Monsieur Chahed, en votre âme et conscience !

Businessnews.com.tn | publié le 05/09/2017 17:08

Par Nabil Ben Azouz

 

C’est la rentrée pour tout le monde. Elèves, enseignants et administrations. Il n’y a pas qu’eux qui souffrent d’une « gastro-rentréite » ! Les politiques aussi.

Monsieur Youssef Chahed, c'est la rentrée pour vous aussi. En passant, les choses se sont "hélas" un peu calmées cet été, et cela nous inquiète un peu beaucoup. Bref !

Monsieur Chahed, vous avez parlé d'un remaniement imminent, et il le faut, mais permettez ce conseil venant d'un râleur de Gauche : Vous et seulement vous, êtes maître du calendrier. Donc, ne vous précipitez pas et surtout n'écoutez les conseils de personne, ni ceux du père, ou du fils, ou des pas sains d'esprit, et ils sont légion, mais alors encore moins ceux de l'agité du bocal M. Chouket, voix de son maître.

Dans ce capharnaüm, vous avez deux solutions, et pas trois :

1. Ou bien vous vous laissez imposer les noms et le partage du gâteau que concoctent les deux ogres Ni-Na, sans oublier les conseils "amis" qui veulent surtout creuser votre tombe et alors là vous risquez de tout perdre. Même nous qui avions de la sympathie pour vous nous changerons du tout au tout et nous ne vous ménagerons plus. nous serons vos plus virulents opposants. Croyez-nous, en laissant faire, vous serez grillé et votre avenir politique ira en lambeaux ! La Grande Histoire vous attend.

2. Ou bien, vous dites "zut" à tout le monde (pour rester poli) et vous imposez à tous votre remaniement comme votre propre conscience vous le dicte afin de sauver le pays. S'il s'agit des postes vacants à pourvoir, personne ne vous oblige à demander la confiance du Parlement. Si vous comptez apporter un remaniement de fond, faites-le, imposez-le et allez devant les députés de l'ARP pour les mettre devant leurs responsabilités et surtout devant les Tunisiens comme témoins.

S'ils disent "oui", vous serez "le" gagnant. Certes, c'est un coup de poker menteur, mais je pense qu'il sera gagnant. S'ils disent "non". Démissionnez. Oui, "démissionnez". Monsieur Chahed, il vaut mieux perdre des députés (pas tous), pensant plus à leur panse qu'au pays, que de perdre son âme. Et vous verrez que 2019, grâce à votre courageux geste, sera un long boulevard tranquille.

 

Beaucoup de Tunisiens (pas moi) vous soutiendrons. Au fait, un mot justement à tous ceux qui vous soutiennent : c'est le moment où jamais de vous manifester, et il faut le faire avant le remaniement. Sinon Chahed se retrouvera tout seul. A vous de jouer purée de nous autres. Faites-vous entendre ! La réussite du remaniement dépend aussi de votre mobilisation. Et après tout, qu'est-ce qui vous empêche d'organiser un meeting populaire avec Youssef Chahed en guest star, qui s'adressera ainsi directement à tout le peuple tunisien pour mieux lui expliquer sa démarche et non à la seule sphère politique, qui sent de plus en plus la naphtaline et est menacée par le « phénomène Macron » qui a tout balayé, et qui lui pend sur la tête ?

 

* Militant indépendant    

Monsieur Chahed, en votre âme et conscience !

publié le 05/09/2017 17:08

Par Nabil Ben Azouz

 

C’est la rentrée pour tout le monde. Elèves, enseignants et administrations. Il n’y a pas qu’eux qui souffrent d’une « gastro-rentréite » ! Les politiques aussi.

Monsieur Youssef Chahed, c'est la rentrée pour vous aussi. En passant, les choses se sont "hélas" un peu calmées cet été, et cela nous inquiète un peu beaucoup. Bref !

Monsieur Chahed, vous avez parlé d'un remaniement imminent, et il le faut, mais permettez ce conseil venant d'un râleur de Gauche : Vous et seulement vous, êtes maître du calendrier. Donc, ne vous précipitez pas et surtout n'écoutez les conseils de personne, ni ceux du père, ou du fils, ou des pas sains d'esprit, et ils sont légion, mais alors encore moins ceux de l'agité du bocal M. Chouket, voix de son maître.

Dans ce capharnaüm, vous avez deux solutions, et pas trois :

1. Ou bien vous vous laissez imposer les noms et le partage du gâteau que concoctent les deux ogres Ni-Na, sans oublier les conseils "amis" qui veulent surtout creuser votre tombe et alors là vous risquez de tout perdre. Même nous qui avions de la sympathie pour vous nous changerons du tout au tout et nous ne vous ménagerons plus. nous serons vos plus virulents opposants. Croyez-nous, en laissant faire, vous serez grillé et votre avenir politique ira en lambeaux ! La Grande Histoire vous attend.

2. Ou bien, vous dites "zut" à tout le monde (pour rester poli) et vous imposez à tous votre remaniement comme votre propre conscience vous le dicte afin de sauver le pays. S'il s'agit des postes vacants à pourvoir, personne ne vous oblige à demander la confiance du Parlement. Si vous comptez apporter un remaniement de fond, faites-le, imposez-le et allez devant les députés de l'ARP pour les mettre devant leurs responsabilités et surtout devant les Tunisiens comme témoins.

S'ils disent "oui", vous serez "le" gagnant. Certes, c'est un coup de poker menteur, mais je pense qu'il sera gagnant. S'ils disent "non". Démissionnez. Oui, "démissionnez". Monsieur Chahed, il vaut mieux perdre des députés (pas tous), pensant plus à leur panse qu'au pays, que de perdre son âme. Et vous verrez que 2019, grâce à votre courageux geste, sera un long boulevard tranquille.

 

Beaucoup de Tunisiens (pas moi) vous soutiendrons. Au fait, un mot justement à tous ceux qui vous soutiennent : c'est le moment où jamais de vous manifester, et il faut le faire avant le remaniement. Sinon Chahed se retrouvera tout seul. A vous de jouer purée de nous autres. Faites-vous entendre ! La réussite du remaniement dépend aussi de votre mobilisation. Et après tout, qu'est-ce qui vous empêche d'organiser un meeting populaire avec Youssef Chahed en guest star, qui s'adressera ainsi directement à tout le peuple tunisien pour mieux lui expliquer sa démarche et non à la seule sphère politique, qui sent de plus en plus la naphtaline et est menacée par le « phénomène Macron » qui a tout balayé, et qui lui pend sur la tête ?

 

* Militant indépendant    

Nabil Ben Azouz
Commentaires (11) Commenter
La valeur n'attend pas le poids des ans...
Maxula
| 06-09-2017 23:04
"Ou bien vous vous laissez imposer les noms"...
Comme la valeur n'attend pas le poids des ans...Youssef "faux-témoin" nous a déjà donné un aperçu de sa volonté d'airain...quand il a "limogé" Jelloul (le SEUL VRAI ministre comme on n'en a plus vu depuis des lustres...) sous la pression des caciques prébendiers et des pantouflards de tout poil...
"Beaucoup de Tunisiens (pas moi) vous soutiendrons"...Ben...moi non plus !
Maxula.
Bon courage
chou
| 06-09-2017 08:00
Je suis tout à fait d'accord avec vous Ben Azouz. J'espère que Mr Chahed lira votre article et prendra le conseil assigné.
On tourne, on tourne et c'est toujours le lourd fardeau de nahdha que supporte les tunisiens depuis leur venue inopinée de Londres et devparis
takilas
| 06-09-2017 03:29
Ils ont perdu les élections, alors pourquoi vous tracasser pour cette question banale.
S'ils étaient alors votre place, ils seraient des ogres ; la preuve ils l'ont appliqué en 2011 (le jour fatidique et catastrophique pour la Tunisie du 23 Octobre, ce "taghawel" comme l'a dévoilé sans se rendre compte (le pauvre naif) Mohamed Abbou.
Et, à ce jour on ne sait pourquoi il a fallu passer par présélections pour soi-disant rédiger le médiocre et fatal destour (constitution) avéré catastrophique pour le pays et dont les fâcheuses répercussions persistent depuis lors et à ce jour, et risquent de perdurer davantage.
Tout cela pour faire plaisir aux ingérences des instigateurs des maléfiques refuges (saules) politiques, qui ont toujours cherché depuis quinze siècles à perturber la marche de la Tunisie ; et qui ne veulent aucunement à ce jour rectifier leur tir.
Au royaume de la confusion
Professeur de droit
| 06-09-2017 02:53
dans ce pauvre pays, personne n'a de mémoire, et personne ne semble savoir d'où il vient et, forcément où il va, non plus.
La plus grosse erreur que commettrait Youssef chahed, c'est d'écouter ces propos d'illuminés.
et d'oublier qu'il n'a :
-jamais été elu
- été désigné par aucun parti
- et de ce fait n'a jamais obtenu, lui YC, la confiance du parlement, mais le parlement a plutot fait confiance à BCE qui l'a nommé tout seul, en tout arbitraire, exactement comme Habib Essid.
-L'oublier, c'est risquer le meme sort que Habib Essid.
- Se lancer dans des meetings ne lui donnera aucune légitimité électorale et incitera, au contraire, les élus à s'en débarrasser.
YC n'est que PM nommé, sans concertation, et n'a pas de base électorale. il est donc censé etre un technocrate.
Sa seule façon possible de travailler est de s'entendre avec les partis. Le reste le dépasse.
Quelque chose me dit que nous allons le vérifier sous peu.

A contre-courant peut être
saz
| 05-09-2017 23:42
Je ne comprends pas cette Chahedmania qui s'est emparée des Tunisiens depuis quelques semaines au point d'en faire le sauveur suprême. Et puis cette agaçante obséquiosité avec des Monsieur Chahed à tout bout de champs. Pourtant on est en droit de se poser des questions: un dinar qui dégringole en pleine saison touristique, une notation de la Tunisie toujours révue à la baisse, un silence radio sur le chômage, des vannes qu'on ouvre et qu'on ferme dans des champs pétroliferes en période d'état d'urgence et un port qu'on bloque régulièrement à Kerkena sans aucune réelle réaction traduisant heybat edawla, une lutte contre la corruption annoncée tambour battant et qui semble marquée le pas à l'instar du cas de Riahi condamné à 25 ans début Aout et qui parade de nouveau comme si de rien n'a été (et il en sera de même pour ses acolytes), sans parler de nos administrations qui peinent à redorer leur blason au point que pour certaines d'entre elles certains veulent réhabiliter les waqfs. L'honneur est heureusement sauf grâce à notre armée qui par le prix du sang est en train de venir à bout du terrorisme.
@ M. Youssef Chahed! Bon courage!
Mohamed Obey
| 05-09-2017 21:50
Cher M. Le Chef du Gouvernement, Youssef Chahed, le conseil de M. Nabil Ben Azouz est sincère et vous montre la source de votre force, le peuple. En votre âme et conscience, donc, faites le choix de vos minstres. Ainsi, la réussite sera de votre côté. Si vous vous résignez et acceptez le diktat des partis au pouvoir, vous signerez l'acte de décès de votre avenir politique...UN citoyen indigné par la prise en otage de mon pays par une mafia politique.
Les conseilleurs...
ENRICO
| 05-09-2017 20:41
Est-ce que vous payez vos impôts monsieur le donneur de leçons, parce que si la Tunisie est dans la mouise, c'est qu'il y a beaucoup de conseilleurs très riches qui ne payent rien.
Tu causes Ben Azouz
DHEJ
| 05-09-2017 19:30
Âme et conscience viennent après le PARTI!


Alors le GAMIN n'a rien du tout et toi Ben Azouz?
Monsieur Chahed soyez sévère dans vos choix et prenez que l'homme qui rempli son poste,et ne faire plaisir à aucun parti,seulement à votre patrie!
MT
| 05-09-2017 18:31
Monsieur Chahed doit savoir que chaque ministre Nahdaoui est un perte de temps et de l'argent et aussi un agent secret pour son parti.
Supers conseils
SAM53
| 05-09-2017 17:51
Bravo Monsieur Ben Azzouz pour votre franchise,votre franc parler et je suis d'accord sur toute la ligne avec votre commentaire qui n'y va pas par quatre chemins.Encore BRAVO.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration