays ou les daechiens sont comme des anges ,alors on peut jouer avec la mort sans le moindre respect .
Même la mort n'est pas certaine dans notre pays!
Patriote
| 22-09-2017 12:42
L'épouse le confirme, le frère l'infirme ! Wallahi il y'a de quoi perdre la boussole! Même la mort semble faire l'objet de débats sans notre pays!!
Traduction
Mehdi
| 22-09-2017 11:53
"L'hopital où il a été admis" et non "l'hopital où il dort".

C'est ce qu'on appelle une traduction mot à mot!!!



B.N : Merci d'avoir attiré notre attention.
Allah yarhmou
MT
| 22-09-2017 10:48
sincères condoléances à toute sa famille!
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration