alexametrics
Dernières news

Souad Abderrahim, les mains dans le cambouis et toujours sous les caméras

Souad Abderrahim, les mains dans le cambouis et toujours sous les caméras

 

La nouvelle mairesse de Tunis, Souad Abderrahim, s’apprête à devenir la coqueluche des médias, tant elle suscite la curiosité des lecteurs/voyeurs et tant elle n’est pas du tout avare pour leur fournir ce qu’ils souhaitent. L’élue d’Ennahdha ne se déplace plus jamais sans ses photographes, surtout quand elle fait semblant de travailler. Fine connaisseuse de la force de l’image et du populisme, elle ne se prive guère de ces filons qui lui réussissent si bien. 

 

 

Dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 juillet 2018, Souad Abderrahim est allée à l’avenue Habib Bourguiba et des rues avoisinantes pour prêter main forte aux ouvriers en compagnie de quelques membres de son conseil municipal élu et, bien entendu, de son ou de ses photographes. 


On y voit une Souad Abderrahim rinçant le trottoir à grande eau, Souad Abderrahim peignant un mur en blanc (surfaçaire en dialecte tunisien), Souad Abderrahim enduisant un banc public en huile de bois, et même Souad Abderrahim en agent Onas assainissant un égout ou poussant une benne à ordures. 

 

 

 

En une nuit, la mairesse a fait 50% du travail des agents de la mairie. Il n’est pas improbable qu’on la voie dans les prochaines 24 heures aider les agents de la légalisation de la signature ainsi que ceux de la copie conforme, conformément à l’image de tout homme politique populiste, en attendant de rejoindre la brigade qui tue les chiens errants aboyant sur son passage.

 

R.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (65)

Commenter

Nanou
| 14-07-2018 16:57
Bravooooooo et encore bravooooooo
Mme Souad Abderrahim
JE vous encourage
Tenez bon

Maxula
| 14-07-2018 00:21
Comme c'est bizarre'?'!
Vous parlez de "Manque manifeste du sens des responsabilités." et en même temps, vous vous rengorgez de faire partie d'une "majorité d'irresponsables qui n'ont pas voté"...
Premier trait révélateur d'une schizophrénie qui ne dit pas son nom !
Quant au deuxième trait manifeste de cette pathologie, vous l'illustrez de façon quasi obsessionnelle, en vous référant tantôt aux odeurs entêtantes des vespasiennes que vous semblez regretter (besoin de faire votre coming-out ?)...tantôt aux couteaux (symbolisant les attributs virils) qui se "retourne[nt] dans le fondement" et qui semblent exercer sur vous une "attirance-rejet"...définie et théorisée par Freud comme étant "l'effet miroir"...chez celui qui ne serait pas encore sorti du "stade anal".
Sans parler de votre sourate "qui m'dilate la rate", votre "leitmotiv" et véritable fixation maladive, qui vous donne ce que se donne comme illusion la bernique accrochée sur son galet, qui se croit stable sur le sable alors qu'elle est ballotée à hue et à dia par la vague qui la dépasse et la surpasse.
Votre cas mériterait d'être fouillé plus avant...pour peu que vous vous allongiez sur mon divan !
Maxula.

Léon
| 13-07-2018 12:10
Les urinoirs qui ont reçu le vote des tunisiens ont fait du pays ce qu'il est aujourd'hui. Je vous laisse en respirer l'odeur qui sied à vos semblables. Moi j'ai préféré m'épargner ce parfum au gout douteux et ai évité les urinoirs. Je fais donc partie des 80% des tunisiens qui n'ont pas voté.
L'égo des maxules en est fort atteint, puisqu'ils ont perdu leur paris. Le pari de devenir la Suède, disaient-ils! Manque manifeste de connaissance du terrain et du peuple. Manque manifeste du sens des responsabilités.
Vos plumes, si chers payées, ce sont les longs couteaux qui vont finir par se retourner dans le fondement de ceux qui les manipulent. Parole de Léon!
Le Patriotisme est une denrée rare et vous en êtes à mille lieues. Continuez à pavaner sans pudeur alors que le pays coule sors les dettes et l'aumône de tes maîtres qui savent dresser les chihuahuas! Cela tient de l'irresponsabilité la plus accomplie.
Et vous osez encore parler de révolution? Savez-vous que mis à part quatre marionnettes vous faisant office de ministres et quelques députés payés à faire le spectacle d'une démocratie naissante (sic!), qui sortiront un jour sous les bâtons du peuple excédé de leur Bardo colonial, il n'y a que les rêveurs vivant à l'étranger qui osent employer le mot "révolution".
Dites ce mot dans un marché à Tunis ou dans la ville de votre choix, et vous verrez l'agressivité dont vous serez l'objet (à l'exception d'une seule ville, et c'est même pas sûr).
Apparemment votre éloquence est inversement proportionnelle à votre sens du discernement. Que vous faut-il pour arrêter de crier victoire? Les premiers cas de famine?
Les longs couteaux c'est pour très bientôt. Et vu que je ne me suis jamais trompé, ceux qu'ils hisseront au pouvoir, ce ne seront pas ceux que tu auras tant espéré; mais ceux qui montreront du doigt la trahison du 14 janvier.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Mouzal
| 13-07-2018 11:50
C'est selon, probablement les deux.
Voilà une gentille dame, qui prête main-forte aux agents d'entretien de la ville:
* Sans gants de protection
* Sans couvre-chef
* En tenue de ville
* En petites ballerines
* une belle montre au poignet
Un modèle pour les agents?

takilas
| 13-07-2018 09:43
Quand on pense qu'il y a des milliers de femmes tunisoises qui sont nettement meilleures, sur tous les plan, que cette dame PION de nahdha (originaire de Gabes), et qu'il y a, en outre, des centaines de femmes (tunisoises pareillement) qui ont d'excellentes prédispositions (en tous les points de vue) pour aspirer à assumer le rôle de maire de la prestigieuse ville de Tunis, on ne peut dire que nos souffrances avec nahdha n'ont que peut d'espoir, actuellement, pour se dissiper.

rachid
| 13-07-2018 09:13
MILLE BRAVO
C'EST L'EXEMPLE A SUIVRE

takilas
| 13-07-2018 08:33
Dorénavant, elle va voyager souvent à Londres et à Paris et se permettre d'acheter les habits signés.
Dailleurs, elle va récolter plus d'argent des contraventions, en plus certainement de plusieurs sales de provenances douteuses. C'est la nouvelle coqueluche de nahdha, surtout qu'elle symbolise (pour eux ces sudistes) la colonisation de Tunis.

takilas
| 13-07-2018 06:15
Au lieu de d'effectuer un stage à la pharmacie centrale et apprendre à gérer les stocks, ou bien de déposer une demande de recrutement ou de stage dans un laboratoire de médicaments, à moins que son père a les moyens de lui acheter un fonds de commerce de pharmacie, et pourquoi pas les milliardaires du cla nahdha lui-même ? S'ils lui veulent réellement du bien, et ce si réellement sa formation à Monastir est valable (ce qui est improbable vu son comportement farfelu et sa manière saugrenue de réfléchir ), elle, elle se fait recruter par ses concitoyens de Gabes, à savoir ceux des diables nahdha, pour devenir gérante de la municipalité de Tunis et afin qu'ils l'utilisent comme intermédiaire pour leurs manigances à Tunis.

Lekkteur
| 13-07-2018 02:38
Merci. J'ai beaucoup apprécié votre critique.
J'aurais dû écrire « populasse » au lieu de populiste. Votre critique me rappelle mon utilisation péjorative antérieure du mot anarchie qu'on utilise souvent pour qualifier un chaos alors que ce mot est juste l'opposé du mot monarchie. Merci

Maxula
| 13-07-2018 00:44
"Quelle plume!"
Vous m'en voyez ravi...de vous en boucher un coin !
"n'est-elle pas le fruit de la démocrottie tant convoitée par votre excellence"
Non point, mon brave...la "démocrottie" ne pouvant engendrer que des ratés opportunistes (suivez mon regard...le présent site en regorge'?'), tantôt "adolphiques", tantôt "zaballahistes" ou "allahistes" tout court !
La "vraie" démocratie quant à elle, ne peut enfanter que de beaux bébés...dans mon genre par exemple (cela dit sans fausse modestie !)...sinon dans celui d'une personne déterminée à amender la constitution et à l'expurger de toute trace de lichen bondieusard ou de prurit suintant la bigoterie !
"sans termes éloquents svp"
Las ! ne disposant pas de mieux en rayon...et la plus belle fille du monde ne pouvant donner que ce qu'elle a...n'est-ce pas ?
"je vous vois insulter la Karboule et la bondieusarde"
Seriez-vous aussi peu fin pour être ainsi incapable de discerner le sarcasme (figure de rhétorique que j'avoue manier avec dextérité sinon avec quelque bonheur) de l'insulte grasse et grossière que vous semblez affectionner plus particulièrement ? Vous faites exprès de paraître brut de décoffrage ou est-ce vraiment une seconde nature chez vous ?
Quant aux "urnes" et aux "urinoirs" auxquels vous faites si élégamment allusion...prenez garde que ces ustensiles parfois utiles, ne se transforment un jour en "urnes funéraires"...quand l'heure de dégainer les longs couteaux aura fini par sonner !
Maxula.
Cadeau qui vous fera plaisir...ou pas :
https://www.youtube.com/watch?v=SDmt591XO4s

A lire aussi

La Radio culturelle annonçait dans la soirée du vendredi 21 septembre 2018, le décès du militant de

21/09/2018 23:19
0

Le président de la commission de l’information à Nidaa Tounes, Mongi Harbaoui a publié un statut, ce

21/09/2018 22:07
0

Après les 3 députés Nidaa Tounes qui ont démissionné, ce vendredi 21 septembre 2018, du bloc

21/09/2018 21:21
2

Le député du bloc de la coalition nationale, Walid Jalled, a adressé ce soir du vendredi 21

21/09/2018 20:56
1

Newsletter