Précisions sur la présence de militaires américains en Tunisie

Businessnews.com.tn | publié le 29/08/2017 20:13

 

L’affaire remonte à l’été dernier, a révélé le journal américain Air Force Times, lundi 28 août 2017. Le jugement émis par la cour martiale concerne le lieutenant-colonel Denis Paquette, accusé d’avoir enfreint un ordre général en buvant de l’alcool dans une zone de déploiement et d’avoir sexuellement abusé d’une aviatrice de première classe.

 

Le journal nous apprend surtout que Paquette était « commandant du 722e Escadron de la base aérienne expéditionnaire de Sidi Ahmed [Bizerte] en Tunisie durant l'été 2016 », lorsque les incidents ont eu lieu.

 

Selon l’article du Star and Stripes cité par Air Force Times, le lieutenant-colonel Denis Paquette a été chargée de « tenir l'escadron dans un endroit secret en Afrique pour mener des opérations aériennes sans pilote ». Un détail qui irait à l’encontre des démentis émis notamment, par le ministère tunisien de la Défense et du général à la retraite Rachid Ammar, qui disait même qu’une telle présence est impossible, et qui viendrait ainsi confirmer la version du Washigton post, qui a révélé le 26 octobre 2016, que le Pentagone « a élargi son réseau mondial de bases de drones en Afrique du Nord, en déployant des avions sans pilote ainsi que du personnel militaire américain en Tunisie, et ce pour effectuer des missions d'espionnage en Libye voisine ».

 

Néanmoins, il faut rappeler que la présence de soldats américains sur le sol tunisien n’est pas chose impossible d’autant plus que la coopération militaire entre les deux pays s’est renforcée ces dernières années. La base de Sidi Ahmed semble être l’une des bases tunisiennes qui pourraient accueillir un escadron militaire américain dans le cadre de cette coopération.

 

Précisions sur la présence de militaires américains en Tunisie

publié le 29/08/2017 20:13

 

L’affaire remonte à l’été dernier, a révélé le journal américain Air Force Times, lundi 28 août 2017. Le jugement émis par la cour martiale concerne le lieutenant-colonel Denis Paquette, accusé d’avoir enfreint un ordre général en buvant de l’alcool dans une zone de déploiement et d’avoir sexuellement abusé d’une aviatrice de première classe.

 

Le journal nous apprend surtout que Paquette était « commandant du 722e Escadron de la base aérienne expéditionnaire de Sidi Ahmed [Bizerte] en Tunisie durant l'été 2016 », lorsque les incidents ont eu lieu.

 

Selon l’article du Star and Stripes cité par Air Force Times, le lieutenant-colonel Denis Paquette a été chargée de « tenir l'escadron dans un endroit secret en Afrique pour mener des opérations aériennes sans pilote ». Un détail qui irait à l’encontre des démentis émis notamment, par le ministère tunisien de la Défense et du général à la retraite Rachid Ammar, qui disait même qu’une telle présence est impossible, et qui viendrait ainsi confirmer la version du Washigton post, qui a révélé le 26 octobre 2016, que le Pentagone « a élargi son réseau mondial de bases de drones en Afrique du Nord, en déployant des avions sans pilote ainsi que du personnel militaire américain en Tunisie, et ce pour effectuer des missions d'espionnage en Libye voisine ».

 

Néanmoins, il faut rappeler que la présence de soldats américains sur le sol tunisien n’est pas chose impossible d’autant plus que la coopération militaire entre les deux pays s’est renforcée ces dernières années. La base de Sidi Ahmed semble être l’une des bases tunisiennes qui pourraient accueillir un escadron militaire américain dans le cadre de cette coopération.

 

M.B.Z
Commentaires (82) Commenter
Orgueil mal place
L'etranger
| 27-09-2017 20:02
@tadamen
Je suis entièrement d'accord avec vous, malheureusement il est très difficile de se debarrasser de plus d'un siècle et demi de colonialisme barbare que l'algerie a payé le prix très fort. Ensuite de trente ans de socialisme a la con,il est évident que nous devrions mettre un peu d'eau dans notre vin.
Cordialement
Nif
USMS
| 07-09-2017 08:14
Certains intervenants s'en prennent à l'ALGERIE dont les positions dérangent. Que ces gens-là sachent qu'il est préférable de mourir debout que vivre à plat ventre. Que la Tunisie fasse partie de l'otan comme le maroc a essayé de faire partie de l'union européenne, c'est leurs droits et il est interdit de rire, mais qu'ils se mettent au garde à vous devant un pays qui ne réchigne pas avec l'honneur quitte à payer le prix fort.
Opacité qui perdure ..
Rahim
| 06-09-2017 17:15
Comment se fait il qu'il n'y a pas eu d'explication aprés la diffusion sur El Arabia ,de l'implication du parti Ennahadha ,dans l'envoi de nos jeunes en Syrie ?
les usa surveille toute la mediterranee et le sahel grace a bizerte!
Tounsi blid
| 01-09-2017 06:16
70 aviateurs et 20 contractuels
Techniciens ou agents des services secrets NSA ont travailles pour
Un lieutenant colonel sur la base sidi Ahmed a bizerte!....
Selon le huffington post....
Toujours. Selon le journal.
Lors de son passage en cours martial
Il précise que les Tunisiens leurs ont aménagés des locaux de la superficie d, un stade de football us
Ce genre de base c, est le top.
Pas besoin de faire décoller des avions de chasse avec des vols couteux en vies et en kerozene!.....
Les pilotes de drones conduisent un concentre de technologie pouvant de jour comme de nuit distiller des missiles ultra précis a guidage lazer!
Rien que ces drones peuvent réduire a feu et a sang toute la capitale
TUnis ne pouvant faire face seule a la menace interne et externe djihadiste a besoin des USA
Pour relever le niveau des forces de sécurité car d, un cote on a le désordre libyen avec des milices gaves a l, armement russe et de l, autre une ALgerie très passive en matière d, aide et de coopération
Pas ou peu d, argent 'et encore moins de matériel remis a son voisin(a l, instar des échanges commerciaux )
Tunis n, a pas le choix et comme le Maroc, l, Italie l, Espagne ou la Turquie et bien d, autres nous devons faire parti de l, otan.....
A mon avis, les Usa cherchent a renseigner le Maroc sur l, appareil militaire Algérien pour équilibrer les rapports de force.c, est évident!....
@sassi soufiani
Tadhamen
| 31-08-2017 17:18
Excusez-moi, mais je n'avais pas vu votre commentaire qui m'est adressé.
Je n'ai rien contre les Algériens en général, bien au contraire. Et ma porte leur est ouverte en permanence.
Je râle juste contre ceux parmi eux qui se bercent d'illusions et qui croient que leur pays est une île peuplée de preux chevaliers garants de son indépendance et qui passent leur temps à tenir tête à tout ce qui vient de l'Occident.
Leur ignorance serait pardonnable mais, doublée par une arrogance malvenue, elle en devient insupportable et je pense que ça ne leur fait pas de mal de leur mettre un peu sous les yeux certaines réalités qui leur échappent ou qu'ils persistent obstinément à ignorer.
Ce n'est pas du tout par simple principe, mais parce que je pense que c'est une attitude risquée quand elle se répand, et que le passé le prouve assez comme ça pour ne pas en remettre une couche.
@Tounsi blid
Tadhamen
| 31-08-2017 16:48
Il convient surtout de parler des drones RQ9 Reaper General Atomics de l'armée US qui n'a jamais caché qu'elle les avait déployés, avec cockpits et pilotes, sur la base tunisienne.

Pour ceux qui imaginent ces drones comme des petits avions télécommandés, précisons que ce sont des engins qui font 20m d'envergure pour plus de 3m de haut, et qu'ils peuvent faucher à peu près tout sauf les marguerites.
Rien ne dit d'ailleurs que même si les cockpits et les "pilotes" sont à Bizerte, les drones y soient aussi, car ils peuvent être contrôlés depuis des milliers de km pour certains, donc ce n'est pas trop la peine que les Bizertins passent leur temps à les guetter.

Normalement, et sur la demande du gouvernement tunisien, ils ne font que de la surveillance et aucune mission armée.

C'est assez intriguant de constater que toutes ces infos sont quasiment de notoriété publique, puisqu'il ne faut que quelques minutes pour y accéder, mais que les médias tunisiens nous resservent quand même régulièrement ce bon vieux marronnier de la base "secrète".

NB : Pour une certaine catégorie d'Algériens qui passent par là à chaque "info" de ce type afin de déverser leur bile, je précise que cela s'est fait avec le plein accord de leurs propres autorités qui avaient refusé l'installation de personnels militaires US, mais accepté de recevoir les drones et la formation adéquate puis de partager les infos avec les Américains. La proposition ayant été refusée du coup par les parlementaires d'outre-atlantique, un accord satisfaisant tout le monde se serait finalement dégagé sur la solution d'installer les fameux reapers et leur personnel en Tunisie, qui n'a pas trop les moyens de refuser, prise entre trois "feux" comme elle l'est.
Je confirme
neder711
| 31-08-2017 12:57
Je suis un citoyen de bizerte, un jour ( un dimanche) je suis aller au souQ pour acheter des veteme'ts et jai un drone americain a basse altitude qui nous survoler
@ Vous Tous ...
HatemC
| 30-08-2017 22:55
Nous sommes face un nouvel ordre mondial .. un nouveau découpage ...

Le Grand Moyen Orient ...
Les printemps Zarabes ne sont qu'un redécoupage du nos pays ...
Des coups d'Etat initié par la CIA avec la complicité des pays Occidentaux ... France .. Angleterre .. et Allemagne .. les puissances coloniales du siècle dernier ...

Le scénario mis en place par le fils d'un président US .. contre l'Iran de Mossadegh est valable encore aujourd'hui ...

La recomposition du monde selon les néo conservateurs US ...
Reagan a repris le scénario du fils de Dwight D. Eisenhower a mis les bases du néo conservatisme avec Thatcher ...
Les printemps Zarabes ne sont que la conséquence de cette politique qui sert à démanteler tous les pays du Maghreb et du Moyen Orient ...
Les familles régnantes Zarabes de ces pays sont complices .. elles n'auront pas à vivre le scénario de Saddam ou Gaddafi ... si elles coopèrent ...
Les déstabilisations ont gagné l'Irak .. le Soudan .. l'Afghanistan .. la Syrie .. la Libye .... la Tunisie .. l'Egypte ...
Le spays du Golfe ... L'Arabie Saoudite ... le Qatar ... Koweit suivront ... ils ne seront pas épargnés .. ils font parties du Grand Moyen Orient et seront démantelés ...
Les bombardements humanitaires ... bombardements démocratiques ... les opérations de changements de régime ...cher à KOUCHNER le Français et aux néo conservateurs US qui ont réussi à embrigader les Européens à leur thèses ... sont des moyens pour intervenir et détruire les pays zarabo musulmans ...
La stratégie est de détruire le monde zarabo musulman ...en utilisant les ISLAMISTES .... au nom de la démocratie et de l'humanitaire ..
Moubarak tue son peuple
BenAli le Tunisien tue son peuple ..
Saddam tue son peuple ...
Assad tue son peuple ...
Gaddafi tue son peuple
....l'opinion Occidentale adhère @ ces slogans ... des crédules
Les ISALMITES veulent créer le chaos et la barbarie ... les néo conservateurs ont trouvés leur relais sur le terrain ...
Le Grand Moyen Orient est le projet des Islamistes de créer le Califat ...
Les islamistes Tunisiens étaient soutenus par Clinton ... Sorros ... Mac Cain ...
La Russie a réussi a empêché ce plan diabolique en soutenant la Syrie ....

https://www.facebook.com/hatem.chaieb.5/videos/1721692324730174/
@Gabès-la-polluée
HAtemC
| 30-08-2017 22:01
Cher ami ... je suis de votre avis pour diversifier nos relations ... HC
@ HatemC, merci pour ces infos utiles . Personnellement, j'aurais préféré une coopération militaire avec les russes, l'histoire de diversifier ses relations étatiques et de ne pas se mettre sous la dépendance étasunienne qui sont, il faut le reconnaître, un peu trop hégémonique.
Gabès-la-polluée
| 30-08-2017 20:36
Alors que les russes le sont beaucoup moins.
De plus ces derniers, pourraient faire un contre poids à l'idéologie américaine néoconservateur et sioniste.
Amitiés.

Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration