alexametrics
Dernières news

Noureddine Taboubi s’étonne des déclarations de Saïda Garrache

Noureddine Taboubi s’étonne des déclarations de Saïda Garrache

Le secrétaire général de l’UGTT (Union générale tunisienne du travail), Noureddine Taboubi , a affirmé que la réunion des signataires de l’Accord de Carthage ayant lieu, ce mardi 13 mars 2018 était une occasion pour évaluer la situation du pays qui représente « une responsabilité commune dont la plus grande part revient au gouvernement » et ce dans une intervention téléphonique lors de la matinale d’Express FM, ce mercredi 14 mars 2018.

 

M. Taboubi s’est dit étonné des déclarations de Saida Garrache, porte-parole à la présidence de la République, ajoutant que certains de ceux qui ont assisté à la réunion étaient étourdis ou assoupis. Mme Garrache avait déclaré qu’il avait été convenu que Youssef Chahed ne serait pas remplacé avant les élections municipales.

Noureddine Taboubi a ajouté qu’une nouvelle réunion sera tenue en début de semaine prochaine afin de déterminer les priorités du gouvernement et ce en présence de deux représentants de chaque signataire de l’Accord de Carthage. Il s’agit essentiellement des priorités économiques et sociales notamment la réforme des caisses sociales et les moyens de préserver et développer le secteur public.

Il a, par ailleurs, ajouté que la centrale syndicale exigeait « un dialogue responsable et sérieux ainsi qu’une véritable volonté politique », et qu’elle veut procéder à une évaluation objective et des critiques constructives de l’action gouvernementale sans pour autant viser des individus.

Noureddine Taboubi a souligné ainsi que l’évaluation de la performance du gouvernement permettra de déceler les défaillances au sein de ses structures, affirmant que « tout est probable, qu’un remaniement ministériel était possible et que le chef du gouvernement, Youssef Chahed n’en est pas épargné ».

 

B.L

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

hamidouch
| 15-03-2018 12:39
Mr Taboubi devrait comprendre que le principal frein à la croissance est l'UGTT ; les exemples sont clairs : éducation, santé , entreprises publiques etc.
Aucun gouvernement ne pourra réussir dans cet environnement , même si on amène un gouvernement de prix Nobel de l'économie etc. Mr Taboubi devrait faire une analyse profonde de la situation, identifier les causes structurelles de cette crise économique et proposer des solutions adéquates

afour
| 15-03-2018 07:57
lui il s'etonne de toutes les declarations sauf les siennes ( au demeurant tres bidon )

Tunisien libre
| 14-03-2018 22:54
'? quoi servent les élections, les institutions et les constitutions si ce sont toujours les syndicats qui commandent? Si l'UGTT veut le pouvoir et la formation des gouvernements pourquoi est-ce qu'il ne se transforme pas en parti travailliste et se présente aux élections ?
Ce pays est-il encore réformable avec le pouvoir exhorbitant de l'UGTT ? La question a sérieusement le mérite d'être posée.

takilas
| 14-03-2018 21:19
Et il n'est pas à sa première connivence avec nahdha.

Zohra
| 14-03-2018 15:57
Pour mettre ce syndicat à sa place et ne pas lui permettre de prendre le pays en otage et savoir sa limite. Ou alors tout est permis pour eux de faire ce qu'ils veulent de tout un peuple et un pays.

afour
| 14-03-2018 14:43
l'arrogance des gens de l'ugtt parfumée par un air de dictature conduira certainement le pays vers l'inconnu ils n'admettent jamais l'avis contraire.il y a un mois taboubi-chahed etaient dans un bol de miel comme on dit et aujourd'hui il veut sa peau pourquoi? parce que chahed lui a fait savoir qu'il est de ses prerogatives de nommer les ministres en réponse a la demande de taboubi de changer quelques ministres

Hatem jemaa
| 14-03-2018 14:22
Demander un vote de confiance à l'ARP sans délai. Il mettera ainsi tout le monde devant ses responsabilités conformément à la constitution.

kameleon78
| 14-03-2018 13:23
BCE devrait nommer ce Taboubi Chef de Gouvernement puisqu'on ne voit que lui sur la scène politique et dans les médias, imaginez un syndicaliste prendre en main les rênes du gouvernement, moi je pense qu'au point où on est, cela ne va pas tarder à arriver, ce Taboubi nommera ses comparses comme ministres avec Yaâkoubi ministre de l'éducation nationale. Dans un pays qui marche sur la tête comme la Tunisie, tout est possible, parfois on se dit , pourquoi pas, plus on est de fous, plus on rit

takilas
| 14-03-2018 13:05
Ce qui importe pour lui c'est avant tout d'éloigner tout ce qui a l'odeur de nordiste et surtout tunisois qui sont originaire de Tunis. Alors que Tunis est dans leur collimateur des sudistes (nahdha et syndicats) pour parachever sa colonisation.

Jo
| 14-03-2018 12:40
Il ne faut plus faire d'élections, interdire les partis politiques et laisser Mr Tabboubi et l'UGTT désigner le chef et les membres du gouvernement. Ou va la Tunisie

A lire aussi

Le président de la République Béji Caïd Essebsi s'est exprimé dans une interview diffusée ce soir,

24/09/2018 19:00
6

Dans une intervention téléphonique diffusée sur les ondes de Jawhara FM ce lundi 24 septembre 2018,

24/09/2018 18:36
2

Avec un score global de 73.07 sur 100, la Tunisie a été classée 48ème en matière de progrès social

24/09/2018 17:29
3

Une usine de friperie à Menzel Jemil (Gouvernorat de Bizerte) a pris feu en cette après-midi du 24

24/09/2018 17:00
0

Newsletter