Photos du jour- De la charrette aux voitures de luxe

Businessnews.com.tn | publié le 19/01/2015 12:20
Sur ces deux photos prises en Allemagne et en Tunisie, on perçoit la dimension palpable du gain et de la célébrité que connaissent certains « cheikhs », malgré l’extrémisme de leurs pensées. Béchir Ben Hassen est une de ces figures illustrant la montée des islamistes extrémistes, malgré un contexte international qui leur est hostile.

Dans un post Facebook, le cheikh Ben Hassen remercie Dieu « qui lui a permis de monter dans pareille voiture [NDLR : Une Maybach] après avoir déambulé dans la « jungle » tunisienne en charrette ». Invité à participer à des cérémonies dans le cadre du Congrès islamique international, Béchir Ben Hassen, a exposé hier dimanche 18 janvier, sur sa page, des photos de la voiture de luxe de l’un de ses hôtes, qui contrasterait avec les véhicules auxquels on est habitué en Tunisie, selon son post. Quand l’islamisme devient fonds de commerce, le gain est à l’image des sommes dépensées pour sa propagation.

A lire également : Béchir Ben Hassen donne des conférences en Allemagne: L'extrémisme s'exporte!
R.B.H.

Photos du jour- De la charrette aux voitures de luxe

publié le 19/01/2015 12:20
Sur ces deux photos prises en Allemagne et en Tunisie, on perçoit la dimension palpable du gain et de la célébrité que connaissent certains « cheikhs », malgré l’extrémisme de leurs pensées. Béchir Ben Hassen est une de ces figures illustrant la montée des islamistes extrémistes, malgré un contexte international qui leur est hostile.

Dans un post Facebook, le cheikh Ben Hassen remercie Dieu « qui lui a permis de monter dans pareille voiture [NDLR : Une Maybach] après avoir déambulé dans la « jungle » tunisienne en charrette ». Invité à participer à des cérémonies dans le cadre du Congrès islamique international, Béchir Ben Hassen, a exposé hier dimanche 18 janvier, sur sa page, des photos de la voiture de luxe de l’un de ses hôtes, qui contrasterait avec les véhicules auxquels on est habitué en Tunisie, selon son post. Quand l’islamisme devient fonds de commerce, le gain est à l’image des sommes dépensées pour sa propagation.

A lire également : Béchir Ben Hassen donne des conférences en Allemagne: L'extrémisme s'exporte!
R.B.H.
Commentaires (32) Commenter
La roue tourne!!!,mais un jour elle s'arrêtera !!
Faou mam
| 09-07-2016 14:06
Ces charlatans, ces bourreaux ou ces virus ont trouvé un milieu favorable à leur propagation!!! Nô Comment!
Réponse
Sofian
| 08-07-2016 15:02
Vous êtes rongés par la jalousie.
EL GSAMAHLALAHH MILKARITA
citoyen
| 20-01-2015 12:47
Vous connaissez cette chanson de notre répertoire?
le commerce de la religion se porte bien
De Disneyland à Paris ou Belahssen a passé les fetes de fin d 'année (pas celle du calendrier musulman) à Munich
James Baker en 1991 voulait réduire l 'Irak à l 'age de pierre;l 'embargo qui a suivi a fait exploser sa classe moyenne et désorganisé sa société tout en enrichissant des sociétés occidentales qui profitaient de l 'embargo pour vendre à prix d 'or quelques denrées en bravant l 'embargo et c 'est L 'ONU qui a a décreté cet embargo
Madeleine Allbright a déclaré cette terrible phrase 5OO OOO enfants morts en Irak;c 'est le prix à payer pourquoi pas
Cet embargo s 'est fait contre le droit
Avant la pluie de bombes il y a eu le pilonnage médiatique la com;Saddam aurait des armes de destruction massive;un pur mensonge
la raison du plus fort est toujours la meilleure(La Fontaine)
Quid de la souveraineté des peuples et du respect des frontières?
Tout celà au nom du pseudo droit d 'ingérence du plus fort chez le faible
Idem au Darfour et le supposé génocide(2007 BHL)
propagande propagande
Souvenez vous de cette boite de com américaine qui a meme filmé son exploit pour faire valoir son efficacité et avoir de nouveaux clients;elle filme l 'Ambassadeur du Koweit de l 'epoque lui lime les dents pour offrir un visage avenant;recrute sa fille qu'on a présenté au monde comme une simple citoyenne koweitienne victime qui déclarait que les soldats de Saddam;sortaient les bébés des couveuses pour les assassiner;pur mensonge pour manipuler les opinions occidentales afin qu'elles approuvent l 'anéantissement de l 'Irak
Maintenant voila le nouveau cheval de Troie L 'Islamisme et ses dégats
Tout va pour le mieux dans ces formidables démocraties de l'Arabie .du Qatar sponsor de ces islamistes et de la destruction de la Libye
EH OUI ;il se trouvera toujours des pseudo cheikhs propagandistes pour remplacer el karita par une voiture de luxe et mener la belle vie
Qui a dit que la religion était spiritualité et ascetisme?

Un caméléon du wahhabisme!
rzouga
| 20-01-2015 08:45
Par son origine, un charlatant et un arriviste par excellence; on a bien vu ses limites théologiques lors de sa la fameuse face à face sur El jazeera avec le savant et philosophe youssef Esseddik.
Qui c est
Bahrila
| 20-01-2015 07:11
Le mec sur la charrette tirée par b ben hassen ?
2015 ANNEE TRAGIQUE OU LA VENGEANCE DE JOHN WAYNE
JOHN WAYNE
| 20-01-2015 03:56
Ou en est l'humanité quatre années après qu'un peuple de mauvaise foi et dont la qualité principale était la soumission et l'affection pour les sionistes véreux de ce bas monde, ait rejoint les rues afin de crier au monde son rêve de recolonisation par des « dégage » ?
« Dégage », ce slogan répugnant et hymne de la bassesse dont les refrains furent étudiés avec soin par des expatriés et des droit de l'hommistes Tunisiens sans âme et sans culture mais armés de haine, comme des élevés surdoués du conservatoire de Paris étudieraient un mouvement de concerto de Haydn.
Car « dégage » est une symphonie du sous-développement, une sonate de la soumission et de la bassesse, et surtout la fanfare funèbre désordonnée et macabre de la Nation Tunisienne dont l'audience sont ces vrais martyrs Tunisiens de l'indépendance qui pleurent en silence d'outre-tombe.
Quatre années après ce jour fatidique qu'était le 14 Janvier 2011, le monde est a jamais changé.
La révolution Tunisienne est le 11 Septembre de l'humanité et elle a pour sots et vains kamikazes un peuple n'ayant jamais compris l'histoire des hommes ni celle de la Nation Tunisienne.
Les Tunisiens auront détruit le monde qui depuis les deux grandes guerres peinait à panser ses plaies et a guérir de ses séquelles.
Les Tunisiens sont désormais célèbres pour avoir créé plus de souffrance, d'autres génocides, plus de faim et de pauvreté, des Nations entières comme la Libye rayées de la carte, et peut être même amorcé cette troisième guerre mondiale dont nous avions depuis longtemps oublié le thème et la possible genèse.
Quatre années après la révolution Tunisienne, le monde est plus que jamais une pièce de théâtre dramatique dont les acteurs ont pour visages des masques laids et grimaçants.
Une femme hurle pendant que son bourreau Saoudien s'en prend à trois fois afin de lui sectionner le cou de son sabre sous les yeux d'une foule de bédouins dégoutants et impassibles. La frêle femme en question clouée au sol par des militaires gras comme les porcs d'une ferme Alsacienne, crie qu'elle ne pardonnera jamais avant de s'éteindre sur le sol dans une flaque de sang.
Des rejetons des quartiers musulmans désaffectés et insalubres de Paris abattent froidement des artistes irremplaçables par leur talent en criant qu'ils ont vengé le Prophète Mohamed. Ou plutôt doivent-ils crier qu'ils ont essayé de se hisser au rang de cet homme qui les méprise en se déclarant être eux-mêmes la main vengeresse d'un Dieu connu pour être miséricordieux.
Des hordes de gueux accourent devant une synagogue de Tunis tenant de leurs mains moites et gluantes des chandelles et qualifiant de héros la mort certes triste et injuste d'un jeune homme qui désormais repose sur le Mont des Oliviers en Israël. Sans doute que la tombe de ce jeune homme mort à la fleur de l'âge se trouve-t-elle non loin de celle de Menahem Begin connu pour avoir qualifié les Arabes « d'animaux a deux pattes » et que les cris des enfants massacrés dans les camps de réfugiés de Sabra et de Châtila ont laissé froid.
Les pistes d'atterrissage d'un aéroport d'une ville d'Ukraine sont jonchés de corps inanimés.
Des enfants Syriens grelottent de froid dans une tente pour refugiés dont la toile plie sous la neige.
Des sépultures et des temples datant de l'ère Mésopotamienne sont pulvérisées par des soldats vêtus de noir de DAECH qui hirsutes et sales, pointent d'un air pieu des index crasseux.
Quatre années après la révolution de la dignité et de la liberté qui a inspiré les plus grands gourous de la démocratie comme John McCain, le monde se porte mieux.
Les Tunisiens goutent paisiblement à leur «Start up democracy» assoiffés de compliments émanent d'ambassadeurs et d'envoyés et tendant la main aux prêts et aux dons qui permettent à la Nation de survivre un mois de plus.
Les Tunisiens sont maudits de Dieu et leur révolution n'était qu'une tour de Babel. Car les voilà dispersés et fragmentés en tant que peuple. Laïques, islamistes, azlems, taghouts, autant de termes qui dénotent la fin Biblique d'un peuple désormais désuni et ennemi avec lui-même.
De ma modeste base anti impérialiste et anticolonialiste du Bardo, je vous observe indiffèrent plonger dans l'abime.
L'année 2015 sera une année de châtiment aux dimensions Bibliques.
Et face à cette pluie de feu et de grêle que Dieu aura ordonné sur le peuple vaniteux que vous avez toujours été, je continuerai en orphelin de Bourguiba et en flic de Ben Ali à marcher sur le chemin de la dignité sans jamais me retourner pour voir votre déchéance.

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien élève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.

@ walid
Citoyen_H
| 20-01-2015 01:24

Tout simplement parce que la "faim" justifie les moyens.
Salutations.

s'exhiber alors qu'on est cheikh
walid
| 19-01-2015 23:39
Tout ce qui les intéresse c'est l'argent. Et c'est incroyable comment ennahdha quand ils étaient au pouvoir ont donné toutes les clés à ces salafistes et cheikh extrémistes comme si on n'était pas musulmans avant...
Le Premier contingent de terroristes chez daech est tunisien, quelle fierté...
Ça donne de l'orgasme aux allemands.
mizaanoun
| 19-01-2015 22:47
Les allemands et les occidentaux ne peuvent être plus joyeux que de voir à quel point ils ont réussi à maintenir tous ces peuples à l'âge de la pierre ou presque. Ça leur donne de l'orgasme et bien sûr un complexe de supériorité époustouflant.

Avec tous ces « Congrès » bidon ils ne cherchent en réalité qu'à justifier leurs crimes contre les peuples et faire montre d'une conscience super-tranquille dans leur pillage continuel de la planète.

Ni les tunisiens ou les arabes ou tous les peuples « appauvris » par la force des armes n'arrivent au monde sans cerveau créatif, constructeur et scientifique, au moins au même niveau que le cerveau allemand ou français ou autre. Mais ceux qui leur facilitent les méfaits des allemands et autres occidentaux, pour ne pas employer un terme plus dur, ce sont toujours les membres de l'élite locale qui « gouvernent » ces peuples par la coercition et la terreur.

à tous ceux......
yam alias gafroche
| 19-01-2015 20:20
qui font l,éloge de ceux qui insultent leur propre pays je dirai que dans votre attitude il ya une zone d,ombre car j.wayne ou tunisie secret ne cessent d,insulter leur propre pays avecune hargne non dignes de nationalistes ,bien au contraire ils donnent leurs avis le leur sur leurs modes d,emploi de leur vie décalée tous par delà le bien et le mal,ils crachent du venin sans atteindre nullement la sensibilité du bon tunisien.je trouve immoral de laisser au nom de la liberté de la presse le journal tunisie secret à insulter et faire des amalgames dignes de faux journalistes ou scribes voulant se donner du genre .et dire que parfois on se dit voilà la vérité et puis qq lignes plus tard on se rend compte de l,arnaque .et d,1 Par ailleurs RBH qui se tord de rire en montrant la charette et compare ladifférence avec une voiture de luxe ,a peut etre oublié lui mème et nous mèmes
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration