Mohamed Troudi clashe Imed Daïmi

Businessnews.com.tn | publié le 13/09/2017 20:37

 

Le député de Machrouû Tounes, Mohamed Troudi a fait une intervention incendiaire adressée contre le député de Harak Irada, Imed Daïmi, lors de la séance plénière tenue, aujourd’hui, mercredi 13 septembre 2017.

 

« Imed Daïmi qui a accueilli les Cheikhs de "l’urine des chameaux", au salon d’honneur de l’aéroport Tunis-Carthage, s’oppose aujourd’hui au projet de la réconciliation. Ces gens qui ont détruit le pays durant trois ans, veulent bloquer le processus de la réforme. Ils ne font que créer une atmosphère de haine et de rancune en divisant les tunisiens. Ce "Imed Daïmi", mercenaire d’Al Jazeera tente de détruire la Tunisie, mais il n’y arrivera jamais », lança M. Troudi au milieu du brouhaha des députés contestataires du projet de la loi de la réconciliation.

 

Rappelons que le projet de la réconciliation a été approuvé à l’Assemblée, ce soir même, malgré toutes les tentatives de blocage pour empêcher son passage.

 

S.H  

 

 

Mohamed Troudi clashe Imed Daïmi

publié le 13/09/2017 20:37

 

Le député de Machrouû Tounes, Mohamed Troudi a fait une intervention incendiaire adressée contre le député de Harak Irada, Imed Daïmi, lors de la séance plénière tenue, aujourd’hui, mercredi 13 septembre 2017.

 

« Imed Daïmi qui a accueilli les Cheikhs de "l’urine des chameaux", au salon d’honneur de l’aéroport Tunis-Carthage, s’oppose aujourd’hui au projet de la réconciliation. Ces gens qui ont détruit le pays durant trois ans, veulent bloquer le processus de la réforme. Ils ne font que créer une atmosphère de haine et de rancune en divisant les tunisiens. Ce "Imed Daïmi", mercenaire d’Al Jazeera tente de détruire la Tunisie, mais il n’y arrivera jamais », lança M. Troudi au milieu du brouhaha des députés contestataires du projet de la loi de la réconciliation.

 

Rappelons que le projet de la réconciliation a été approuvé à l’Assemblée, ce soir même, malgré toutes les tentatives de blocage pour empêcher son passage.

 

S.H  

 

 

Commentaires (18) Commenter
Mr troudi est demandé de ne plus verser de l'huile sur le feu
LARIO
| 15-09-2017 00:52
je ne crois pas que les tunisiens acquiescent et acceptent la maniére que mr troudi l'a adoptée pour faire face au comportement un peu agité de la part de mr daimi, quand méme,un certain comportement apaisé de mr troudi est nécessaire, il est censé à cette séance d'éviter de verser de l'huile sur le feu et envenimer ce contretemps . Le grand handicap d'une bonne partie de nos député(e)s est de fabriquer le buzz et de chercher à se faire se distinguer sans avoir un regard à la réputation de tout un peuple et de toute une nation.Leur narcisme et leur ego priment à toute autre considération, et c'est pour cette raison que la majorité des citoyens tunisiens et surtout des jeunes s'en foutent éperdument des élections et négligent volontairement les affaires et les sujets de la vie quotidienne politique
Bravo d 'avoir dis haut et fort ce que beaucoup pensent tout bas.
monastir
| 14-09-2017 19:11
Ils ressemblent à des primats tombés des arbres s'accrochant aux morceaux de branche avec lesquelles ils font du bruit.
Bravo
Patriote
| 14-09-2017 18:58
Bravo Mr. Troudi, ces pseudo politiciens de merde ont fait de la haine leur fond de commerce et malgré que les élections les ont écarté , ils continuent à ouvrir leur gueules puantes.
A bout
A4
| 14-09-2017 18:07
A BOUT
Ecrit par A4 - Tunis, le 14 Septembre 2017

Hier j'ai vu une mascarade
Où une poulette était à bout
Elle courait, faisait la parade
Tantôt assise, souvent debout
Lançant insultes et pétarades
Aux coqs, dindes et vieux hiboux

La grosse poulette était nerveuse
Criait en boucle le même chant
Et sa chorale toute joyeuse
La soutenait en bégayant
Suivait sa cheftaine aboyeuse
Dans une ambiance bon enfant

Ce n'était pas une basse-cour
Ou une soirée de grande cuite
Ce n'est pas non plus un concours
De folie et mauvaise conduite
C'est l'assemblée des grands discours
Où la racaille se croit élite

C'est l'assemblée des députés
Issus des grandes élections
Que vous payer pour discuter
Et vous trouver des solutions
Méritent-ils, ces effrontés
Autre chose que dissolution ?
Je reste neutre mais si Daimi est contre c'est que c'est pas si mal!
Clive
| 14-09-2017 17:23
Je n'ai pas une grande connaissance de cette loi qui vient de passer, d'après le peu que j'ai lu sur ce sujet, je ne crois pas qu'elle permettra une grande avancée économique comme le disent ses défendeurs, ni une impunité des corrompus et un retour à la dictature comme le disent ses détracteurs. Mais le fait de chanter haut et fort (même si c'est notre hymne) pendant qu'un élu du peuple s'exprime sur un sujet débattu, est une atteinte à la liberté d'expression, et l'intervention de Mme Bochra Belhadj Hamida qui va dans ce sens est juste excellente!
Match nul, vraiment nul !
Mansour Lahyani
| 14-09-2017 16:41
Trouduc vs le p'tit Daïmi... Entre trous duc. ils devraient bien s'entendre, pourtant...
kameleon 78, je pense que les caniches de Marre-Zougui....
Famous Corona
| 14-09-2017 15:59
...font partie du package protégés d'Ennahdha vu qu'aucun d'entre eux n'a jamais été inquiété ! La raison ? Simple: les CPRistes détiennent des info. et preuves compromettantes de la période troïka contre Ennahdha, d'où le marché de protection intégrée d'Ennahdha sinon tout le monde coule !!
Et le frère de Daïmi?
kameleon78
| 14-09-2017 11:44
Troudi a oublié de parler du frère de Daïmi qui dirige une association islamique douteuse en rapport avec le recrutement de jeunes attirés pour le voyage au Daesh. Je n'ai pas compris pourquoi il n'y ait pas eu une information judiciaire à ce sujet.
Abbou et Daimi ça fait mal par où ça passe ????
HatemC
| 14-09-2017 10:44
hihihihihihihihihi ... ils se sont réveillés avec la gueule de bois et un bâton dans le derch .... les 3pelés 2 tondus font du grabuge ??? Il avait raison BenAli de les museler ces canailles ... HC
n'importe quoi
samir
| 14-09-2017 09:50
en absence d'arguments on fini par dire n'importe quoi
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration