Précisions de Magasin Général à propos de la démolition du mur à l’Avenue de France

Businessnews.com.tn | publié le 11/08/2017 12:19

Suite à l’exécution, mercredi 9 août 2017, d’une décision de démolition contre Magasin Général sis à l’Avenue de France à Tunis, sous prétexte qu’il s’est approprié un espace municipal et qu’il a porté préjudice à un site national (les Arcades de Bab B’har), la Direction générale du Magasin tient à faire part auprès de l’opinion publique des précisions suivantes concernant ce dossier :

 

Le mur, objet du litige, n’a pas été construit récemment, mais il a été érigé en 1995 lorsque Magasin Général était une propriété nationale, donc bien avant de devenir un bien privé depuis 2007.

Sachant que l’opération d’acquisition faite a été réalisée sur la base de l’état dans lequel se trouvait le bien.

 

Ce qui nous pousse à nous demander comment le mur en question a été construit à l’époque et est-ce qu’il a été dans une situation régulière durant de longues années lorsque Magasin général était la propriété de l’Etat avant de devenir, tout d’un coup, illégal après que le Magasin est devenu une propriété privée ?

 

La Direction générale du Magasin tient à informer le public qu’elle ne s’oppose pas à la décision, en dépit de son étonnement qu’elle ait été prise 22 ans après la construction du mur, mais elle dénonce le non respect des engagements pris par la municipalité qui a fait accélérer l’exécution de la décision de démolition avant la date fixée par ses soins.

 

Rappelons que la date a été fixée dans un premier temps pour le 14 août avant d’être reportée au 20 de ce même mois, en tant que date définitive. Et ce, selon le dernier accord convenu entre les deux parties à ce sujet.

Tout en regrettant la tournure prise par cette affaire, qui a touché à son image en tant qu’entreprise citoyenne responsable, la Direction générale tient à réitérer  son souci constant à respecter la loi et toutes les dispositions en vigueur dans le pays.

 

Communiqué

Précisions de Magasin Général à propos de la démolition du mur à l’Avenue de France

publié le 11/08/2017 12:19

Suite à l’exécution, mercredi 9 août 2017, d’une décision de démolition contre Magasin Général sis à l’Avenue de France à Tunis, sous prétexte qu’il s’est approprié un espace municipal et qu’il a porté préjudice à un site national (les Arcades de Bab B’har), la Direction générale du Magasin tient à faire part auprès de l’opinion publique des précisions suivantes concernant ce dossier :

 

Le mur, objet du litige, n’a pas été construit récemment, mais il a été érigé en 1995 lorsque Magasin Général était une propriété nationale, donc bien avant de devenir un bien privé depuis 2007.

Sachant que l’opération d’acquisition faite a été réalisée sur la base de l’état dans lequel se trouvait le bien.

 

Ce qui nous pousse à nous demander comment le mur en question a été construit à l’époque et est-ce qu’il a été dans une situation régulière durant de longues années lorsque Magasin général était la propriété de l’Etat avant de devenir, tout d’un coup, illégal après que le Magasin est devenu une propriété privée ?

 

La Direction générale du Magasin tient à informer le public qu’elle ne s’oppose pas à la décision, en dépit de son étonnement qu’elle ait été prise 22 ans après la construction du mur, mais elle dénonce le non respect des engagements pris par la municipalité qui a fait accélérer l’exécution de la décision de démolition avant la date fixée par ses soins.

 

Rappelons que la date a été fixée dans un premier temps pour le 14 août avant d’être reportée au 20 de ce même mois, en tant que date définitive. Et ce, selon le dernier accord convenu entre les deux parties à ce sujet.

Tout en regrettant la tournure prise par cette affaire, qui a touché à son image en tant qu’entreprise citoyenne responsable, la Direction générale tient à réitérer  son souci constant à respecter la loi et toutes les dispositions en vigueur dans le pays.

 

Communiqué

Commentaires (20) Commenter
« Nul n'est au-dessus de la loi »
Surfeur
| 12-08-2017 00:06
Après 20 ans après 30 ans ou après 50 ans , ce mur érigé par MG est illégal......l'actuel gouverneur de Tunis a appliqué tout simplement la loi
Moins de cosmétique plus d ethique
selim
| 11-08-2017 22:10
Monsieur le maire , Arrêtez les actions cosmétiques et engagez un vrai travail plus éthique sur le terrain , si vous voulez vraiment travailler ce pays .
Trop de com tue la com à un moment . Avec vous on a l impression que vous accordez plus d importance à la forme qu'au fond . Allez jeter un 'il sur l état des rues perpendiculaires à l avenue Bourguiba pour constater la saleté et l'insalubrité des rues et de certains immeubles ( rue du Caire , rue attaturk etc ).....
Le Mur et le Maire
tounsia2
| 11-08-2017 21:37
Le mur a été construit il y a 22 ans et c'est seulement maintenant que ce maire qui est juge et homme de main de Ben Ali, devient scrupuleux sur l'application de la loi; Ce maire qui s'est précipité sur le mur 10 JOURS AVANT la date convenue avec la direction de MG ( date prévue le 20 Aout selon le communiqué) est le même qui a bafoué la justice et envoyé un opposant de Ben Ali (Mohamed Mouaâda) en prison sans scrupule ni aucun respect des lois; Force est de constater que ce maire est resté fidèle à ses habitudes (tordues) et que cette action précipitée contre MG (qui a entièrement coopéré d'ailleurs) n'est qu'une opération de com destinée à gagner des points avant les élections municipales.

HatemC
versus
| 11-08-2017 21:20
Bsr l'ami, en y regardant bien, on a l'impression que les briques furent posés la matin même. Tant bien même ce fut il y a 22 ans, ça tombe tout seul comme si ça avit été fait hier, de plus les pierres des arches sont immaculés, pas un grain de ciment. Ce que dit ce monsieur, c'est du foutage de gueule.
et les prix
Extra
| 11-08-2017 21:13
Sur la route de ceinture sousse, leur magasin (ex: PG), une promo pour une marque de shampoing" 2 achetés, le 3iéme est gratuit, " pour 6, 600 dt , et si on achète les 3 sans promo prix 6, 300dt. Je suis con
Boycott
Tounsi toujours
| 11-08-2017 19:03
Il faut boycotter les magasins générale MG pour son rôle dans le destruction de l'environnement pas répit tolérance zéro.
Bravo
Enfin
| 11-08-2017 18:01
Bravo M. Le gouverneur , le nouveau acquéreur de MG n'esr toujours satisfait.
Les vestiges sont animés ,bavards,ce n'est pas du n'importe quoi
J.trad
| 11-08-2017 17:59
Ce n'est pas du n'importe quoi ,elka3ba ,relié l'humanité à son père adan ,ensuite Abraham ,ensuite mouhammad Salla Allahou 3aleyhi wa d'Allah ,les monuments historiques ont des droits ,personne même pas l'État ne peut mettre la main sur leur sacralité ,certains sont dotés d'une sacralité religieuse ,d'autres portent de précieux souvenir (fussent ils même de domination)Allah évoque les vestiges de peuples pécheurs sans ordonner de les détruire ,ils sont les témoins de beaucoup de morale ,
Merci
Tounsi toujours
| 11-08-2017 17:51
Frappé fort et juste avec une justice équitable vous avez tous les soutiens des tunisiens mr le gouverneur encore bravo pour votre courage on est avec vous.
Ils sont coupable
HatemC
| 11-08-2017 17:49
Ils ont exploités illégalement un dépôt construit anarchiquement pendant 22 ans et n'ont eu aucun scrupule ???

Un Magasin responsable et citoyen !!!!! Alors que les dirigeants auraient pu louer un entrepôt ...22 ans d'exploitation sans payer un rond ... citoyen et responsable ???? !!!!! HC
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration