Safi Saïd pique une colère noire après une question sur Chafik Jarraya

Businessnews.com.tn | publié le 14/11/2017 14:12

On aura trop souvent assisté aux excès de colère de Safi Saïd. Connu pour son langage grossier, Safi Saïd, écrivain, homme politique  et ancien candidat à la présidentielle, a piqué une colère noire, enchaînant les insultes, aujourd’hui mardi 14 novembre 2017, sur Jawhara Fm.

 

Invité à l’émission Politica, de Zouheir Eljiss, Safi Saïd n’a visiblement pas apprécié qu’on évoque ses relations avec l’homme d’affaires Chafik Jarraya, impliqué dans des affaires de corruption et de complot contre la sûreté de l'Etat.

« Vous êtes des lâches ! Vous êtes des collabos et vous servez un agenda ! » a-t-il dit en visant les journalistes et en s’emportant contre son hôte avant de se lever et de quitter le studio.  

 

Une réaction qui a irrité le journaliste et animateur Zouheir Eljiss qui a promis de « ne plus jamais l’inviter dans son émission ».

 

S.T.

Safi Saïd pique une colère noire après une question sur Chafik Jarraya

publié le 14/11/2017 14:12

On aura trop souvent assisté aux excès de colère de Safi Saïd. Connu pour son langage grossier, Safi Saïd, écrivain, homme politique  et ancien candidat à la présidentielle, a piqué une colère noire, enchaînant les insultes, aujourd’hui mardi 14 novembre 2017, sur Jawhara Fm.

 

Invité à l’émission Politica, de Zouheir Eljiss, Safi Saïd n’a visiblement pas apprécié qu’on évoque ses relations avec l’homme d’affaires Chafik Jarraya, impliqué dans des affaires de corruption et de complot contre la sûreté de l'Etat.

« Vous êtes des lâches ! Vous êtes des collabos et vous servez un agenda ! » a-t-il dit en visant les journalistes et en s’emportant contre son hôte avant de se lever et de quitter le studio.  

 

Une réaction qui a irrité le journaliste et animateur Zouheir Eljiss qui a promis de « ne plus jamais l’inviter dans son émission ».

 

S.T.

Commentaires (34) Commenter
@ A4| 15-11-2017 08:52...et @aux autres de la même tribu
ourwa
| 15-11-2017 22:09
" Regardez-les qui se pavanent
Qui traînent partout et qui louvoient
Qui menacent, fulminent et ricanent
Barrant des routes, bloquant des voies
Plantant chicane après chicane
Gueulant mensonges à haute voix " (sic)
----------------------------------------

Aux poètes de l'esbroufe
Aux philosophes à la noix
Aux dégustateurs du jus de poix
A ceux qui ricanent et qui pouffent
au son strident de la voix
qui crie famine ou la malbouffe
qui chôme à longueur d'année
qui vêt ses gosses d'une ânée
les soigne avec des fouffes
car vos émirs narguent la loi
acculent ces damnés aux abois
les poussent au fond du bois...

A ces poètes rebuts des temps
A ces vassaux charlatans
du Baillon sur la détresse
Auriez-vous plus de bassesse???...
Un homme "politique " doit savoir garder son sang froid devant les questions qui fachent
Hannibal
| 15-11-2017 11:42
J espere qu il saura un jour embaucher un specialiste de la com pour lui enseigner l art de s exprimer et de respecter ceux qui veulent l entendre.Sa nervosite ce jour devoile sa proximite avec Jarraya qu il renie,il aurait du gentiement demander a son interlocuteur de sauter cette question,par exemple par respect a l instruction en cours de la justice des affaires Jerraya.Dommage,malgre tout j eprouve un respect profond pour Safi Saied et j espere qu il soignera son langage et ses reactions impulsives ou qu il se soignera.
Il n'existe pas de colère noire
Point de vue
| 15-11-2017 10:25
Il n'existe pas de colère noire, il y a des scènes de comédie. Mr SAFI SAID, prétend s'accaparer tout le savoir du monde. Et se veux personne publique imposant son dictat.il sort sa comédie de colère et d'insultes à chaque fois où un sujet ou une question ne répond pas à ses prétentions. il suffit de le mettre à l'ombre des médias et lui laisser les scènes de théâtres.
Nous sommes dans un océan de médiocrité
A4
| 15-11-2017 08:52
FAUX HEROS
Ecrit par A4 - Tunis, le 13 Mai 2017

Maintenant que la pente est douce
Et que les vents ne soufflent plus
Regardez comme partout nous poussent
Des héros faux et farfelus
Comme mauvaises herbes dans la brousse
Avec des racines vermoulues

Regardez-les qui se pavanent
Qui traînent partout et qui louvoient
Qui menacent, fulminent et ricanent
Barrant des routes, bloquant des voies
Plantant chicane après chicane
Gueulant mensonges à haute voix

Ces amputés de la cervelle
Plus fainéants de jour en jour
Dont la bêtise se renouvelle
A chaque recoin, à chaque détour
Espèrent qu'on leur serve d'échelle
Menant au sommet de la tour

Ces faux héros de toutes sortes
Profiteurs de la pire espèce
Accourent pour défoncer des portes
Ouvertes et sans robustesse
Confondent courage et idée forte
Avec vulgaire impolitesse

Regardez-les comme ils gigotent
Et comme ils ont l'air bien pressés
Mais à ces idiots et idiotes
Je dois dire qu'on en a assez
Et que l'unique train pilote
De l'audace est déjà passé

Je dois leur dire mon désespoir
De les trouver un jour guéris
De leurs sottises et idées noires
De leurs catastrophes en série
Un vrai con n'a pas le pouvoir
De voir l'ampleur de sa connerie
Aux journalistes
Jendoubi
| 15-11-2017 08:40
De toute façon, une bonne partie des journalistes travaillent pour des agendas et des partis politiques partout et dans le monde. Pour la Tunisie deux journalistes 24/24 parlent à la place de 12.000.000 de Tunisiens.
le marionnette
afour
| 15-11-2017 08:39
ce safi said au fait il n'est ni safi ni said il est tout simplement une marionnette des pays du golfe
Et les sondages d'opinion de Z...
Abel
| 15-11-2017 07:04
C'est une preuve qu lorsqu'on présente ce monsieur comme une figure importante de la sphère politique en Tunisie, Z...et son cabinet sont à côté de la plaque et leur sondage sont nuls
Hé hé hé ! ... IL NE SE DOUTAIS PAS QUE CETTE INTERVIEW CACHAIT, EN FAIT, UN HACHOIR ...
URMAX
| 14-11-2017 23:00
...
Et force est de constater qu'il est tombé en plein dans le panneau !
...
Il ne l'a pas vue venir, celle-là !
...
URMAX
@ Synda Tajine
ourwa
| 14-11-2017 21:13
" Une réaction qui a irrité le journaliste et animateur Zouheir Eljiss qui a promis de « ne plus jamais l'inviter dans son émission ». (sic), Mme Synda Tajine... Bien au contraire, Mr Zouheir Eljiss...et vous même, Mme Synda Tajine; il faudrait, peut être, lors d'une prochaine invitation, mettre les points sur les "I" et lui demander de prouver l'absence de sa complicité avec Jarraya...Les propos de Zouheir Eljiss pourraient être assimilés à la diffamation...Allez savoir!...mais dans ce sens, l'attitude de Safi Saïd, à la fin de l'entretien, serait inappropriée...peut être suspecte. Mme Synda Tajine, quelle que soit la vérité, jusqu'à présent supposée de la complicité de Safi Saïd ( auquel je ne confierais pas mon chien en garde...) dans des délits de corruption, l'honnêteté du travail d'un(e) journaliste, exige une totale objectivité; ce que vous semblez ignorer...ou jeter aux orties...
Publiez ce commentaire si vous en avez le courage.
Un cirque dans un cirque dans un cirque.
takilas
| 14-11-2017 20:28
Manque de sérieux.
Il ne manquait plus que d'inviter Ghanouchi ou Marzouki.
Ce n'est pas e moment de rigoler, car le gouvernement travaille efficacement, et il faut éloigner soit les clowns et les saboteurs de nahdha ou d'autres charlatans.
L'essentiel maintenant, cest de se débarrasser du mafieux clan de nahdha, pour que la Tunisie se stabilise et reprend e chemin du développement suivi juste après l'indépendance, mais qui a été barré, pareillement au cinéma des "fermetures" des routes provoquées leur défaite aux élections de décembre 2014 et qui perdurent jusqu'à ce jour.
Que donne la patience aux tunisiens pour s'acquitter de c maudi et arnaqueur clan de nahdha.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration