Olivier Six présente les nouveautés du Mövenpick Hotel Gammarth pour 2017

Businessnews.com.tn | publié le 17/05/2017 20:51

Les nouveautés du Mövenpick Hotel Gammarth pour 2017 ont fait l’objet d’un déjeuner de presse animé par les dirigeants de l'hôtel et à leur tête le nouveau DG Olivier Six, fraîchement installé.

M. Six se présente comme un homme qui a travaillé dans plusieurs établissements hôteliers de prestige et dans plusieurs pays différents avec quelques dizaines d’années d’expérience. Il a présenté l’équipe tunisienne «exceptionnelle», qu’il a rencontrée sur place et dont il est l’unique expatrié.
«Tunis est une expérience incroyable», a-t-il indiqué en évoquant l’accueil qu’il a reçu. Et d’ajouter : «J’ai beaucoup de plans pour le futur. J’ai toujours conduit des projets difficiles». Parmi ses projets, promouvoir la destination Tunisie qu’il va représenter à l’international : «Il est impossible de promouvoir un hôtel, mais facile de vendre une destination», a-t-il expliqué en soulignant les atouts de la Tunisie. Son objectif est de continuer sur la lancée de son prédécesseur, avec de nouveaux succès.



Le DG a annoncé, dans ce cadre, le projet important de rénovation des chambres, qui commencera à partir de novembre 2017 et qui se fera graduellement. L’objectif est de remettre à niveau l’hôtel pour qu’il reste aux standards des 5* et aux normes internationales. Les recettes devront augmenter de 5 à 7%, pour amortir les coûts, d'après ses objectifs.


D’autres projets sont également à l’étude comme convertir son restaurant La Breeze en lounge ou bar américain, l’intensification des événements comme les festivals de gastronomie.
Pour ramadan, «les iftars sont de retour et se déclinent avec des mets raffinés, recherchés et délicats pour rompre le jeûne dans un cadre élégant et reposant, face à la mer», explique-t-il.
Le restaurant El Omnia offre des iftars marocains, avec une animation orientale pendant le diner et la soirée. Pour sa part, le restaurant l’Horizon, avec sa belle terrasse, sert un iftar buffet. Les amateurs de narguilé seront servis sur la terrasse du Lobby. L’hôtel ambitionne de créer une identité culinaire pour chacun de ses restaurants.



Le Mövenpick Hotel Gammarth Tunis se veut un hôtel-boutique qui compte 119 chambres, 3 petits restaurants, 4 petites salles de conférences et 248 employés. Une extension était prévue, mais elle a été annulée. Une étude ayant démontré que le projet ne sera pas rentable face, notamment, à la prochaine augmentation de la capacité sur le grand Tunis de 700 lits avec l’ouverture de 3 hôtels dont Mövenpick Les Berges du Lac.
Autre sujet d’importance, le volet sécuritaire : 4 personnes y sont dédiées, avec scanners et caméras de surveillance. Ils veillent à la sécurité des clients et du personnel. Des visites inopinées sont effectuées par les services de sécurité des ambassades et la société britannique de sécurité Horizon fait deux audits par an. Des investigations poussées sont par ailleurs effectuées pour les nouveaux recrutements. Tout cela prouve le sérieux avec lequel est traité ce sujet.



Côté performance, l’hôtel a un taux d’occupation moyenne de 78% pour un prix moyen de la chambre de 376 dinars. Pour cette période, le taux d’occupation est de 98%. Le DG est ravi : «Jusqu’à cette heure, cette année est fantastique !». Les performances de l’hôtel augmentent d’une année à une autre, a-t-il précisé.


L’hôtel s’est spécialisé dans le business, les séminaires et le corporate. Il collabore beaucoup avec les ambassades à Tunis, notamment celle des Etats-Unis. Cela dit, se rendant compte que les hommes d’affaires emmènent de plus en plus leurs familles avec eux, il offre plusieurs services en relation avec les enfants.


Concernant la chaîne hôtelière suisse, Olivier Six a indiqué qu’elle compte doubler sa capacité d’ici 10 ans, le nombre de ses hôtels passera de 83 à 150 établissements. En Tunisie, la chaîne va ouvrir, au mois de décembre, un troisième hôtel aux Berges du Lac. Sa capacité en Tunisie passera de 1.400 à plus de 1.800 lits, avec ce nouvel établissement.


Le DG a souligné que Mövenpick cultive l’esprit de famille dans ses établissements et investit dans ses équipes : c’est dans ce sens qu’un cadre est dédié à la formation de son personnel 5 jours sur 7. D’ailleurs, il a noté que les salaires sont généralement 20% plus élevés que la moyenne du marché.
Développer les compétences et l’initiative de son personnel est au cœur de la stratégie de l’enseigne. Ainsi, elle envoie souvent son personnel vers ses différents établissements pour s’en inspirer.

I.N



Olivier Six présente les nouveautés du Mövenpick Hotel Gammarth pour 2017

publié le 17/05/2017 20:51

Les nouveautés du Mövenpick Hotel Gammarth pour 2017 ont fait l’objet d’un déjeuner de presse animé par les dirigeants de l'hôtel et à leur tête le nouveau DG Olivier Six, fraîchement installé.

M. Six se présente comme un homme qui a travaillé dans plusieurs établissements hôteliers de prestige et dans plusieurs pays différents avec quelques dizaines d’années d’expérience. Il a présenté l’équipe tunisienne «exceptionnelle», qu’il a rencontrée sur place et dont il est l’unique expatrié.
«Tunis est une expérience incroyable», a-t-il indiqué en évoquant l’accueil qu’il a reçu. Et d’ajouter : «J’ai beaucoup de plans pour le futur. J’ai toujours conduit des projets difficiles». Parmi ses projets, promouvoir la destination Tunisie qu’il va représenter à l’international : «Il est impossible de promouvoir un hôtel, mais facile de vendre une destination», a-t-il expliqué en soulignant les atouts de la Tunisie. Son objectif est de continuer sur la lancée de son prédécesseur, avec de nouveaux succès.



Le DG a annoncé, dans ce cadre, le projet important de rénovation des chambres, qui commencera à partir de novembre 2017 et qui se fera graduellement. L’objectif est de remettre à niveau l’hôtel pour qu’il reste aux standards des 5* et aux normes internationales. Les recettes devront augmenter de 5 à 7%, pour amortir les coûts, d'après ses objectifs.


D’autres projets sont également à l’étude comme convertir son restaurant La Breeze en lounge ou bar américain, l’intensification des événements comme les festivals de gastronomie.
Pour ramadan, «les iftars sont de retour et se déclinent avec des mets raffinés, recherchés et délicats pour rompre le jeûne dans un cadre élégant et reposant, face à la mer», explique-t-il.
Le restaurant El Omnia offre des iftars marocains, avec une animation orientale pendant le diner et la soirée. Pour sa part, le restaurant l’Horizon, avec sa belle terrasse, sert un iftar buffet. Les amateurs de narguilé seront servis sur la terrasse du Lobby. L’hôtel ambitionne de créer une identité culinaire pour chacun de ses restaurants.



Le Mövenpick Hotel Gammarth Tunis se veut un hôtel-boutique qui compte 119 chambres, 3 petits restaurants, 4 petites salles de conférences et 248 employés. Une extension était prévue, mais elle a été annulée. Une étude ayant démontré que le projet ne sera pas rentable face, notamment, à la prochaine augmentation de la capacité sur le grand Tunis de 700 lits avec l’ouverture de 3 hôtels dont Mövenpick Les Berges du Lac.
Autre sujet d’importance, le volet sécuritaire : 4 personnes y sont dédiées, avec scanners et caméras de surveillance. Ils veillent à la sécurité des clients et du personnel. Des visites inopinées sont effectuées par les services de sécurité des ambassades et la société britannique de sécurité Horizon fait deux audits par an. Des investigations poussées sont par ailleurs effectuées pour les nouveaux recrutements. Tout cela prouve le sérieux avec lequel est traité ce sujet.



Côté performance, l’hôtel a un taux d’occupation moyenne de 78% pour un prix moyen de la chambre de 376 dinars. Pour cette période, le taux d’occupation est de 98%. Le DG est ravi : «Jusqu’à cette heure, cette année est fantastique !». Les performances de l’hôtel augmentent d’une année à une autre, a-t-il précisé.


L’hôtel s’est spécialisé dans le business, les séminaires et le corporate. Il collabore beaucoup avec les ambassades à Tunis, notamment celle des Etats-Unis. Cela dit, se rendant compte que les hommes d’affaires emmènent de plus en plus leurs familles avec eux, il offre plusieurs services en relation avec les enfants.


Concernant la chaîne hôtelière suisse, Olivier Six a indiqué qu’elle compte doubler sa capacité d’ici 10 ans, le nombre de ses hôtels passera de 83 à 150 établissements. En Tunisie, la chaîne va ouvrir, au mois de décembre, un troisième hôtel aux Berges du Lac. Sa capacité en Tunisie passera de 1.400 à plus de 1.800 lits, avec ce nouvel établissement.


Le DG a souligné que Mövenpick cultive l’esprit de famille dans ses établissements et investit dans ses équipes : c’est dans ce sens qu’un cadre est dédié à la formation de son personnel 5 jours sur 7. D’ailleurs, il a noté que les salaires sont généralement 20% plus élevés que la moyenne du marché.
Développer les compétences et l’initiative de son personnel est au cœur de la stratégie de l’enseigne. Ainsi, elle envoie souvent son personnel vers ses différents établissements pour s’en inspirer.

I.N



Commentaires (1) Commenter
Moevenpick, ex Abounawas Gammarth souvenir d'une époque révolue
TH ( hôtelier)
| 18-05-2017 08:32
J'ai dirigé cet hôtel 7 années, icône de l'hôtellerie tunisoise, durant la période d'or du tourisme,et du temps où il avait les appartements situés dans les jardins.
À cette époque, il n'y avait aucun hôtels de renom dans la région de Gammarth et ses piscines et chambres étaient très demandées.
J'y ai accueilli de nombreuses vedettes du cinéma, de la chanson et même de grands hommes politiques.
Nos compatriotes Juif Tun y passaient leurs vacances et rendant cet établissement plus attractif.
J'y ai passé peut-être mes plus belles années professionnelles.
L'arrivée d'un nouveau Directeur est toujours bonne car il insuffle de nouvelles idées avec de nouveaux projets et surtout la rénovation des chambres qui ont été liftées et maquillées sans réellement les rénover.
Le restaurant marocain El Oumnia a perdu de sa qualité et son prestige durant ces dernières années, tout comme je regrette la petite piscine et son bar les pieds dans l'eau qui a disparue pour laisser place à une terrasse anodine.
Cet hôtel vu son passé glorieux aurait dû être inscrit patrimoine national.
Aujourd'hui, le Tunisien passant ne peut plus accéder à la piscine ou seuls les clients résidents y ont droit, à moins d'un droit d'entrée autorisé par le DG. Pour des raisons de sécurité m'a-t-on dit ??
Bref, le temps passe et le tourisme change. Il faudra faire avec.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration