alexametrics
Dernières news

Noura Borsali défie Sihem Ben Sedrine et la confond dans ses mensonges

Noura Borsali défie Sihem Ben Sedrine et la confond dans ses mensonges
Noura Borsali, la membre démissionnaire de l’Instance Vérité et Dignité n’a pas réussi à respecter son obligation de réserve, après le volume de contrevérités prononcé hier par la présidente de l’instance, Sihem Ben Sedrine, durant l’émission de Samir El Wafi.
Au cours même de l’émission, Mme Borsali a publié un message sur son profil Facebook pour dénoncer les propos de son ex présidente et la qualifier de menteuse. Mme Borsali est pourtant réputée pour sa correction et sa retenue. Elle rejoint tout simplement, les dizaines de journalistes et chroniqueurs qui ne cessent de rappeler, depuis des mois, que Mme Ben Sedrine n’est qu’une menteuse.

Dans son message, Noura Borsali écrit : « Sihem Ben Sedrine a déclaré que j'ai démissionné parce que les élections m'ont fait peur !! Il est tout à fait évident que de tels propos indignes d'une présidente d'une commission de vérité ne méritent pas de commentaire.
Mais je voudrais tout simplement lui lancer un défi, maintenant qu'elle a violé l'obligation de réserve imposée aux membres et elle menace de publier ma lettre de démission. Si elle ne le fait pas, je le ferai moi-même pour que la vérité soit dévoilée.
Je me limiterai à dire, ce soir, qu'une des raisons de ma démission, ce sont ses mensonges dont elle a fait une règle de gestion du groupe. Et que de mensonges et de vérités cachées dans l'émission de ce soir !
Exemple : le salaire du président du comité marocain ne correspond pas à la somme qu'elle a dite. Elle n'a pas dit qu'en dehors d'importants salaires, Mohamed VI n'a pas accordé de voitures de fonction aux membres de l'Instance. Seul le président disposait d'une voiture...Et puis, franchement, elle ne doit pas se comparer à Desmond Tutu ! Pauvre Tunisie !
Quelle vérité attendez-vous de cette femme dont je continuerai à demander le départ de la tête de l'IVD ? Que de bévues jusque-là ! Elle est en train de décrédibiliser l'IVD et tout le processus de justice transitionnelle. Ce soir, en suivant l'émission, j'avais honte pour mon pays.
»

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (36)

Commenter

éducatrice
| 10-05-2016 22:12
Jusqu'à quand cette Ben Sedrine va-t-elle violer la loi,manquer de respect à tous.Sommes-nous un état de droit ou pas?Comment laisser diriger l'IVD une personne qui n'est pas crédible??/

bt
| 31-12-2014 14:28
Alors que Mme Borsali dénonce le faste dont bénéficie l'ILD et a restitué voiture et bons d'essense, il en est tout autrement pour notre ex- Président qui a nommé in extremis (Jort n°100 du 12/12/2014) un incognito au poste de Directeur de cabinet manifestement ayant pour unique mission de livrer les archives moyennant récompense. Explications
Cette intrigue a été préparé minutieusement depuis le 1er de novembre 2014 date à laquelle Mr Manser démissionne du poste de directeur du cabinet présidentiel.Pour terminer le boulot il fallait un nouveau directeur de cabinet. Une course contre la montre a eu lieu durant le temps additionnel débouchant sur la propulsion de Mr Sami Ben Amara du poste de conseiller au poste de directeur du cabinet; avec rang et avantage de Ministre; par arrêté présidentiel en date du 1/12/2014 et paru juste le 12/12/2014 -durant le silence électoral- ce qui explique que la dernière semaine de décembre était l'unique possibilité offerte .
Contrairement à la tradition aucun CV concernant l'intéressé n'a été officiellement ou officieusement publié; on voulait lui laisser le temps de finir le boulot sans encombre. Hélas. Preuve:
Arrêté Républicain n° 2014-281 du 1er décembre 2014.
Monsieur Sami Ben Amara est nommé directeur du cabinet présidentiel, et ce, à compter du 1er novembre 2014.
Monsieur Sami Ben Amara bénéficie, dans cette fonction, du rang et avantages de **ministre** conseiller auprès du Président de la République. Malgré son échec dans la mission qui lui a été assigné Mr Ben Amara aura une consolation conséquente digne du Lotto. Il va profiter des largesses de la république puisqu'il aura droit durant 3 mois de moult avantages: salaires, voiture de fonction, bons de carburants...pour avoir accepter de jouer au chef de cbinet durant quelques semaines.

canalou
| 30-12-2014 09:33
il n y a pire que kaddafi que Belhadj . Un danger pour la stabilite de la region . Il est rebelle a toute democratisation des pays arabes .

3.XXX
| 30-12-2014 08:13
Une querelle entre 2 nanas de TUNIS pleines de jalousie. Leur arrière-grande mère Alyssa n'est pas contente..

tounsi
| 29-12-2014 23:06
Les Ong étrangeres lui ont permis un train d vie royal pendant les années B ALI;les homnetes militants étrangers qu'elle reçevait à la Marsa ;elle lesembobiaient
pas les citoyens tunisiens et encore moins L 'integer Borsalli
vous etes assoifée ; d 'argent de pouvoir de luxe
vous comparer à Desmond Tutsi ça doit faire marrer les marocains et d 'autres;un autre de vos comperes s 'est comparé à Gandhi et Mandela réunis;il a oublié L king
la fable de LA F ontaine la grenouille et le boeuf
On a le posterieur bien calé dans une Passat Ballouchi;essayez les transports en communs Zina et Aziza ou ENNAKHL ERRIFI.Celà vous permettra de vous coltiner à la réalité de la Tunisie;et de partager une des miseres du peuple
Vous avez payé vos salariés?
Ghannouchi Allah yehdik malkit bech itwidna?

Pfff
| 29-12-2014 22:31
Pour une fois quelqu'un qui appelle un chat un chat. Merci pour votre franchise, ca nous change de tous ces faux c..ls. On attend la publication de votre lettre de demission.

muma
| 29-12-2014 21:06
Vu la polémique créee par vos interventions et vos déclarations irréfléchies-à tort et à travers-vu votre mépris pour les citoyen(ne)s,votre arrogance et votre précipitation,vu la mauvaise réputation dont vous jouissez actuellement,vu votre comportement envers Mme BORSALI,vu le gaspillage d'argent et la perte de temps à ce jour,Je vous invite Mme BEN SEDRINE de partir et de démissionner en douceur et avec la discrétion souhaitée par le peuple tunisien.
Soyez certaine que votre nomination était une erreur monumentale et je ne crois pas qu'on vous regrettera.
La justice tunisienne-sereine et indépendante peut facilement étudier,juger et sanctionner les personnes responsables des dépassements et injustices ( si prouvées ) envers quiconque depuis 1800 ( et non pas 1956 ),s'il le faut.
Nos juges chevronné(e)s et expérimenté(e)s sont capables de faire des miracles et indemniser-grâce à l'Etat- les personnes et sociétés arbitrairement spolié(e)s et/ou condamné(e)s.
Si vous avez de la fierté,de la dignité et de l'honneur,partez pour le bien de ce pays.Ne vous accrochez plus à votre salaire annuel d'env. 60'000,--- dinars,vos 500 litres d'essence gratuite avec un véhicule neuf de 125'000,--- dinars.Honte à ceux et celles,qui vous ont offert ce pactole.










s.citoyen
| 29-12-2014 20:20
elle devra partir ss attendre son reste

TOUNSIA
| 29-12-2014 19:54
Il faut la dégager comme tous les provisoires, sauf respect pour si MEHDI JOMAA et son honorable équipe que nous serions ravis de leur maintenus si cela était possible !!

Kacemabakricha
| 29-12-2014 19:05
Mme Borsalino,permetez moi de vous demander d'intenter une action en justice contre cette dame,si vous avez les prevu es necessaries.cette action,chere mme Borsali ,instaurera aupres du peuple tunisien ,et surtout les jeunes,la bonne habitude de remettre les individus de l'espece de cette traitre Ben sedrine a leur vraie place de valets des pseudos ong.

A lire aussi

Le personnage controversé Adel Almi a encore frappé ce jeudi 24 mai 2018 ! en effet, le président de

24/05/2018 15:52
2

Le ministère chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les

24/05/2018 15:40
1

L’ancien dirigeant de Nidaa Tounes, Lazhar Akremi a réagi ce jeudi 24 mai 2018 sur Shems FM, à

24/05/2018 15:29
2

Wafa Makhlouf, l’une des fondatrices du parti Nidaa Tounes et élue à l’ARP, est intervenue le 24 mai

24/05/2018 15:11
3

Newsletter