SecureAudit, la nouvelle solution Kyocera permettant d’identifier les faiblesses des systèmes d’impression

Businessnews.com.tn | publié le 02/01/2018 19:59

Kyocera Document Solutions vient d’annoncer le lancement de Kyocera SecureAudit, une solution qui permet aux utilisateurs d'identifier rapidement et facilement les failles de sécurité potentielles au sein de leur multifonction.

 

Kyocera SecureAudit est conçu pour aider les organisations à mieux gérer les risques posés par les cyber-menaces complexes qui pèsent sur les réseaux d'entreprise et à s'adapter aux mesures strictes de protection des données exigées par l'introduction du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) en mai prochain.

Développé en Europe par l'équipe de développement de produits de KYOCERA, l’application fournit aux utilisateurs une méthode simple pour passer en revue leur système KYOCERA pour détecter les vulnérabilités potentielles, telles que les périphériques configurés avec des mots de passe d'administrateur par défaut et les ports ouverts, en signalant les points faibles.

 

Benjamin Claus, en charge du Marketing Produit chez KYOCERA Document Solutions France déclare : «Tout comme les autres dispositifs IoT, nos périphériques sont maintenant connectés à Internet et aux réseaux d'entreprise, ce qui peut créer une surface de menace plus étendue. Sans protection adéquate, les cyber-attaques peuvent facilement accéder aux données non chiffrées et autres données personnelles disponibles sur l'ensemble des réseaux informatiques. C'est comme laisser la porte de derrière ouverte aux cambrioleurs».

 

Kyocera propose diverses solutions de sécurité pour l'impression, la numérisation et la copie, ce qui permet d'assurer la sécurité informatique de l'impression et de la gestion des documents.

Les logiciels d'identification et d'authentification des utilisateurs tels que Kyocera Net Manager, qui ne libère les travaux d'impression qu'une fois que l'utilisateur s'est identifié sur un MFP, le chiffrement des données, les processus d'écrasement de données et les processus de suppression automatique sont des exemples de mesures disponibles pour assurer la sécurité.

 

D’après communiqué

SecureAudit, la nouvelle solution Kyocera permettant d’identifier les faiblesses des systèmes d’impression

publié le 02/01/2018 19:59

Kyocera Document Solutions vient d’annoncer le lancement de Kyocera SecureAudit, une solution qui permet aux utilisateurs d'identifier rapidement et facilement les failles de sécurité potentielles au sein de leur multifonction.

 

Kyocera SecureAudit est conçu pour aider les organisations à mieux gérer les risques posés par les cyber-menaces complexes qui pèsent sur les réseaux d'entreprise et à s'adapter aux mesures strictes de protection des données exigées par l'introduction du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) en mai prochain.

Développé en Europe par l'équipe de développement de produits de KYOCERA, l’application fournit aux utilisateurs une méthode simple pour passer en revue leur système KYOCERA pour détecter les vulnérabilités potentielles, telles que les périphériques configurés avec des mots de passe d'administrateur par défaut et les ports ouverts, en signalant les points faibles.

 

Benjamin Claus, en charge du Marketing Produit chez KYOCERA Document Solutions France déclare : «Tout comme les autres dispositifs IoT, nos périphériques sont maintenant connectés à Internet et aux réseaux d'entreprise, ce qui peut créer une surface de menace plus étendue. Sans protection adéquate, les cyber-attaques peuvent facilement accéder aux données non chiffrées et autres données personnelles disponibles sur l'ensemble des réseaux informatiques. C'est comme laisser la porte de derrière ouverte aux cambrioleurs».

 

Kyocera propose diverses solutions de sécurité pour l'impression, la numérisation et la copie, ce qui permet d'assurer la sécurité informatique de l'impression et de la gestion des documents.

Les logiciels d'identification et d'authentification des utilisateurs tels que Kyocera Net Manager, qui ne libère les travaux d'impression qu'une fois que l'utilisateur s'est identifié sur un MFP, le chiffrement des données, les processus d'écrasement de données et les processus de suppression automatique sont des exemples de mesures disponibles pour assurer la sécurité.

 

D’après communiqué

Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration