Quatre roues motrices pour la nouvelle BMW M5

Businessnews.com.tn | publié le 18/05/2017 20:58

BMW vient de dévoiler plusieurs détails sur la sixième génération de sa M5. Les images du véhicule en tenu de camouflage donnent un premier aperçu sur ses courbes athlétiques. Autre annonce officielle, la nouvelle BMW M5 M5 sera équipée de série d'une transmission intégrale M xDrive. La berline musclée gagne en performances, mais ses aptitudes au quotidien seront en nette hausse avec une plus grande sérénité.

 

«Un cerveau central doté d’un logiciel spécifique à M assurant la régulation intégrée de la dynamique longitudinale et transversale fait partie intégrante du système M xDrive. La nouvelle BMW M5 inaugure ainsi une technologie d’entraînement associant l’agilité et la précision de la propulsion standard d’une part et la motricité de la transmission intégrale de l’autre», explique Frank van Meel, président de la Direction de la société BMW M GmbH. Et d’enchaîner : «Sur circuit comme sur route, la nouvelle BMW M5 évolue ainsi avec le tempérament sportif et la précision directionnelle qu’on lui connaît même dans des conditions météorologiques particulières.»

 

 

Ainsi, le système M xDrive se distingue par une conception agile à dominante arrière qui résulte du fait que l’essieu avant n’entre en jeu que lorsque la transmission du couple par les roues arrière touche à ses limites mais qu’une force de traction supplémentaire est requise. Le véhicule reste prévisible et facile à contrôler par son conducteur, même lorsque celui-ci adopte un rythme résolument sportif et que la puissance délivrée est élevée, et elle lui permet ainsi de savourer encore plus intensément les performances exceptionnelles de la berline d’affaires.

Le conducteur dispose de cinq configurations différentes reposant sur différentes combinaisons des modes DSC (DSC on, MDM, DSC off) et des modes M xDrive (4WD, 4WD Sport, 2WD).

Ces configurations permettent d’adapter l’ensemble mécanique aussi bien aux préférences personnelles du conducteur qu’à l’usage qu’il fait de sa voiture. Les puristes ont quant à eux la possibilité de complètement désactiver la transmission intégrale en faveur de la propulsion classique.

Somme toute, la nouvelle technique de transmission se traduit par un comportement dynamique inégalé dans cette catégorie automobile, doublé d’une aptitude totale au quotidien.

 

 

Sur la nouvelle BMW M5, la transmission du couple est assurée par une boîte M Steptronic à huit rapports et fonction Drivelogic hautement dynamique. Grâce aux passages de rapports ultrarapides et à l’étagement optimal des rapports, la boîte s’harmonise à merveille avec le nouveau système M xDrive et le V8 turbocompressé évolué.

La boîte séduit aussi par l’agrément au démarrage, elle facilite les manœuvres à petite vitesse et grâce à la grande ouverture des rapports, elle contribue à minimiser la consommation de carburant. Comme à l’habitude, le conducteur dispose de trois programmes de changement de vitesses et il peut aussi passer les rapports manuellement, via les palettes de commande au volant, fonction de rétrogradage multiple sportif compris. La boîte M Steptronic à huit rapports fait partie du nouveau pack d’ensemble perfectionné qui fait de la BMW M5 une berline hautes performances offrant de vraies qualités au quotidien et résout l’antagonisme apparent entre sportivité et confort.

La nouvelle BMW M5 est animée par la dernière évolution du V8 de 4,4 litres à technologie M TwinPower Turbo. Optimisé, le moteur tournant à haut régime dépasse la puissance et le couple de son prédécesseur.

 

 

Après le démarrage du moteur, la nouvelle BMW M5 enclenche systématiquement les modes toutes roues motrices et DSC activé (4WD, DSC on). Or, cette configuration de base du système M xDrive qui, dans le sens d’une agilité typée M, autorise d’abord un certain patinage au niveau des roues arrière, offre déjà des avantages sensibles par exemple à l’accélération en sortie de virage. Sur le zéro à 100 ou à 200 km/h classique, la berline réalise des chronos qui susciteront l’attention de tout conducteur sportif passionné et éclipseront sa devancière condamnée à suivre dans l’aspiration.

Orienté vers le conducteur, le poste de conduite de la nouvelle BMW M5 est désormais encore plus sobre grâce au tableau de bord abaissé intégrant l’écran de contrôle en position dégagée. Le combiné d’instruments typé M arborant deux instruments ronds classiques avec des aiguilles rouges héberge dans sa partie gauche un compteur de vitesse numérique supplémentaire, alors que le compte-tours logé à droite dispose d’une zone de pré-alerte variable et, lorsque l’Affichage tête haute est désactivé, de témoins de passage des rapports sportifs. Au centre du combiné d’instruments, le regard du conducteur capte les affichages du rapport engagé, du programme Drivelogic, du mode M xDrive, de la configuration M1/M2 et des réglages de la transmission et du châssis activés. Lorsque l’Affichage tête haute est activé, les principales informations peuvent aussi être projetées sur le pare-brise, dans le champ de vision direct du conducteur. La présentation graphique M des informations, mise au point pour la conduite dynamique, a été complètement revue et permet désormais aussi l’affichage des indications relatives à la navigation. Sur la nouvelle BMW M5, la surface de projection de l’Affichage tête haute s’est agrandie d’environ 70%.

 

D’après communiqué

Quatre roues motrices pour la nouvelle BMW M5

publié le 18/05/2017 20:58

BMW vient de dévoiler plusieurs détails sur la sixième génération de sa M5. Les images du véhicule en tenu de camouflage donnent un premier aperçu sur ses courbes athlétiques. Autre annonce officielle, la nouvelle BMW M5 M5 sera équipée de série d'une transmission intégrale M xDrive. La berline musclée gagne en performances, mais ses aptitudes au quotidien seront en nette hausse avec une plus grande sérénité.

 

«Un cerveau central doté d’un logiciel spécifique à M assurant la régulation intégrée de la dynamique longitudinale et transversale fait partie intégrante du système M xDrive. La nouvelle BMW M5 inaugure ainsi une technologie d’entraînement associant l’agilité et la précision de la propulsion standard d’une part et la motricité de la transmission intégrale de l’autre», explique Frank van Meel, président de la Direction de la société BMW M GmbH. Et d’enchaîner : «Sur circuit comme sur route, la nouvelle BMW M5 évolue ainsi avec le tempérament sportif et la précision directionnelle qu’on lui connaît même dans des conditions météorologiques particulières.»

 

 

Ainsi, le système M xDrive se distingue par une conception agile à dominante arrière qui résulte du fait que l’essieu avant n’entre en jeu que lorsque la transmission du couple par les roues arrière touche à ses limites mais qu’une force de traction supplémentaire est requise. Le véhicule reste prévisible et facile à contrôler par son conducteur, même lorsque celui-ci adopte un rythme résolument sportif et que la puissance délivrée est élevée, et elle lui permet ainsi de savourer encore plus intensément les performances exceptionnelles de la berline d’affaires.

Le conducteur dispose de cinq configurations différentes reposant sur différentes combinaisons des modes DSC (DSC on, MDM, DSC off) et des modes M xDrive (4WD, 4WD Sport, 2WD).

Ces configurations permettent d’adapter l’ensemble mécanique aussi bien aux préférences personnelles du conducteur qu’à l’usage qu’il fait de sa voiture. Les puristes ont quant à eux la possibilité de complètement désactiver la transmission intégrale en faveur de la propulsion classique.

Somme toute, la nouvelle technique de transmission se traduit par un comportement dynamique inégalé dans cette catégorie automobile, doublé d’une aptitude totale au quotidien.

 

 

Sur la nouvelle BMW M5, la transmission du couple est assurée par une boîte M Steptronic à huit rapports et fonction Drivelogic hautement dynamique. Grâce aux passages de rapports ultrarapides et à l’étagement optimal des rapports, la boîte s’harmonise à merveille avec le nouveau système M xDrive et le V8 turbocompressé évolué.

La boîte séduit aussi par l’agrément au démarrage, elle facilite les manœuvres à petite vitesse et grâce à la grande ouverture des rapports, elle contribue à minimiser la consommation de carburant. Comme à l’habitude, le conducteur dispose de trois programmes de changement de vitesses et il peut aussi passer les rapports manuellement, via les palettes de commande au volant, fonction de rétrogradage multiple sportif compris. La boîte M Steptronic à huit rapports fait partie du nouveau pack d’ensemble perfectionné qui fait de la BMW M5 une berline hautes performances offrant de vraies qualités au quotidien et résout l’antagonisme apparent entre sportivité et confort.

La nouvelle BMW M5 est animée par la dernière évolution du V8 de 4,4 litres à technologie M TwinPower Turbo. Optimisé, le moteur tournant à haut régime dépasse la puissance et le couple de son prédécesseur.

 

 

Après le démarrage du moteur, la nouvelle BMW M5 enclenche systématiquement les modes toutes roues motrices et DSC activé (4WD, DSC on). Or, cette configuration de base du système M xDrive qui, dans le sens d’une agilité typée M, autorise d’abord un certain patinage au niveau des roues arrière, offre déjà des avantages sensibles par exemple à l’accélération en sortie de virage. Sur le zéro à 100 ou à 200 km/h classique, la berline réalise des chronos qui susciteront l’attention de tout conducteur sportif passionné et éclipseront sa devancière condamnée à suivre dans l’aspiration.

Orienté vers le conducteur, le poste de conduite de la nouvelle BMW M5 est désormais encore plus sobre grâce au tableau de bord abaissé intégrant l’écran de contrôle en position dégagée. Le combiné d’instruments typé M arborant deux instruments ronds classiques avec des aiguilles rouges héberge dans sa partie gauche un compteur de vitesse numérique supplémentaire, alors que le compte-tours logé à droite dispose d’une zone de pré-alerte variable et, lorsque l’Affichage tête haute est désactivé, de témoins de passage des rapports sportifs. Au centre du combiné d’instruments, le regard du conducteur capte les affichages du rapport engagé, du programme Drivelogic, du mode M xDrive, de la configuration M1/M2 et des réglages de la transmission et du châssis activés. Lorsque l’Affichage tête haute est activé, les principales informations peuvent aussi être projetées sur le pare-brise, dans le champ de vision direct du conducteur. La présentation graphique M des informations, mise au point pour la conduite dynamique, a été complètement revue et permet désormais aussi l’affichage des indications relatives à la navigation. Sur la nouvelle BMW M5, la surface de projection de l’Affichage tête haute s’est agrandie d’environ 70%.

 

D’après communiqué

Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration