alexametrics
Dernières news

Neila Feki : La Tunisie n’a pas le choix concernant le retour des terroristes

Neila Feki : La Tunisie n’a pas le choix concernant le retour des terroristes

 

La vice-présidente de la Commission nationale de la lutte contre le terrorisme, Neila Feki a précisé, lors d’une séance d’audition à l’ARP, tenue ce lundi 18 février 2019, que « la Tunisie n’a pas le choix en ce qui concerne le retour des combattants impliqués dans le terrorisme dans les zones de conflits » étant donné qu’il s’agit d’un « engagement international ».

 

Mme Feki a également indiqué que la Constitution stipule que tous les Tunisiens ont le droit de vivre dans leur pays. Et d’ajouter que le traitement de la Tunisie de cette affaire consiste en 3 axes, à savoir le recours à la justice, la réhabilitation des combattants en prison en vue de protéger les autres incarcérés du danger de l’endoctrinement en plus de leur assurer un suivi après leur sortie de prison.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

fethia
| 19-02-2019 17:09
Brabi arrêtez d'insulter l'intelligence des tunisiens. Vous parlez du retour des terroristes comme si personne d'entre eux n'est rentré au pays. Pas plus tard qu'il y a quelques jours, la Tunisie a reçu 4 terroristes et ceci a été annoncé par le porte parole Selliti.
Le pays grouille de terroristes : ceux qui sont dans les montagnes, ceux qui les assistent et les approvisionnent parmi les habitants et ceux qui sont dans les prisons ainsi que ceux qui sont dans les institutions de l'Etat telle que le parlement.

raspoutine
| 19-02-2019 06:48
non monsieur l'Angleterre refuse de les accueillir

Portobello
| 19-02-2019 02:03
Vous avez raison. Ces criminels doivent être jugés dans le pays où ils ont commis leurs crrimes. donc en Syrie ou en Iraq.
C'est la règle. Si un Allemand , un Français ou un Anglais commet un crime en Tunisie, il sera jugé et mis en prison en Tunisie. Et vice versa.

Bella e monella
| 18-02-2019 23:36
Je ne comprends pas les raisons de retour. Ces individus ils ont déjà choisi la mort .ils retournent pourquoi pour tué encore des innocent. Et il faut pas parler des droits de l'homme dans leurs cas .

Ghayyour
| 18-02-2019 21:51
Non! ce n'est pas vrai, L'Allemagne et d'autres pays européens ont refuser le retour au bercail de leurs "jihadistes".

RIO
| 18-02-2019 19:55
Il faut les dechoir de la nationalite tunisienne et les laisser labas ...

Rationnel
| 18-02-2019 19:41
La Tunisie a toujours le choix de refuser le retour des terroristes.La France, L'Allemagne, la Belgique et la Grande Bretagne refusent leur retour et la Tunisie ne peut être plus démocratique que ces pays qui ont une histoire millénaire avec la démocratie. On ne peut pas être plus royaliste que le roi. La Tunisie n'est pas encore une démocratie, on n'arrive pas encore a appliquer la constitution qui de l'avis de la plupart des experts dont le Président est a refaire et a rendu le pays ingouvernable et le met au bord de la faillite. C'est une repitition de la constitution de 1863.

La Tunisie n'a pris aucun engagement international pour le retour de ces bombes a retardement. la Tunisie ne doit pas prendre l'initiative dans ce problème puisqu'elle risque de créer des problèmes pour les pays européen qui refusent le retour de leur propres citoyens impliques dans le terrorisme. Ces pays ont suffisamment de problèmes pour le moment: Brexit (UK), Gilet Jaunes (France), AfD (Allemagne) et préfèrent ignorer ce problème. Les USA peuvent prendre en charge les éléments les plus dangereux et les garder a Guantánamo Bay qui doit rester ouverte de toute façon, le reste peuvent camper dans le désert Syrien.

A lire aussi

Il s’agit de Jabrane Jlidi, président de l’arrondissement municipal de Riadh Ennasr et médecin de

23/05/2019 17:00
0

Le ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec les instances

23/05/2019 15:48
1

Si les réformes ne sont pas engagée, jamais, et je dis bien jamais la Tunisie ne réalisera 5 ou 6 ou

23/05/2019 14:37
2

Le président directeur général de Chakira Câble, Zied Elloumi, a rejoint le parti Afek Tounes le 23

23/05/2019 14:25
5

Newsletter