Ooredoo, le CERT, Sup’Com, l’Ecole Polytechnique et IPNET s’associent et fondent l’Alliance Tunisienne de l’IoT

Businessnews.com.tn | publié le 14/06/2017 13:53

En appui au positionnement du Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique qui a fait de l’Internet of Things (IoT) l’un des chantiers prioritaires du secteur des TIC en Tunisie, 5 acteurs majeurs de l’Industrie des Télécommunications se sont associés pour former l’Alliance Tunisienne de l’IoT, le principal consortium en la matière dont la mission sera le développement de solutions 100% tunisiennes dans le domaine de l’Internet des objets.

Regrouper les ressources, les compétences et l’expertise des acteurs nationaux pour œuvrer au développement de l’IoT en Tunisie est l’objectif d’une Convention qui vient d’être signée par Ooredoo, IPNET, SUP’COM, Ecole Polytechnique et le CERT. Une démarche inédite puisqu’il s’agit d’un partenariat Public-Privé associant l’expertise d’un centre de recherche et de certification, de laboratoires d’écoles d’ingénieurs de renommée, l’industrie de l’électronique et des Télécoms et d’un opérateur leader sur son marché.

 

L’objectif de cette alliance est de fédérer les acteurs majeurs afin de créer une véritable chaîne de valeur pour le développement de solutions IoT à fortes valeurs ajoutées dans plusieurs domaines à savoir : l’énergie, de la gestion de l’eau et de l’agriculture. L’objectif étant d’apporter des réponses technologiques à des problématiques majeures de notre pays en matière de gestion et contrôle de l’eau, d’agriculture intelligente, et de suivi des crues et des niveaux d’eau dans les barrages.

A cet effet, Monsieur Youssef Al Masri, Directeur Général de Ooredoo a déclaré que « notre ambition est de développer en Tunisie des projets à forte valeur ajoutée pour les secteurs public et privé, d’héberger localement les données et d’industrialiser des solutions pour montrer la capacité des compétences tunisiennes à relever les défis des transformations numériques actuels ».

 

Monsieur Naoufel Ben Said, Directeur Général du CERT a pour sa part ajouté que « Nous pensons qu’une étroite collaboration public/privé autour de l’IoT représente un levier important pour l’économie tunisienne et ne pourra qu’impacter positivement l’ensemble des acteurs concernés ».

Pour rappel, Ooredoo vient d’obtenir sa licence IoT suite à l’appel d’offres lancé par le Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique dans le cadre de la mise en œuvre du plan national stratégique et le programme de développement de la Tunisie numérique

Ooredoo, le CERT, Sup’Com, l’Ecole Polytechnique et IPNET s’associent et fondent l’Alliance Tunisienne de l’IoT

publié le 14/06/2017 13:53

En appui au positionnement du Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique qui a fait de l’Internet of Things (IoT) l’un des chantiers prioritaires du secteur des TIC en Tunisie, 5 acteurs majeurs de l’Industrie des Télécommunications se sont associés pour former l’Alliance Tunisienne de l’IoT, le principal consortium en la matière dont la mission sera le développement de solutions 100% tunisiennes dans le domaine de l’Internet des objets.

Regrouper les ressources, les compétences et l’expertise des acteurs nationaux pour œuvrer au développement de l’IoT en Tunisie est l’objectif d’une Convention qui vient d’être signée par Ooredoo, IPNET, SUP’COM, Ecole Polytechnique et le CERT. Une démarche inédite puisqu’il s’agit d’un partenariat Public-Privé associant l’expertise d’un centre de recherche et de certification, de laboratoires d’écoles d’ingénieurs de renommée, l’industrie de l’électronique et des Télécoms et d’un opérateur leader sur son marché.

 

L’objectif de cette alliance est de fédérer les acteurs majeurs afin de créer une véritable chaîne de valeur pour le développement de solutions IoT à fortes valeurs ajoutées dans plusieurs domaines à savoir : l’énergie, de la gestion de l’eau et de l’agriculture. L’objectif étant d’apporter des réponses technologiques à des problématiques majeures de notre pays en matière de gestion et contrôle de l’eau, d’agriculture intelligente, et de suivi des crues et des niveaux d’eau dans les barrages.

A cet effet, Monsieur Youssef Al Masri, Directeur Général de Ooredoo a déclaré que « notre ambition est de développer en Tunisie des projets à forte valeur ajoutée pour les secteurs public et privé, d’héberger localement les données et d’industrialiser des solutions pour montrer la capacité des compétences tunisiennes à relever les défis des transformations numériques actuels ».

 

Monsieur Naoufel Ben Said, Directeur Général du CERT a pour sa part ajouté que « Nous pensons qu’une étroite collaboration public/privé autour de l’IoT représente un levier important pour l’économie tunisienne et ne pourra qu’impacter positivement l’ensemble des acteurs concernés ».

Pour rappel, Ooredoo vient d’obtenir sa licence IoT suite à l’appel d’offres lancé par le Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique dans le cadre de la mise en œuvre du plan national stratégique et le programme de développement de la Tunisie numérique

Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration