alexametrics
Dernières news

Noureddine Arbaoui nommé président du bureau politique d’Ennahdha

Noureddine Arbaoui nommé président du bureau politique d’Ennahdha

 

Le parti Ennahdha a rendu public un communiqué daté du 11 juin 2015, Noureddine Arbaoui a été nommé président du bureau politique du parti.


Ce poste a été laissé vacant par Ameur Laârayedh depuis mars 2013. Noureddine Arbaoui était le vice-président du bureau politique d’Ennahdha.

 

M.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4) Commenter
une secte ou un parti civil politique !
griguer
| 13-06-2015 12:38
secte sponsorisée par le Qatar .
son programme : khalifa , détruire l'état civil , abolir le code du statut personnel , chaaria , quatre femme , un conseil de choura pourvue les leaders se font du fric comme en iran , interdictions à gogo , une culture de haine et d'intolérance .
tout à commencer par la guerre du golfe , un plan diabolique , le qatar qui est un émirat plutôt un état américain d'outre mer avec une base aérienne américaine de 300 avions de chasse .
des groupes teroristes en grand nombre + organisation des frères musulmans + al jazeera tv pour outils et instruments de destruction et de déclenchement de guerres civiles .
le rôle de la turquie aussi est connu maintenant .
la géostratégie militaire et la géopolitique . la cartographie des richesses naturelles
Je crois savoir qu'on punit L'ASSOCIATION AUX MALFAITEURS!
DHEJ
| 12-06-2015 21:25
Pays de mangeurs d'Ânes!
GHANNOUCHI DOIT S EXPLIQUER DE SES FORTUNES
EL HAMMA
| 12-06-2015 18:03
Ennahdha est un parti politique crée sur une idiologie religieuse rétrograde, il est la suite logique d'une pensée figée et inerte véhiculée depuis qu'Ibn taymiyya( 14ème siècle) ait décrété et théorisé la légitimité du retour aux fondamentaux du 7ème siècle. D'ailleurs Med abdelwahhab et Abderrahmane ibn Saoud n'ont fait que relayer ce pseudo islamisme qui correspond à tout sauf à un islam moderne et valorisant. les frères musulmans en Egypte avec leur confrère R.Ghannouchi le Tunisien ont voulu à tout pris( chacun de son coté) s'emparer du pouvoir politique pour instaurer un régime théocratique salafiste rigoureux. N'a t il pas dit Ghannouchi, en 2012, à ses jeunes ouailles salafistes de patienter pour prendre le pouvoir. Ghannochi joue un jeu politique qui ne correspond à RIEN, il est tantôt pro O.T.A.N tantôt wahhabite, tantôt pro américain comme en ce moment, tantôt salafiste, et maintenant il est sebsiste. le problème majeur de la Tunisie aujourd'hui c'est Gannouchi.
Ennahdha : chronique d'une faillite programmée
The Mirror
| 12-06-2015 14:31
' En 1989, les tunisiens ont massivement voté Ennahdha. Ben Ali avait alors truqué les résultats des élections et Ennahdha s'est vue envoyée en prison,
' En 2011, les tunisiens ont massivement voté Ennahdha puisque un million deux cent milles d'entre eux se sont déplacés aux urnes pour soutenir Ennahdha,
' En 2014, Ennahdha a perdu 400 milles votants de son électorat de 2011, soit le tiers. Les tunisiens ont ainsi sanctionné Ennahdha, estimant qu'elle a lâchement quitté le Pouvoir en 2013, que les tunisiens lui ont confié en 2011,
' A la prochaine échéance électorale, le militant d'Ennahdha aura inévitablement un problème de conscience et il se posera la question suivante : j'ai voté Ennahdha deux fois (2011 et 2014), et j'ai trahi mon pays deux fois (2011 et 2014), alors, pourquoi le ferai-je une troisièmement fois ? De ce fait, Ennahdha est sur la bonne route pour rejoindre le club des Zéro Virgule. Les tunisiens ne pardonneront jamais à Ennahdha sa coalition avec l'ancien régime de Ben Ali, incarné aujourd'hui par Nida Tounes.

Un jour, Ghanouchi comprendra que, trahir les tunisiens, est le plus abominable crime qu'un tunisien peut commettre ; il comprendra surement tout cela, mais, il sera trop tard. Ghnaouchi n'a pas encore compris que : Tomorrow is Too Late.



No Problem Mr. the President

Avec Nida Tounes dans sa poche et Ennahdha dans sa poubelle, Béji Caied Essebsi peut, non seulement décréter la réconciliation nationale et la mise en taule des "outsiders" de l'Instance "Vérité et dignité", mais aussi le retour triomphal de Ben Ali. Allez-y Monsieur le Président, ne vous gênez surtout pas.

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter