alexametrics
Dossiers

Poulina rend hommage à Abdelwaheb Ben Ayed

Poulina rend hommage à Abdelwaheb Ben Ayed

Le groupe Poulina a souhaité rendre hommage à son fondateur Abdelwaheb Ben Ayed, décédé aujourd'hui jeudi 4 avril 2019, Business News publie le texte dans son intégralité :  

 

C’est avec une grande tristesse, une grosse amertume et un immense chagrin que Poulina annonce la disparition  de son Président Fondateur feu Abdelwaheb Ben Ayed, décédé  aujourd’hui jeudi  04 avril 2019 et qui a rendu son âme à l’âge de 81 ans.

Un patriote dans le sang,  pour qui les intérêts de la Tunisie passaient avant et au-dessus de tout, depuis qu’il était jeune étudiant en France, il répétait souvent que tout ce qu’il a réalisé durant toute sa vie active, avait un seul but : le développement de sa chère patrie.


L’un des plus grands  hommes d’affaires que la Tunisie ait jamais connu, il a marqué l’histoire économique de la Tunisie par son génie, visionnaire hors-pair, il était à lui seul une véritable école de management, innovateur sans limites, il ne reculait devant rien pour hisser Poulina Group Holding au premier rang de l’économie tunisienne.

Le travail, le travail et rien que le travail était son quotidien, sa devise était « Gérez votre temps à la seconde », homme intègre, humble dans sa grandeur, amoureux de la culture, humaniste dans ses relations, le père de tous, rassembleur, apolitique, farouche combattant du clanisme, du baronisme,  du sectarisme et  du régionalisme.


Père de l’aviculture moderne en Tunisie qu’il a créé depuis 1967, feu Abdelwaheb Ben Ayed  a tout inventé dans ce domaine, il s’était donné pour mission de révolutionner les habitudes culinaires de ses concitoyens (basées historiquement sur les viandes rouges) pour assurer leur sécurité alimentaire» et encouragé par cinq amis qui n’ont guère été avares de leur soutien: «Mohamed Bouzguenda, feu Abdelhamid Bouricha, Taoufik Ben Ayed, Feu Slaheddine Chadly et feu Hedi Brini, puis rejoint en 72 par le feu Mohsen Kallel».

Feu Abdelwaheb Ben Ayed a réussi à faire de Poulina une «école de la vie», une «entreprise écoresponsable» et une «entreprise citoyenne». La première «à voir évoluer dans ses rangs des dizaines de milliers de collaborateurs», «des générations de compétences imprégnés de la culture Poulina qui ne se limitent pas à la maîtrise de la fonction, mais bien au-delà pour s’inscrire dans une évolution continue et atteindre la perfection».


Par ailleurs, associer la culture au savoir était le cheval de bataille de feu Abdelwaheb Ben Ayed  pour combattre l’intégrisme et le fanatisme et pour ça il a réussi à réaliser son rêve le plus fou, contre vents et marées, son chef d’œuvre architectural, touristique et culturel : la Médina Mediteranea de Yasmine Hammamet, un vrai musée à ciel ouvert et carrefour des civilisations et de la tolérance.

Philanthrophe  de nature, il a durant toute sa vie aidé les plus démunis, il a œuvré depuis la création de Poulina  à soutenir et à être aux côtés des Tunisiens les plus démunis dans leurs moments les plus difficiles, notamment pendant les occasions religieuses (Ramadan), et les catastrophes naturelles telles que les vagues de froids et les inondations.


Cette  politique citoyenne et écoresponsable instaurée par feu Abdelwaheb Ben Ayed a permis à PGH d’adhérer au Pacte Mondial de la Responsabilité Sociétale de Entreprises (RSE) des Nations Unies et devenir un partenaire actif sur le terrain national.

Sa dernière œuvre pour consolider cette vision, était la création de la Fondation PGH pour le savoir dont l’objectif principal est la promotion de la culture du savoir et le soutien des jeunes tunisiens diplômés.


Enfin Feu Abdelwaheb Ben Ayed  a tout mis en place pour assurer la pérennité et  la bonne gouvernance de PGH après sa disparition. En garantissant un changement fluide dans la continuité. Dans ce cadre Poulina et ses collaborateurs honoreront la mémoire de leur président fondateur, à travers le respect total de sa volonté et ce en travaillant avec le même enthousiasme de son vivant pour sauvegarder les acquis réalisés durant plus de 50 ans d’existence et développer davantage Poulina Group Holding, le premier groupe industriel privé et mastodonte de l’économie tunisienne.

Paix à son âme et que Dieu le Tout Puissant lui accorde son infinie miséricorde et l’accueille dans éternel Paradis.

     

Sur le même sujet: 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (14)

Commenter

URMAX
| 05-04-2019 18:57
Toutes mes pensées à sa famille et aux familles parentes et alliées.

la canabière
| 05-04-2019 15:34
ALLAH YERHMOU
C'est un exemple à suivre pour les jeunes tunisiens

CHDOULA
| 05-04-2019 11:33
Un exemple ! une vie pleine et réussie ! qu'il repose en paix ! sincères condoléances à sa famille et à ses proches !

Mohamed 1
| 05-04-2019 10:22
Allah yarhmou. La Tunisie a besoin de beaucoup de Abdelwaheb Ben Ayed.
Le nombre des capitaines d'industrie est toujours réduit dans chaque pays.
Le nôtre, handicapé par de faibles ressources naturelles, doit être attrayant, captivant et même charmeur pour garder son élite. Si celle-ci se met à quitter le pays, fuyant la gabegie, le nombre des capitaines d'industrie à l'avenir frôlera le zéro.
La troïka a confondu démocratie et gabegie. De bonne ou de mauvaise foi, dans quelles proportions.... Ainsi, au lieu de combattre la gabegie consécutive au 14, elle l'a au contraire pour ainsi dire installée et confirmée. Elle l'a même aggravée. Hypothéquant gravement notre avenir industriel pour longtemps. Et portant une lourde responsabilité sur l'étirement sans fin d'une "période transitoire" qui risque de déboucher sur une situation pire que l'ancienne. Quel homme d'Etat ou femme d'Etat, clair, juste et puissant, s'en préoccupe actuellement ? Voilà la question qui angoisse tout Tunisien aujourd'hui.

observator
| 05-04-2019 10:13
Ou le genie de la malbouffe.

Allah yarham koll moumen.

tunisie en deuil
| 05-04-2019 10:08
Allah yarhmou

Un bosseur qui a travaillé son pays avec propreté
Il y'a que les bons élément qui partent et les mauvais persistent

dorria
| 05-04-2019 09:03
Le travail, le travail et rien que le travail était son quotidien, sa devise était « Gérez votre temps à la seconde »,

samson
| 05-04-2019 08:58
Génie, créateur d'affaires et Patriote.
allah yarhmek si abdelawaheb.

LOTFI
| 05-04-2019 08:50
Bonjour et mes sincères condoléances a la famille ben Ayed
je veux faire une rectification si abdelwaheb ben ayed na jamais été le premier dans le domaine de L aviculture si ben ayed venais prendre des conseils de Bechir Sahabi qui été l associer de feu hadj hamouda Horchani dans une grande affaire d aviculture du sud a Zarzis et les deux été des pionniers dans ce domaine paix a son âme lotfi ps bien avant la création de Poulina

CEFAI FREDERIC
| 04-04-2019 23:42
Je me joint au Groupe Poulina dont j'ai eu l'honneur de faire partie, pour présenter mes condoléances à la famille de mon ami Abdelwaheb.

C'était un homme de bien comme il en existe peu.

J'ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec lui. Un très grand tunisien.

Sincères condoléances à sa famille ainsi qu'au groupe Poulina.

A lire aussi

Le conseil national de l’Ordre des médecins a publié, ce mardi 11 juin 2019, la nouvelle fourchette

11/06/2019 20:37
37

Le groupe Poulina a souhaité rendre hommage à son fondateur Abdelwaheb Ben Ayed, décédé aujourd'hui

04/04/2019 19:53
14

L’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a rendu public, ce vendredi 29 mars

29/03/2019 14:47
2

Newsletter