alexametrics
Dernières news

Précisions d’Attijari Bank, suite à la suspension de son titre

Précisions d’Attijari Bank, suite à la suspension de son titre

 

Attijari Bank Tunisie a indiqué, dans un communiqué, qu'« elle fait l'objet depuis quelques jours d'une enquête douanière sur d’éventuelles infractions à la réglementation régissant le commerce extérieur ».

Et de préciser que l'enquête étant en cours, la banque a apporté son entière et parfaite collaboration aux autorités.

 

« Attijari bank s'étonne de ne pas avoir été contactée par les supports qui ont colporté des informations infondées à ce sujet, et se réserve tous les droits pour protéger sa réputation. A ce stade, la banque considère que cette affaire n’aura pas d’impact, ni sur sa situation financière, ni sur sa responsabilité », lit-on dans ce même document.

Attijari bank Tunisie a renouvelé la disposition permanente de l'ensemble de ses collaborateurs, conformément à son Code de déontologie, de coopérer avec les autorités dans le strict respect des dispositions réglementaires. Elle s’engage à porter à la connaissance du public tout fait important relatif à cette affaire.

 

Pour rappeler les faits, le CMF avait demandé la suspension de la cote d'Attijari Bank à partir du 14 mars 2019.

 

 

I.N avec communiqué

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Rationnel
| 15-03-2019 15:32
Le scandale montre des lacunes dans le système du contrôle des mouvements de devises pour les importations. La BCT s'exonère de toute responsabilité en précisant que les montants des transactions incriminées étaient sous le seuil de surveillance. Les malfaiteurs ont effectues des opérations sous le seuil qui est d'une dizaine de millions de dinars. Comment se fait-il qu'aux aux USA avec un PNB de 20 mille milliards de dollars tout opération bancaire d'une dizaine de milliers de dollars est soumise a un contrôle et en Tunisie avec une économie 500 fois plus petite (PNB 40 milliards ), la BCT s'exonère de contrôler les opérations en dessous de dix millions de dinars (un seuil 1000 fois plus élevé). La BCT semble vivre dans l'époque d'avant la digitalisation, les contrôles et les suivis devraient être automatiques mais pour ça on doit installer des systèmes informatiques performants et intégrés entre les différentes administrations dans ce cas la BCT, les banques, les systèmes de vérification tel que Ariba, DUNS, AliBaba, etc. (vérification de validité des partenaires étrangers), et les douanes pour s'assurer que les transferts demandes par les importateurs sont vraiment utilises pour payer pour des importations et non pour détournement de devises. Les logiciels pour ce type de contrôle existe, SAP le plus grand fournisseur de logiciels de gestion au monde a un module qui s'appelle le Global Trade Management qui fait la réconciliation entre les payement et la réception des biens, ce software peut être intégré avec le logiciel qui est en train d'installer par la majorité des banques en Tunisie, Tenemos. Ce scandale n'est sûrement pas un cas isole vu le manque de contrôle. Les augmentations excessives des importations ( 25%) semble étrange quand le PNB est en baisse.

Bce
| 14-03-2019 19:46
https://www.jeuneafrique.com/749336/economie/tunisie-pres-de-59-millions-deuros-evapores-attijari-bank-dans-la-tourmente/?utm_source=Facebook&utm_medium=JAEco&utm_campaign=PostFBJAEco_14032019La

lechef
| 14-03-2019 19:32
Les causes avancées sont extrêmement grave et en conséquence, sont passible des sanctions sévères, étant donnée ces montants importants transféré .

Fatima
| 14-03-2019 18:53
"...Attijari Bank considère que cette affaire n'aura pas d'impact, ni sur sa situation financière, ni sur sa responsabilité, s'engage à porter à la connaissance du public tout fait important relatif à cette affaire...."

Oui mais en attendant les 200 millions de dinars presque l'equivalent du capital de la banque aura certainement un impact sur l'économie nationale de la Tunisie

A lire aussi

Il s’agit de Jabrane Jlidi, président de l’arrondissement municipal de Riadh Ennasr et médecin de

23/05/2019 17:00
0

Le ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec les instances

23/05/2019 15:48
1

Si les réformes ne sont pas engagée, jamais, et je dis bien jamais la Tunisie ne réalisera 5 ou 6 ou

23/05/2019 14:37
2

Le président directeur général de Chakira Câble, Zied Elloumi, a rejoint le parti Afek Tounes le 23

23/05/2019 14:25
5

Newsletter