alexametrics
Dernières news

Nuit de tensions !

Nuit de tensions !

 Photo Tebourba (La Manouba) / Copyright : Imed Saihi

 

Les manifestations nocturnes se poursuivent, en ce lundi 8 janvier 2018, dans plusieurs régions du territoire tunisien. Elles avaient débuté à Tebourba (La Manouba), Kasserine, Thala, Feriana et Sbeitla (Kasserine) et se sont étendues à Bouhajla et la Oueslatia (Kairouan), Gafsa et à la Cité Ettadhamen et Intilaka (Tunis).

 

Photo Kasserine / Copyright : Mosaïque Fm


Des manifestations contre la LF2018 se transforment en heurts violents

Des jeunes manifestants sont sortis, cette après-midi, pour protester contre la hausse des prix décidée par la loi de Finances 2018. Ces mouvements de protestation ont rapidement dégénéré et des tensions ont éclaté par la suite. Les protestations ont pris une nouvelle tournure et des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre. 

A Kasserine, en début de soirée, des jeunes se sont introduits au dépôt municipal et ont volé près de 30 motos.

 

 Photo Cité Intilaka (Tunis) / Copyright : Mosaïque Fm


Tensions,  saccages et vandalismes sont enregistrés dans plusieurs villes

A l'heure de la rédaction de ces lignes, des protestataires ont, mis le feu dans des pneus, vandalisé des quartiers et pillé des magasins et autres établissements. Ces évènements, avec le même modus operandi, ont eu lieu dans la Cité Ettadhamen et Intilaka à Tunis, Ksar à Gafsa, Bouhajla et la Oueslatia à Kairouan.

 

Un point de vente de Magasin Général a été assailli et vandalisé par des casseurs à la Cité Intilaka à Tunis.

 

 

 Photo Cité Intilaka (Tunis) / Copyright: Mosaïque Fm



Dans le gouvernorat de Gafsa, plus exactement à la délégation d’El Gtar, les manifestants ont vandalisé le poste de Police et le siège de la délégation, ils ont également volé plusieurs boutiques et magasins. La situation s’est envenimée, aussi, à Sakiet Sidi Youssef au Kef. Les manifestants sont entrés par effraction dans des logements sociaux et se sont appropriés les lieux. D’autres manifestations se sont déroulées à Bir Bouregba et à Bir Lahfay, durant lesquelles les jeunes ont barré des routes bloquant, ainsi, plusieurs passages.

 

 Photo Gafsa / Copyright : Capsa Fm

 

Un manifestant décédé à Tebourba

Le manifestant Khomsi Ben Sadek Eliferni est décédé en cette soirée du lundi 8 janvier 2018 à Tebourba (gouvernorat de la Manouba) lors des affrontements qui ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre plus tôt dans la journée. Son décès a été enregistré à l'hôpital de la Rabta à 22h ce soir.

Selon une source médicale, Khomsi Ben Sadek Eliferni est arrivé à l'hôpital en état d'asphyxie. Son corps comportait, toutefois, des blessures. De leur côté, des témoins occulaires affirment qu'il a été écrasé par une voiture, ce qui a entrainé sa mort. Auncune source officielle ne s'est prononcée à l'heure actuelle sur les raisons de ce décès.

 

Les ministères de l'Intérieur et de la Santé donnent leurs versions des faits

Le ministère de l'Intérieur a publié un communiqué dans la soirée pour donner sa version des faits. Dans ce communiqué, le ministère indique que le service des urgences de l’hôpital local de Tebourba a admis un citoyen, natif de 1972. Le staff médical a assuré que le citoyen en question était dans un état anormal et qu’il souffrait d’une maladie chronique (asthme), ajoutant que son corps ne comportait aucune trace de violences. Il a été transféré à l’hôpital de la Rabta à la capitale où il a reçu les soins nécessaires, sauf qu’il a trouvé la mort. Le même communiqué ajoute que le corps a été soumis au médecin légiste pour déterminer les causes du décés.

 

Le département de la Santé a précié, de son côté, dans un communiqué émis ce soir, que  le décès de Khomsi Ben Sadek Eliferni à Tebourba est survenu à 21h55mn très exactement. "La victime, âgée de 43 ans, a reçu les soins nécessaires au service des urgences de l'hôpital local de Tebourba et a été transférée, par la suite, à la réanimation des urgences de l'hôpital Rabta à Tunis où elle est décédée", peut-on lire.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (50)

Commenter

versus
| 10-01-2018 12:27
Vous voyez des sionistes partout mais dites moi, mis à part vous apporter le progrès (internet par exemple), que vous ont fait les sionistes? Seriez vous originaire des pays du golfe arabe? d'Egypte? vous savez, origine de ceux que l'on appelle "palestiniens". Me traiter de racaille, moi l'européen de souche,?! terme créé pour désigner le maghrébin? bon, vous voulez quoi sinon?

Fares
| 10-01-2018 00:03
Vous avez raison les tunisiens sont , en majorité, fénéants, barbares et lâches. Les caisses de l'état sont vides et ces crétins refusent de faire les sacrifices nécessaire comme tout bon patriote et choisissent de vandaliser les biens publics ce qui ne fera qu'empirer la situation économique du pays. Retroussez vos manches et allez travailler. La démocratie n' a jamais été pour les barbares. Un bon bâton, comme vous dites, aiderait le pays à avancer.

Bab ezzira
| 09-01-2018 23:08
La racaille sioniste s'agite sur ce site tandis que les traitres manipulés se déchirent dans la rue.
Versus, Farouk, et cnie ces charognards du Neguev nous ont habitués par leurs présences indésirables pour soutenir leurs protégés anarchistes acteurs du printemps Arabe.
Alors que les sionistes tirent les ficelles les anarchistes de Jabhet el Kharab appellent au désordre depuis l'ARP comme ce Hajjai ou ce vaut rien de Hamma. Des goumis qui ont toujours mal vécus le départ du colonisateur Français.
Même scenarios qu'en 2011, bientôt on attaquera les prisons pour libérer les prisonniers et les salauds de l'ARP appelleront le pauvre contribuable à indemniser ces fouteurs de troubles comme en 2011.
Les sionistes sont déjà parmi nous sur FB devant leurs écrans les fesses au chaud comme cet animal de Versus UN CHAROGNARD Lâche et trop con qui s'attaque à ses maitres tunisiens se prenant pour une superbe merde puante .
Aussi traîtres et aussi cons les uns que les autres les anarchistes de jabhet el Kharab, les frerots du diable et les sionistes d'Israél TOUS RÉUNIS CONTRE LA TUNISIE.

Amilcar
| 09-01-2018 22:26
Nos instincts de pilleurs,de casseurs,de brigands reviennent aussitôt que l'occasion se présente et ce pour n'importe quel prétexte.
Il y a peu de temps le mouvement "Les Indignés" rassemblait des centaines de milliers de manifestants dans plusieurs villes en Espagne durant des mois sans casser une vitre sans brûler un seul pneu
Chez nous,peuple brutal,grossier,sale et méchant,l'incivisme et l'indiscipline sont les 2 mamelles qui nous nourrissent depuis la nuit des temps,partout où nous passons nous ne laissons derrière nous que cendre et désolation.

versus
| 09-01-2018 20:33
Je n'ai lu tous les posts, uniquement les plus récents, d'une page. Je constate quoi? comme d'hab. la faute aux autres, tous coupables sauf moi. Le seul post valable est celui de Bizertin nationaliste. Je le répète même si cela peut choquer, faire mal, mais la vérité ne s'embarrasse de protocole et de diplomatie: le tunisien est fainéant, il lui a semblé qu'une intifada allait changer sa vie sans qu'il soit acteur, il ne se plaint jamais de la mauvaise qualité du capucin ou son coût qu'il sirote toute la journée, seule travail et loisir du tunisien. Les tunisiens ont dégagés des voleurs pour prendre leur place, calife à la place du calife, 10 millions de dictateurs, autant de corrupteurs, corrompus, un très grand nombre de voyou, voleurs même. Tous les pays arabomusulmans sont dirigés par des dictateurs et ce n'est pour rien, la preuve en Tunisie. Au coup de trique l'âne avance, même à casser le bâton le tunisien ne bougera pas. Je n'ai pas vu, entendu une manifestation lors de ramadan, l'aid pour dénoncer la hausse des prix, ben non, la bouffe c'est un festoiement, le tunisien dès qu'il ouvre les yeux ne pense qu'à son ventre. J'ai toujours entendu "on ne peut travailler (si on peut appeler ça ainsi) le ventre vide mais jamais personne ne dit qu'il faut travailler pour se remplir le ventre.
Puisque le tunisien n'est l'âne, qu'il a décidé de ne pas avancer, je lui souhaite d'aller à la mosquée et demander à l'imam d'invoquer dieu de déverser de lablabi sur le pays 3 fois/jour il est capable de faire pleuvoir il réussira certainement. Et surtout continuer à faire du travail un objet illicite au lieu d'en faire le 1er pilier.

Zohra
| 09-01-2018 19:11
Tous nos mahleurs depuis l'arrivée Nakba. Nakba la plus grande de l'histoire de la Tunisie. Les portes malheur cette Nakba elle est tombée sur le pays comme de la foudre, elle a tout brûlé dans son passage.

SAMIA
| 09-01-2018 19:03
Nous avons adopté la culture des béni ya3reb, culture du vandalisme et du banditisme ,il ya 14 siècles... Bourguiba a tout compris...il a voulu que son peuple ne regardait qu'au direction du North,Ben Ali avec ses défauts a continué le travail,il était patriotique,il a interdit le voile et fermé les mosquées entre les prières
À l'arrivée d'ennakba..là somalisation de la Tunisie était son seul but ,tout régime islamiste béni ya3reb ne peut s'étendre qu'en absence de l'état,les jeunes sont devenus des terroristes et dès darawichs,les femmes à 90% voilées, pas de loi,les imams disaient que toute les fortunes appartienent Allah et non à l'état, voler l'état est un droit... voilà le résultat de la gouvernance d'ennakba...
"Ya chamatet abla taza Fina"disaient les Egyptiens...connaissez vous Abla
taza? ..une femme nommée Leila!!hhhhhhj

Ghayyour
| 09-01-2018 18:31
Oui, tous les maux de la Tunisie proviennent de Nahça; lisez leur histoire, examinez leur idéologie et rappelez-vous leurs méfaits.
Oui,il y a de la place pour tous les tunisiens, mais pas pour les fossoyeurs, voyez leurs agissements.
Oui, on n'a rien offert aux jeunes, mais c'est la faute à la majorité des élus de l'ARP qui agit contre l'intérêt du pays en bloquant les projets de lois.
Aujourd'hui, il est de l'intérêt de tout tunisien de demander la dissolution du parlement et de procéder à de nouvelles élections législatives.

Léon
| 09-01-2018 18:18
Ma Tunisie fait mal à voir. Je ne dirais rien de plus sinon le verset 112 de la sourate des abeilles. Celui-là même qu'il fallait lire et comprendre pour se préserver de sa prophétie.

Que se passe-t-il vraiment aujourd'hui? Un vrai géo-stratégicien ne répondra pas tout de suite; le temps de voir la cohérence dans certaine calendriers.
D'ailleurs JW m'étonne un peu par la célérité de sa réponse. Mais il faut dire que JW, c'est JW.

Je trouve personnellement que l'on ne corrige pas une erreur par une autre erreur. Que les Patriotes doivent reprendre le pouvoir par la prise de conscience populaire et non par la récidive de la même racaille qui fut utilisée pour crier "Dégage".
Je ne supporte pas voir un cm^ 2 de mon pays brulé. Quelles que soient les mains qui le brulent. Et qu'elle qu'en soit la cause.
J'appelle au calme. J'appelle aussi à la résistance contre les pions des puissances étrangères. Ceux-là même à qui profiterait le crime actuel; car c'est-là, la meilleure façon pour eux de noyer le poisson et faire oublier leur crime envers leur pays en 2011. C'est aussi la meilleure façon pour les pays qui nous ont trahi de se faire oublier: Une révolution récente cache toujours la plus vieille.
Nous autres Patriotes n'avons pas besoin de bruler pour reconquérir la sympathie du Peuple. Le Peuple sait aujourd'hui quels sont les responsables dignes de ce nom et quels sont les nuisibles.
Notre foi en notre Pays et en son bon peuple, nous fera faire des miracles, même s'il ne restait que des cendres.
Ce qui se passe aujourd'hui? Je réfléchirai et vous dirai. Pour l'instant je dirai tout modestement que je ne comprends rien; sinon que le fait qu'il ne fallait pas promettre aux tunisiens monts et merveilles, car fatalement, la catastrophe économique était évidente suite au 14 maudit et que les responsables ont préféré promettre pour se maintenir au pouvoir. La récession et la misère étaient prévisible après la catastrophe du 14 maudit. Nous n'avons eu de cesse de le répéter afin que le peuple sache à quoi s'attendre lorsque sa destinée est aux seules mains de ses créanciers.
Ils sont drôles ces islamistes. Leurs créanciers sont-ils des musulmans? Ou bien leur argent, lui, est bien musulman!!!! Ya mounafiqine!

Il ne fallait pas non plus cacher les vérités au peuple car, comme je vous l'avais dit maintes fois, c'est un crime qui se retournera fatalement contre vous.

Même s'il est trop tard, y a-t-il un seul Patriote pour dire le pourquoi de l'engouement atlantiste pour la chute de Ben Ali? Ou faites-vous semblant de ne pas savoir? Il y a certainement une raison que seuls ceux que la merdolution a placé là, savent.

Souvenez-vous des paroles de BCE à la télé:
1- Si les tunisiens savaient ce qui se passe réellement, ils n'en dormiraient pas la nuit.
Réponse de Léon: Alors svp dites ce que vous savez monsieur. Sinon, c'est un crime envers votre pays
2- Il n'y a pas de snipers. Celui qui trouve un sniper, qu'il me l'apporte.
Réponse de Léon: Votre parole répond à la question de manière implicite, à savoir que les sniper sont du côté des gens qui t'ont placé là. Alors svp, dites la vérité, monsieur.

LÉON, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant contre l'occupation de mon pays et contre les pions placés par iceux.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

HatemC
| 09-01-2018 17:28
Demande cela à Abbou et marzouki et daimi ... qui approuvent l'anarchie et les manifestations ... et le vandalisme ... elle dit " ce qui se passe est légitime " ... c'est tes amis du Harak qui sont derrière cette anarchie ... faut cul ... HC

A lire aussi

Le secrétaire général de Machrouû Tounes, Mohsen Marzouk, a indiqué ce dimanche 16 décembre 2018,

16/12/2018 13:15
0

Une réunion sécuritaire de haut niveau se tient, le 16 décembre 2018, à Dar dhiafa à Carthage sou la

16/12/2018 13:05
2

Le secrétaire général du mouvement Chaâb, Zouheir Maghzaoui, a indiqué, ce dimanche 16 décembre

16/12/2018 12:45
0

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, a

15/12/2018 22:07
6

Newsletter