Saïd Aïdi accuse Samira Meraï de mensonge !

Businessnews.com.tn | publié le 08/02/2017 13:53 , mis à jour à 15:00

L’ancien ministre de la Santé, Saïd Aïdi, est intervenu aujourd’hui, mercredi 8 février 2017, sur le plateau de Midi Show de Mosaïque Fm, accusant la ministre actuelle, Samira Meraï, de mensonge. Ses accusations viennent suite aux dernières déclarations de la ministre actuelle selon lesquelles elle n’aurait pas trouvé de stratégie au sein du département de la Santé.

 

« Je suis vraiment désolé d’être amené à dire que c’est du pur mensonge ! », s’indigna M. Aïdi. Et de préciser qu’il existe bel et bien une stratégie qu’il avait établie au moment de passage au ministère, assurant que son intervention n’a rien de personnel mais qu’il le fait pour garantir le principe fondamental de la continuité de l’Etat. « Personne n’est parfait, et on commet tous des erreurs, mais il y a des choses qu’on ne peut occulter. Je vous invite à consulter le JORT pour constater les décisions que j’ai prises à l’époque », a-t-il souligné. Par ailleurs, il a exhorté le chef du gouvernement, Youssef Chahed, à passer en revue « Les personnes qui ont été limogées lorsque j’étais à le tête du ministère et ce pour de lourds soupçons qui pèsent sur elles. Ces personnes ont été rétablies dans leurs postes par Mme Merai ! »

 

« Durant mon mandat de ministre, la décision de sanctionner un centre médical qui utilisait des stents périmés a été prise et sa fermeture a été ordonnée et voilà qu’aujourd’hui ce centre a rouvert ses portes en catimini » a ajouté l'ancien ministre de la Santé précisant que : « après l’audit réalisé par le Contrôle général des services publics (CGSP), des agents administratifs impliqués dans l’affaire des stents périmés ont été mis à l’écart et les revoilà aujourd’hui à leurs postes ».


A propos de la responsabilité médicale des médecins, qui constitue un vide juridique, Said Aidi a déclaré : « un cas identique à celui du nouveau-né de Sousse est arrivé durant mon mandat. Une commission avait alors été formée avec une dizaine d’experts sur la question cruciale de la responsabilité médicale. Cette commission avait été présidée par Faten Tinssa mais aujourd’hui ce qu’on remarque c’est qu’il n’y a aucune continuité au niveau des réformes entreprises ».

Par ailleurs, Said Aidi a déclaré que la passation de pouvoir entre lui-même et Samira Merai a duré « une minute » parce que celle-ci « a préféré passer en direct à la télévision ».

 

Saïd Aïdi accuse Samira Meraï de mensonge !

publié le 08/02/2017 13:53 , mis à jour à 15:00

L’ancien ministre de la Santé, Saïd Aïdi, est intervenu aujourd’hui, mercredi 8 février 2017, sur le plateau de Midi Show de Mosaïque Fm, accusant la ministre actuelle, Samira Meraï, de mensonge. Ses accusations viennent suite aux dernières déclarations de la ministre actuelle selon lesquelles elle n’aurait pas trouvé de stratégie au sein du département de la Santé.

 

« Je suis vraiment désolé d’être amené à dire que c’est du pur mensonge ! », s’indigna M. Aïdi. Et de préciser qu’il existe bel et bien une stratégie qu’il avait établie au moment de passage au ministère, assurant que son intervention n’a rien de personnel mais qu’il le fait pour garantir le principe fondamental de la continuité de l’Etat. « Personne n’est parfait, et on commet tous des erreurs, mais il y a des choses qu’on ne peut occulter. Je vous invite à consulter le JORT pour constater les décisions que j’ai prises à l’époque », a-t-il souligné. Par ailleurs, il a exhorté le chef du gouvernement, Youssef Chahed, à passer en revue « Les personnes qui ont été limogées lorsque j’étais à le tête du ministère et ce pour de lourds soupçons qui pèsent sur elles. Ces personnes ont été rétablies dans leurs postes par Mme Merai ! »

 

« Durant mon mandat de ministre, la décision de sanctionner un centre médical qui utilisait des stents périmés a été prise et sa fermeture a été ordonnée et voilà qu’aujourd’hui ce centre a rouvert ses portes en catimini » a ajouté l'ancien ministre de la Santé précisant que : « après l’audit réalisé par le Contrôle général des services publics (CGSP), des agents administratifs impliqués dans l’affaire des stents périmés ont été mis à l’écart et les revoilà aujourd’hui à leurs postes ».


A propos de la responsabilité médicale des médecins, qui constitue un vide juridique, Said Aidi a déclaré : « un cas identique à celui du nouveau-né de Sousse est arrivé durant mon mandat. Une commission avait alors été formée avec une dizaine d’experts sur la question cruciale de la responsabilité médicale. Cette commission avait été présidée par Faten Tinssa mais aujourd’hui ce qu’on remarque c’est qu’il n’y a aucune continuité au niveau des réformes entreprises ».

Par ailleurs, Said Aidi a déclaré que la passation de pouvoir entre lui-même et Samira Merai a duré « une minute » parce que celle-ci « a préféré passer en direct à la télévision ».

 

S.H et K.H
Commentaires (38) Commenter
Said Aidi et son cabinet au dessus de tout soupçon
lamia BA
| 11-02-2017 16:54
Zhaira Samar dont tu parles est une MD, PHD cas médecin Pr agrégé docteur en sciences . Il faudrait cumuler le CV de 4 ministres pour avoir ses diplômes et aujourd'hui des ouvriers limogés se sont retrouvés recrutés comme conseillers au cabinet de l actuelle ministre . C vous dire ...
Quant aux mensonges concernant les cliniques c juste le contraire de ce que vous avancez car c SA qui a combattu le trafic des stents un scandale à la watergate qui abattra bien des têtes le jour où il éclatera .Concernant l hépatite C c bien Said Aidi qui a stoppé l arnaque où1,8 MD traitaient 40 patients contre 5MD pour 1000 patients aujourd'hui . C également SA qui a mis en place la commission responsabilité médicale et celle du statut de l interne et du résident et les manifestations de jeudi dernier lui ont bien donné raison . Il avait également une vision pour stopper l hémorragie du départ des médecins spécialistes à l étranger , pour renforcer le secteur public et segnioriser les gardes : le programme des médecins spécialistes étant la première étape la seconde était de supprimer l APC en offrant une alternative intéressante et productive pour le secteur public sur laquelle il comptait travailler dès septembre 2016 . Quant à l hôpital tal Hbib Bourguiba de Sfax sachez que c grâce à si chokri Tounsi si décrié que l hôpital a fait un excédent de plusieurs MD chose impensable pendant ces dix dernières années et n en déplaise à beaucoup alors bravo si Chokri Tounsi bravo le cabinet bravo samar et bravo SA
Opinion
Greenhate
| 10-02-2017 14:59
Je rejoins constateur, cet homme est d'une rare intelligence, croyez moi c'est un multitasks avec zéro fautes, c'est un stratége et j'en doute fort que pendant son passage au ministère qu'il n'a pas laissé une roadmap claire et précis,....
Génération spontanée vénéneuse
Zhaira
| 09-02-2017 18:08
Qui croire? Quel est votre visage?
Said Aidi après les Républicains, Nida et maintenant...
Said Aidi de Jerba, Sousse sur l'estrade les bras levés...
Said Aidi de Houcine Abassi au siège de l'UGTT demandant pardon?
Said Aidi des stents defendant 3 cliniques privées, proches de Nida?
Said Aidi du programme bidon contre l'hépatite?
Said Aidi des gardes payées 600 DT, solution délirante, solution suggérée par l'UGTT n'est ce pas Monsieur victime de l'UGTT?
Said Aidi des 13 nouveaux hôpitaux alors que les anciens ne marchent pas?
Said Aidi qui a signé avec l'UGTT et Jallouli des accords inapplicables? 12 accords qui détruiront la fonction publique et qui accordent à l'UGTT ce qu'aucun ministre n'a osé accorder?
Said Aidi de FaceBook et Twitter, et de la communication et des 8 conseillers et Narjess Babay tous payés par l'OMS?
Said Aidi du cabinet des copains, dirigé par Samar?
Said Aidi qui raconte une version différente pour le même histoire? Il peut aller jusqu'à 10 versions.
Said Aidi qui a embarqué Sfax dans un bras de fer destructeur sur de fausses bases. C'est la plus grosse manipulation de l'opinion en Tunisie et ça marche.
Encouragez le secteur SANTE
Mona
| 09-02-2017 18:04
Monsieur Saïd AIDI est une personne très sérieuse qui travaille consciencieusement et qui a tout fait dans le domaine de la santé.
Il faut le soutenir!!
Dans tout le cas ,Chers Tunisiens,il faut trouver une solution pour notre pays!
pays mon
| 09-02-2017 16:58
Il faut épauler une personne qui réussit son travail comme monsieur El Aidi et ne pas épauler une personne qui n'a pas réussit comme l'actuelle ministre,qui n'a rien foutu quand elle était ministre de la femme et elle n'a rien fait comme ministre de la santé! Mais ce qui est sûr quand on est dirigé par des islamistes ,bay,bay le vrai développement!
Samira doit démissionner ....
Famous Corona
| 09-02-2017 15:46
...car non seulement elle n'a rien apporté de positif, mais en plus elle a failli à la continuité de l'état en graciant des ex- fonctionnaires trafiquants, aggravant ainsi la culture de l'impunité dans le pays !
il n'est ni envieux , ni mauvais perdant
.S.CITOYEN
| 09-02-2017 15:33
un homme simple ss complexe et très compétent . celui qui est perdant , est le peuple tunisien , dès qu'un homme sincère , intègre et compétent met les pieds dans le gouvernement , tous les fusils des mafieux se tournent contre lui
Mauvais perdant !!!
Merlin
| 09-02-2017 14:30
La ministre de la santé est entrain de recevoir les foudres de partout. Comme cela été le cas de ce monsieur y a même pas un an. Au lieu d'essayer de l'aider et de l'épauler ou, la moindre des chose, de se taire et la laisser gérer, il remue le couteau dans la plaie. Le tunisien a beau avoir étudier dans les plus grandes écoles de la planète, il restera toujours envieux et mauvais perdant. Dommage, on n'est pas encore sorti de l'auberge !!!
Au pays des aveugles, la borgne est Reine
Kola
| 09-02-2017 13:24
La Tunisie et ses Tunisiens sont habitués au mensonge. Entre servir loyalement son pays ou son maître, nos ministres actuels nous montrent leur choix pour servir leur MAÎTRE. Ce dernier prend l'apparence d'un Cheikh Ghanouchi, d'un jeunot Y.Chahed ou d'un nonagénaire BCE. On baigne dans la pure médiocrité, MAIS nous restons confiant tant que des HOMMES comme Saïd Aïdi seront là pour dénoncer et gêner cette mafia. Nous ne baisserons pas les bras et le temps aura raison de notre persévérance. Si la ministre de la santé est présente sur ce réseau social, qu'elle prenne bien conscience de son incompétence.
Je dois un grand MERCI à M. Aïdi
Nahor
| 09-02-2017 13:01
MERCI, Monsieur!

Merci de dire la vérité aux Tunisiens. Nous vivons une situation determinée par des mensonges à répétitions et entre-actes de comédies nauséabondes. Avec la TRAGÉDIE NATIONALE en première rangée à cause de la PRISE EN OTAGE DE L'ETAT par ENNAHDA et son gourou khomeiniste Khriji-Ghannouchi!

C'est évident pour moi -et pour beaucoup d'autres lecteurs et citoyens- que la ministre MERAI doit flatter Ennahdha; elle en est une autre représentation....
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration