alexametrics
Dernières news

Mohamed Trabelsi : 158 MD pour verser les pensions de retraite du mois de décembre !

Mohamed Trabelsi : 158 MD pour verser les pensions de retraite du mois de décembre !

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi a exprimé son regret suite au rejet du projet de loi amendant et complétant la loi portant sur le régime des pensions civiles et militaires de retraite et des survivants dans le secteur public. Un projet de loi élaboré en vue de contribuer à la réforme des caisses sociales et qui aurait pu, si adopté, combler 80% du déficit de ces caisses surtout de la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (CNRPS).

 

Dans une déclaration à Mosaïque FM le 15 décembre 2018, M. Trabelsi a, également, indiqué que ce projet de loi était « victime des tractations politiques dans le pays et ses répercussions sur le Parlement » bloquant ainsi son approbation. Et d’ajouter que le ministère resoumettra prochainement ce projet à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

 

Le ministre des Affaires sociales a, en outre, affirmé que l’Etat est appelé à fournir 158 MD pour pouvoir verser les pensions de retraite du mois de décembre aux affiliés aux caisses sociales.

 

Rappelons que le projet de loi amendant et complétant la loi portant sur le régime des pensions civiles et militaires de retraite et des survivants dans le secteur public a été rejeté, le 13 décembre 2018, à l’ARP avec 71 voix pour, 8 abstentions et 16 voix contre.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

Famous Corona
| 16-12-2018 12:59
Ce n'est plus un secret pour personne que les entreprises publiques jouissent d'avantages majeurs par rapport au privé, car parait-il, les cotisations des employés partis à la retraite ne sont théoriquement versées à la CNRPS qu'à la période de départ, ce qui est de toute évidence une anomalie grave, pire, ces cotisations, si elles sont versées (certains ministères ne le font presque pas!!!), c'est souvent très tardivement alors que le retraité perçoit déjà sa pension de retraite!!! Le comble, c'est que personne ne parle de ce scandaleux état de fait, dont les conséquences sont subies par les employés qu'on oblige à mettre constamment et sans répit la main à la poche et de s'appauvrir !!! Malheureusement, c'est ça la réalité de la belle Tunisie !!!

Mohamed Obey
| 16-12-2018 12:30
Je suis tout à fait d'accord avec vous. C'est vrai: les salaires de l'ex-président surnommé Tartour, ainsi que les salaires exorbitants des autres Présidents doivent être réduits de 70 pour cent. car cela n'est que du vol 'légal'... Et que dire d'un ministre qui au bout de 2 ans de service acquiert le droit à une pension égale ou presque au salaire qu'il percevait quand il était en exercice. N'est-ce pas une injustice criarde? Et tant d'autres injustices...!! Cette pseudo-révolution souvent appelée 'Révolution de la Dignité' a pondu des gouvernements sans dignité et dont le but majeur est de traîner le peuple dans la boue...

Abel Chater
| 16-12-2018 12:26
Qui pourrait oublier ces recensements, par lesquels le dictateur déchu Ben Ali s'amusait à gonfler les ventres des Tunisiens?
Lorsqu'il nous disait que ses recensements suivant sa "science exacte", nous confirmaient que tout Tunisien avait consommé 500 kg de viande, 5000 oeufs, 5 tonnes de sucre, 500 litres d'huile d'olives, etc., jusqu'à obliger ceux qui ne goûtent de la viande que d'un aïd el-idha à un autre, à se demander s'ils vivaient dans le même pays où se trouve le palais de Carthage.
Les touristes bouffent et appauvrissent les Tunisiens et leur caisse de compensation et ces "gonfleurs" pompent en direction du pauvre citoyen tunisien.
Ils parlent de 158 millions de dinars à des retraités qui n'ont jamais mis un seul millier de dinars dans leurs poches.
Quand le fou raconte, il ne faut jamais le suivre.

Hatem jemaa
| 16-12-2018 10:00
Le gouvernement vient de faire voter une loi de finance complémentaire. Ceci pour les 158 MD du mois de Décembre 2018. Pour ce qui du problème de fond concernant l'équilibre du régime des retraites de la CNRPS le projet de loi présenté par le gouvernement ne comporte que l'allongement de la période d'activité. Ceci est insuffisant injuste et contre productif.

J.trad
| 16-12-2018 09:17
Le système des caisses de retraités est dédié par la longévité ,les retraités vivent de plus en plus long ,ce qui poussa certains citoyens (européens ) à proposer d'autres(euthanasier les vieux ,et les vielles bien sûr) ,on peut aussi s'étonner de voire les transhumanistes ,faire des recherches pour prolonger la vie ,ils vont même jusqu'à objecter de tuer la mort ( la mort à la mort),il fallait faire une loi passe partout ,une caisse qui assure une pension viagère à tout citoyen ,atteignant un âge où il ne peut plus travailler, et cette pension doit à peine couvrir les besoins d'un vivant ,qui n'a plus besoin que (el 9out waintidhar el moût) ,une personne âgée ,n'a besoin que d'une petite prise en charge qui généralement la même pour tous,et toutes les personnes âgées ,tout juste une soupe ,un dessert,et un calmant de douleurs ,c'est tout ,la plupart des personnes âgées ont construit des maisons ,la voiture ils n'en ont plus besoin ,leurs orôches se chargent de leurs déplacement ,ceux qui n'ont ni orôches ni toit ,des maisons publiques ,doivent êtres subventionées par les mairies ,sans luxe mais tout juste un confort pour vieux ,et beaucoup de propreté ,les bains publiques c'est le paradis des personnes âgées,donc une pension (la même pour tous)l'égalité à cette tranche de citoyen ,est très facile à assurer ,les experts peuvent évaluer le montant ,égal pour tous ,même ceux qui n'ont jamais travaillé ,ni cautisé ,voilà qui s'appelle (tadhamoun)

Maxula
| 16-12-2018 00:58
"Nous croyons avoir aboli ce langage primitif"

Et en matière de langage primitif et primaire, j'avoue qu'on a affaire à un châtré de première force !
Il suffit "d'essayer" de lire et/ou de comprendre la mélasse infâme et informe, clavardée en toute impunité, dans un de ses moments qui n'appartiennent qu'à lui, où il a tendance à s'oublier et à faire sur lui !
Maxula.

Maxula
| 16-12-2018 00:43
"les salaires et pensions des ministres en retraite à la baisse"
C'est tout ?
Et les trente (30) briques palpés chaque mois par le tartour, en contrepartie de RIEN, alors qu'il peut encore reprendre son métier de toubib ?
L'ex-provisoire-dérisoire devrait être le premier à être ponctionné par l'Etat, au service des VRAIS pauvres !
Maxula.

Mohamed Obey
| 16-12-2018 00:41
Ce gouvernement de l'échec et qui ne pratique que la démocratie de la misère pense que les retraités viennent s'asseoir devant la Kasbah pour demander une aumône. Non, C'est grâce à nous que vous êtes ministres et ce pays est le nôtre avant vous. J'attends le jour ou vous serez éjectés de vos chaises confortables...

Mohamed Obey
| 16-12-2018 00:37
Ce gouvernement pense que les retraités t

Abel Chater
| 15-12-2018 21:57
Parler de 158 Millions de dinars à un pauvre citoyen tunisien, dont la retraite ne dépasse souvent, même pas les 158,- dinars par mois, est irresponsable, juxtaposant le crime politique contre la dignité du citoyen tunisien.
Avant de pousser les retraités tunisiens au sentiment de la mendicité, dans le but de les exhorter à embrasser les mains d'un vaurien de ministre, qui ne trouve aucune honte de dévoiler un secret d'?tat concernant les dépenses pour payer les retraités, comme s'il leur rendait un service, non pas qu'il leur restitue une partie minime de ce qu'ils ont déjà payé à cette même caisse de retraite, lorsque la valeur du dinar était deux à trois fois ce qu'elle l'est à présent, ce comique de ministre des Affaires sociales, aurait dû d'abord montrer aux retraités, ce que les Tunisiens paient mois pour mois, année pour année, décennie pour décennie, à cette caisse de retraite qui essaie maintenant de leur verser ses larmes de crocodiles, pour ne pas dire, des larmes de voleurs sans foi ni loi. Que ce ministre larmoyant nous mette sur la table, combien de milliers de Tunisiens meurent sans jouir d'un seul mois de retraite.
Nous croyons avoir aboli ce langage primitif, de ne parler à l'individu que de dépenses en leur totalité, sans jamais parler des rentes en leur totalité ou que ces sommes d'argent que l'?tat verse aux ayant droit, qu'il les récupère par la suite, avec toute transaction qui lui versera la TVA, les taxes de circulation, les impositions que ce même Etat exige lui-même pour n'importe quel mouvement monétaire, même pour l'achat d'eau minérale ou pour la STEG. La SONEDE, l'ONAS jusqu'à leur télévision «i-tè-tè».
A quand ces arrivistes de ministres vont-ils comprendre, qu'ils n'ont plus affaire à ce peuple tunisien qui sursautait comme des singes au passage des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali, ni à cet ancien peuple de «yahya Boutbila» ou de «berrouh beddemm nefdik yè Zalèm». Nos petits enfants manipulent l'outil informatique mieux qu'eux tous réunis.
Vive la Révolution du 14 janvier 2011. Vive la deuxième République démocratique tunisienne arabe et musulmane de régime parlementaire.

A lire aussi

Le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem a reçu ce lundi 21 janvier 2019 l’instituteur d’une

21/01/2019 22:57
0

Le directeur général de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire au ministère de

21/01/2019 21:49
0

Hechmi Lahdhiri, membre du bureau exécutif Machrouû Tounes a annoncé, ce lundi 21 janvier 2019, sa

21/01/2019 21:00
1

Les négociations entre le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) autour des

21/01/2019 19:55
0

Newsletter