alexametrics
A la Une

Success Story - Hana Salem/ Sirine Zouaoui : le génie au service des enfants atteints de leucémie

Success Story - Hana Salem/ Sirine Zouaoui : le génie au service des enfants atteints de leucémie

 

Hana Salem et Sirine Zouaoui viennent de mettre en place une application qui a pour ambition de faciliter la prise en charge et le suivi des enfants atteints du cancer du sang. Travail salué par les universitaires qui leur ont octroyé la note de 19,5/ 20 pour cette invention réalisée dans le cadre d’un PFE, elles se confient à Business News sur la recette de leur exploit. 

 

Elles ont 21 ans, l’âge de l’insouciance, des premiers combats et de l’amour idyllique.  Elles auraient pu suivre un cursus classique, dans l’anonymat, faire un sujet de fin d’études banal et venir grossir les rangs des diplômés tunisiens, livrés à  eux-mêmes face un monde professionnel de plus en plus inaccessible. Mais c’était sans compter sur la détermination, la volonté et le patriotisme des deux jeunes femmes.

 

Elles, ce sont Hana Salem et Sirine Zouaoui, étudiantes en 3ème année à l’Iset Nabeul en développement web. Pour leur sujet de projet de fin d’études, elles ont décidé de créer une application pour numériser les dossiers médicaux des  patients, atteints de  leucémie (cancer du sang) et suivis par le Centre national de greffe de la moelle osseuse.

« L’idée nous est venue à travers la campagne de médiatisation réalisée par l’association Maram (qui lutte contre le cancer). On s’est demandé à cette période sur la manière dont on pourrait participer à ce formidable élan de solidarité, et l’idée nous est venue de créer une application qui permettrait de numériser le dossier des patients atteints de leucémie, ce qui faciliterait de facto leur prise en charge par le Centre national de greffe de la moelle osseuse », nous raconte, avec un brin d’émotion mêlée à une nostalgie certaine, Hana Salem.

 

Déterminées à réaliser leur objectif, les brillantes étudiantes prennent contact avec La maison du web, une agence de web marketing établie dans la capitale du Cap Bon. Cette dernière les mets en contact avec le centre national de greffe à Tunis. Bingo, le centre est à la recherche de spécialistes pour numériser les dossiers, faciliter son travail et améliorer le quotidien des patients. Les premiers contacts vite établis, les deux jeunes femmes  se trouvent embarquées dans une folle aventure humaine et scientifique (et une course effrénée contre la montre), qui va les conduire à rencontrer de manière hebdomadaire des médecins, chefs de service et personnel hospitalier. Au fil des réunions et des harassantes séances de travail (tenues parfois par Skype après les horaires habituels de travail), une relation de confiance et d’amitié s’installe entre les deux parties, au point où une médecin du centre national tienne à se déplacer pour assister à la soutenance de Hana et Sirine, soutenance qui s’est soldée, par ailleurs, par l’obtention du diplôme avec l’excellente note de 19,5/ 20.

 

L’application, qui doit être lancée pour une phase de test, permettra aux médecins de visualiser sur un seul support tout le dossier médical de leurs patients, et de fixer en conséquence un calendrier à respecter en fonction de l’évolution de l’état de santé du patient.

Ainsi, pour les patients hospitalisés pour une longue période, la pratique actuelle consiste à additionner les fiches des soins que les infirmiers accrochent dans la chambre du malade, en annotant sur ces documents les derniers indicateurs relevés (température, taux de glycémie, tension artérielle, rythme cardiaque..).  « Sur le plan pratique, cela a posé problème aux médecins et aux chirurgiens quand il a fallu opérer un patient après une hospitalisation de 3 ou 6 mois. Vous imaginez toute l’équipe réunie pour lire les dizaines de fiches et comparer les indicateurs ? Désormais, avec les applications, ces paramètres seront numérisés dans un seul document et présentés au médecin sous forme de courbe, très facile à analyser », se rejouit Hana.

 

Autre nouveauté et non des moindres, l’application permettra d’envoyer des notifications bien visibles aux médecins et au malade si jamais le patient venait à manquer un contrôle ou un rendez-vous : « Ceci est important également dans la mesure ou cela facilite le suivi médical, même pour l’organisation des rendez-vous et des consultations, l’administration du centre national de greffe  pourra anticiper et les prévoir », ajoute la jeune diplômée.

L’anticipation justement est une donnée importante sur laquelle ont beaucoup travaillé les deux brillantes étudiantes pour élaborer l’application : «  On a des cas où les patients ont besoin d’une transfusion de sang,  sauf qu’actuellement, il arrive que le centre ne soit pas en mesure de fournir le groupe sanguin compatible. Avec l’application, nous comptons prévenir l’infirmière et toute l’équipe médicale à l’avance pour qu’ils puissent anticiper, préparer et subvenir aux besoins du malade », se félicite Syrine.

 

Par ailleurs, l’application permettra au centre national de greffe de la moelle osseuse de recevoir directement par mail les résultats des dernières analyses sanguines effectuées par les patients du jour (qui ne séjournent pas au sein du centre mais qui viennent quotidiennement suivre leurs traitements  et effectuer les contrôles nécessaires). « Ceci épargnera aux patients et aux parents le soin de se déplacer entre les laboratoires d’analyses et le centre national, car croyez moi, cet effort est éprouvant pour le patient et ses proches qui sont souvent en détresse psychologique », nous déclare Hana.

 

Auréolées par leur succès retentissants, les deux jeunes femmes ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin : « Désormais, nous voulons intégrer le cycle ingénieur pour poursuivre notre formation, nous ne pensons pas à ouvrir notre entreprise pour monnayer nos connaissances, le savoir prime », affirme Hana.

Il faut dire que les deux brillantes étudiantes ont réalisé l’application à titre gratuit, et n’ont jamais demandé une gratification au centre national de greffe. Pour elles, ce travail fait partie intégrante de leur engagement associatif.

 

Alertés par cette application, des responsables algériens de haut rang ont exprimé leur intérêt pour une éventuelle collaboration dans le pays du million de martyrs : « Si on peut améliorer le quotidien des patients, indépendamment de leur nationalité, on y va demain », assurent les deux étudiants à la générosité contagieuse.

 

Pour l’avenir de l’application, les étudiantes nous indiquent que les responsables du centre national de greffe leur ont octroyé un repos bien mérité par des mois de travail intense. Ils leur ont aussi demandé de les recontacter dans les plus brefs délais pour finaliser les derniers détails techniques. Humbles, les pieds sur terre, les deux étudiantes ont tenu à féliciter chaleureusement leurs encadrants académiques pour leur aide et présence, tout en assurant, avec l’honnêteté intellectuelle nécessaire pour tout chercheur, qu’elles se sont inspirées d’une application française utilisée par les hôpitaux publics à Marseille.

 

A travers leur abnégation, talent et persévérance, Hana et Syrine appliquent la célèbre maxime écrite par Corneille dans son classique «  Le Cid » : «  Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre d’années ».


Nessim Ben Gharbia

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

Wissem
| 25-06-2018 17:57
Ba alors, qu'est qui ce passe HatemC ? Monsieur n'a plus de problème avec les femmes voilées ?

HAtemC
| 24-06-2018 20:25
Je leur souhaite de la réussite ...
*** ... HC

Zohra
| 24-06-2018 17:54
Et merci, merci pour ces enfants qui souffrent une très très belle idée.

A lire aussi

La crise de l’immobilier n’est un secret pour personne. Alors que beaucoup de Tunisiens privilégient

16/11/2018 19:59
2

Les indicateurs économiques sont en nette amélioration, mais il faut poursuivre les efforts et

15/11/2018 19:59
0

Le paysage politique et partisan est en perpétuelle métamorphose. Le passage à l’Assemblée des

14/11/2018 20:13
10

En dépit de son appartenance à l’un des plus grands groupes internationaux, Total Tunisie brille par

13/11/2018 16:59
22

Newsletter