alexametrics
Dernières news

Souad Abderrahim change le nom de la rue Ibn Arabi et déclenche un tollé

Souad Abderrahim change le nom de la rue Ibn Arabi et déclenche un tollé

 

Le changement du nom de la rue Ibn Arabi située à Mutuelleville à Tunis a déclenché une polémique sur la toile où plusieurs internautes ont critiqué l’importance accordée à un tel événement la jugeant déplacée et injustifiée.

Présents au changement de cette rue désormais baptisée rue de Serbie sont, outre la maire de Tunis, Souad Abderrahim, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de la diplomatie économique, Hatem Ferjani ainsi qu’un représentant de l’ambassade de Serbie en Tunisie.

Une rue nommée rue de Tunis sera également inaugurée en Serbie le mois de mai prochain, selon une information communiquée par la municipalité de Tunis.

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (18)

Commenter

eshmoun
| 18-03-2019 19:57
si , en plus des "observations " pertinentes soulevées ci-dessous , l'on en croit ceux qui se référant à des sources historiques , mentionnent que Ibn Arabi aurait été le disciple d'une dame réputée pour sa culture et son savoir (ce qui semble-t-il n'était pas exceptionnel à cette époque de l'islam des lumières ).... à moins que dans cette hypothèse une telle référence.présente un risque -aussi minime soit-il- de "déstabilisation" ,aux yeux des pontifes du Parti .du clair-obscur....notamment pour leur vision concernant la place de la femme en ce 21ème siècle .

veritas
| 16-03-2019 15:11
Bonjour ,
il peut y avoir ce que vous dites aussi comme cela se passe en Italie ,on utilise toujours les tunisiens comme bois de cheminée par ce qu'ils sont con nuls et certains n'ont aucun honneur devant l'argent ils font les malins mais dans leur majorités sont bêtes ,je voulais signaler les abus des agents de la paf serbes avec des gens qui n'ont rien avoir avec l'autre racaille qui se salisse et salis les autres qui sont pour rien et paient les pots cassés pour eux .

Zohra
| 16-03-2019 12:11
'?a s'ils ont de la chance de passer outre la mafia Serbe, j'ai entendu des récits des tunisiens qui ont réussit à passer. Ils avaient servi des mules pour la drogue et les armes à travers les forêts. Des histoires terribles qui donnent froid dans le dos

Sincères salutations

Abir
| 16-03-2019 11:57
Il faut remettre l'ancien nommé sur l'ancienne plaque,ce n'est pas de son rôle de changer l'histoire,elle n 'est pas élue par Ben Sedrine ou pour faire ça!

Goliadkine
| 16-03-2019 11:10
Cette ignorante méprise l'histoire et sera à son tour méprisée, comme tous ses semblables.
Cheikh el Akbar, qui n'a eu de cesse de prôner l'amour et l'humanisme, symboliquement supprimé pour faire honneur à un pays qui jusqu'à récemment s'est illustré par sa politique d'épuration ethnique et dont l'histoire nationaliste est souvent animée par des soubresauts fascistes.
Sois fière de toi traîtresse, et méfie toi de l'effet boomerang. Les déchets de ton genre finissent toujours dans la poubelle.

Abir
| 16-03-2019 10:54
Cette Kwanjia comme celui qui écrit dans l'eau et comme Hammami,Laadhri et celui de la technologie,ils n'ont rien fait du concret pour l'intérêt de ce pays,soit des projets bidons et déplacés,soit du blablabla pour montrer leurs gueules et ainsi depuis huit ans

veritas
| 15-03-2019 19:21
Les tunisiens qui se rendent en Serbie sont très mal traités par les autorités serbes je dirais même qu'il y'a de l'acharnement de la part des autorités frontalières,on accuse tout les tunisiens qui se rendent en Serbie de vouloir passer en Europe via la Serbie ,tant de tunisiens sont partis pour passer quelques jours de vacances ils se retrouvent soit refoulés sur le même vol d'arrivée quand il s'agit d'un vol de tunisair ou bien ils se retrouvent dans des centres pour des étrangers ou on leur prend leur argent par la force ,en attendant le prochain vol pour Tunis pour les refouler il est aberrant et injuste que les autorités serbes ne fait pas la différence entre un vrai touriste et un individu qui cherche a passer en Europe en utilisant les frontières serbes .l'etat tunisiens doit discuter avec les serbes pour qu'il y'est un minimum de respect pour les tunisiens se rendant en serbie pour faire cesser cette injustice et ce mauvais traitement.

soufi
| 15-03-2019 16:30
Elle fera le même sort que Jaouadi à Sfax qui a été écarté de la Mosquée de SIDI LAKHMI par SIDI LAKHMI lui même. Est ce que le nom de SERBIE ne pouvait pas être donné à une autre Rue espèce de Khouanjia Kharijite.

TOPO
| 15-03-2019 10:59
Cette dame aurait dû s'occuper du permis de construire qui concerne les travaux gigantesques que l'Ambassade du Koweit est entrain de réaliser dans cette rue, à supposer que ce permis existe, car, rien n'est affiché. Certains pensent que la mairie ferme les yeux sur cette construction, qui à l'air d'être réalisée sans autorisation? D'ailleurs, des habitants de Mutuelle ville vont s'adresser à la justice pour éclaircir cette histoire et s'assurer qu'il n'y a pas de malversation, ni de passe droit. La Tunisie est vraiment devenue une république bananière.

RAJA
| 15-03-2019 09:01
Comment comprendre ou justifier une telle action de la Municipalité de Tunis vis à vis d'une telle personnalité considérée comme le "Cheikh el Akbar" auteur de plus de 800 ouvrages et manuscrits, lun des penseurs les plus lus et étudié de part le monde et pour qui TUNIS a représenté une étape importante dans sa pérégrination terrestre et spirituelle ,Ibn Arabi a séjourné à trois reprises à Tunis en 590,595 et598 de l'Hégire et a eu une grande proximité avec le grand soufi tunisien Abdelaziz el Mahdawi , Ibn Arabi a vecu une grande illumination spirituelle durant un sejour à Tunis.

A lire aussi

Une séance de travail a eu lieu, jeudi 14 mars 2019, entre Mohamed Fadhel Kraïem, président

20/03/2019 17:24
0

La députée de la Coalition nationale, Leila Chettaoui est intervenue, ce mercredi 20 mars 2019, sur

20/03/2019 16:25
5

La cérémonie de la 63eme fête de l’Indépendance organisée ce mardi 20 mars au Palais de Carthage

20/03/2019 14:36
11

Face à la fréquence d’actes de violences dans les stades, ayant conduit récemment à de graves

20/03/2019 13:51
2

Newsletter