alexametrics
Dernières news

Nouvelles nominations à l’ETT : Iheb Chaouch à la tête de la Wataniya 1

Nouvelles nominations à l’ETT : Iheb Chaouch à la tête de la Wataniya 1
Le journaliste Iheb Chaouch est désormais le nouveau directeur général de la chaine publique Wataniya 1, annonce la direction de l’établissement de la télévision tunisienne (ETT) dans un communiqué rendu public ce vendredi 9 janvier 2015. L’ETT annonce, par ailleurs, la nomination du journaliste Abdelmajid Mraihi au poste de directeur de la programmation au sein de la même chaine.

De formation journalistique, Iheb Chaouch a présenté des émissions à la télé et travaillé en tant que correspondant pour le compte de divers médias et sites arabes. On note également qu’il a débuté sa carrière dans le journalisme culturel.

E.Z.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11) Commenter
A qui profite l'incompetence
zen
| 10-01-2015 20:22
Une institution publique doit etre gerée par des gens de niveau HEC/ISG/ENA...et non par un journaliste quel qui soit;;;Le management est loin de journalisme....savoir diriger, encadrer le staff, gerer en un mot, requiert des connaissances manageriales et une expérience tres pointue qui ne sont pas l'apanage des journalistes........alors, à qui profite l'incompétence de ce monsieur ?
ou est mon commentaire
goucha
| 10-01-2015 15:33
Monsieur j'ai posté hier soir un commentaire sur ce sujet et vous l'avez censuré seulement parcequ'il ontient la lrealité sur cette nommination et le cv du nouveau directeur de watania 1 et qui etait derriere cette nommination ..pauvre prsse et pauvre liberté de "censure" et je vous defi monsieur le web master si mon commentaire contient des depassements..merci pour vous monsieur pour avoir fait taire la voix de la realité

BN: Merci de relire nos règles de modération.
Bof...
Mansour Lahyani
| 10-01-2015 10:14
Iheb Chaouch à la tête de Watanya 2 ? Mais il a toujours été incapable de diriger même un simple plateau...
Jalousie et laideur !!!!
Tounsi
| 09-01-2015 21:31
Les méchants jaloux se font entendre en calomniant leurs maîtres !!! Pauvre administration meurtrie par une révolution qui n'en est pas une !!! Arrêtez vous êtes laid(e)s !!!!
HA COMME NOUS AIMONS BRODER SUR.....
TOUNSIA
| 09-01-2015 20:46
...Ceux qui n'ont même pas mis le pied à l'étrier !!!
Pourquoi cet Art de la critique sans fondement!!!
Apprenons à juger sur les actes et exigeons une OBLIGATION DE RÉSULTATS à toute personne qui accepte d'assumer la responsabilité d'un poste.
C'est une blague j'espère!!!
Lotfi
| 09-01-2015 19:35
C'est une blague j'espère!!! C'est une honte si Cet incompétent passe à la tête de cette Chaine ELMAHNOUNA
Serait-elle la première bourde de l'ère BCE ?
Watani
| 09-01-2015 16:33
Et la dernière de l'épisode M.Jomaa ?
L'adolescent, on l"a souvent vu à l'oeuvre. Pas très sur de son sujet, se tripotant, vacillant, hésitant....Cette nomination est une insulte à l'encontre de ***.
La Derniere !!!!!
jamel
| 09-01-2015 16:23
Ca c est la derniere.??!!.Cela prouve a quel point le niveau est tombe bas avec cette dictature des syndicats qui imposent les incompetents. D un point de vue professionnel Iheb Chaouch est des pires journalistes de l ETT. Ses emissions etaient faibles et faisaient des audiences qui ne depassaient pas les 2ou 3%.***. Ainsi de tous les journalites de l ETT Iheb etait le dernier qui pouvait rever de diriger la watania. Mais que voulez vous avec la dictature des syndicats et la main mise de Mokhtar Rassaa sur la TV nationale finance par notre argent,tout devient possible. En tout cas celui qui l a choisit finira un jour par rendre des comptes pour cette mascarade qui met en danger la TV publique. D un autre cote vivement l epoque de l ancien regime car sous son regne seuls les competents dans leur domaine sont designes.
DROIT DE REPONSE DE JOHN WAYNE A L'ARTICLE DE MR. « RBH »
JOHN WAYNE
| 09-01-2015 15:43
Cet article est un droit de réponse à l'article de Monsieur RBH sis a
http://www.businessnews.com.tn/les-armoiries-de-la-republique-non-conformes-a-la-constitution-maj,520,52666,3

Monsieur,
Lorsque les caricatures du Prophète furent publiées par le magazine satirique « Charlie Hebdo », mon fils et moi-même avions décidé de les ignorer sans pour autant ressentir la moindre offense ou vexation.
Car mon fils et moi savons mieux que quiconque qui était le Prophète Mohamed, cet homme bon et généreux qui a tenté de sauver les peuples Arabes de la destruction en leur enseignant le civisme et le pardon. Un homme dont la mémoire et l''uvre furent bafouées après sa mort par cette religion nommée l'Islam et dont le Vatican se trouve aujourd'hui en Arabie Saoudite.
Aucune caricature ni dessin ne peuvent toucher le Prophète Mohamed, et quant aux artistes qui ont recréé une image humoristique et peut être abaissante de ce grand homme, je les pardonne et respecte leur art et leur idées libertines. Je dirais même plus que la mort de ces hommes m'a affecté car elle a mis sous silence leur art et leur liberté, et illustré à quel point l'Europe comme la Tunisie vont mal après le printemps Arabe.
Votre article en revanche a suscité en moi un gène, une vexation, et même une colère notable.
Voyez-vous Monsieur, le Prophète Mohamed est intouchable. On peut critiquer cet homme ou l'illustrer de milles manières, cela n'affectera en rien les vrais musulmans que je représente et dont l'esprit est critique vis-à-vis d'une religion qui après la mort de ce grand homme fut accaparée par les êtres les plus odieux, membres de tribus barbares d'Arabie, et envoyés de la Reine d'Angleterre.
Mais en bafouant les armoiries de la République Tunisienne et en indiquant au public dans un article que celles-ci devaient être remplacées par des nouvelles armoiries au slogans de la révolution et de la nouvelle constitution, vous avez bafoué la mémoire et trainé dans la boue, non pas des prophètes ou des saints, mais de pauvres êtres humains qui sont morts dans le sacrifice et dans la souffrance afin d'édifier une Nation qui elle fut vraiment le symbole de la liberté et de la dignité.
Vois êtes surement un grand intellectuel et un penseur averti. Quel pays respectable et digne daignerait réclamer l'appellation de deuxième république et exiger de nouvelles armoiries quand ce même pays est ruiné économiquement mais aussi réduit à la mendicité dans un contexte néocolonial ou des ambassadeurs du Qatar et des Etats Unis gèrent l'emploi du temps de Présidents « élus démocratiquement » et de ministres faisant la navette entre Doha, Tunis, et Washington.
Votre article a bafoué la mémoire de ces pauvres hommes qui dans une misère effroyable ont combattu une puissance coloniale nommée la France qui les abattait comme l'on abat un chien errant.
Monsieur, votre article est une insulte et un soufflet colonial à l'homme que je suis et à mes compatriotes qui en Tunisie comme à l'étranger observent une Tunisie sombrer car trahie par un peuple qui se croyait au firmament du monde. Vos écrits ont insulté des millions de Patriotes Tunisiens et leur descendants, qui contrairement à moi ne trouveront ni le temps ni les moyens de vous écrire.
Il n'y a et il n'y aura dans l'histoire aucune autres armoires de la République Tunisienne que celles hissées par Bourguiba le 25 Juillet 1957.
L'année 2015 sera riche en évènements qui vous feront peut-être comprendre à quel point votre révolution était non seulement une erreur qui vous sera fatale, mais une trahison de ces armories qu'aujourd'hui vous voulez amender sous les consignes de collaborateurs sionistes Tunisiens et leurs gouvernants étrangers.
Je dirais même plus que c'est justement parce que des hommes comme vous-même qui je suis sûr sont respectables mais qui exigent trop de l'avenir en ignorant l'humble passé, que la Tunisie cessera d'exister et sera même confrontée à la division et aux guerres inter-tribales et inter-régionales.
Aujourd'hui, deux de vos collègues ont été peut-être assassinés en Libye tandis que le sang coule à flot en France, ce pays qui a applaudi les révolutions Arabes et qui a même assassiné par ses forces armées des leaders héros du monde Arabe comme Kadhafi, et des milliers de civils.
Sans être superstitieux, je déclare ces évènements comme étant de mauvais augure.
Avec mes salutations distinguées.

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien élève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.
Non, mais c'est une blague, non ?
Abel Chater
| 09-01-2015 15:18
Chiheb Chaouch directeur d'El-Watanya 1 et moi, je ne pourrais être que l'Empereur de la Chine.
Ma défunte grand'mère "Allah Yarhamha" disait:"Hèh nendebhom àala Tounes"!

A lire aussi

«Le médecin lorsqu’il signale les cas de maladies contagieuses, la grossesse de fillettes et le viol

13/12/2018 11:49
0

Abdallah Rabhi, secrétaire d’Etat aux Ressources hydrauliques et à la Pêche a annoncé, ce jeudi 13

13/12/2018 10:25
2

65 députés déposeront, lundi 17 décembre 2018, un recours contre les dispositions de la Loi de

13/12/2018 09:27
1

Le ministère du Transport a annoncé, tard dans la soirée du mercredi 12 décembre 2018, que le trafic

13/12/2018 01:46
2

Newsletter