alexametrics
Dernières news

Ministère de la Santé : limogeages et nouvelles nominations

Ministère de la Santé : limogeages et nouvelles nominations

 

La ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh a opéré plusieurs changements, ce jeudi 14 mars 2019, à la tête de certains établissements du secteur de la Santé.

 

Il a été décidé de limoger la directrice générale de la Santé, Nabiha Borsali Felfoul, la directrice générale du centre de maternité et de néonatologie de Tunis, Hayet Thabet et Senda Bahri, la directrice générale du laboratoire nationale du contrôle des médicaments.

 

D’autres nouvelles nominations ont été, également, effectuées, à la tête de plusieurs services, notamment à Institut Mohamed Kassab d'orthopédie, l’Institut Hédi Raïs d'ophtalmologie de Tunis, la direction des ressources humaines ou la direction des structures publiques de santé.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (22)

Commenter

houda
| 15-03-2019 16:36
il est la causer de tous les maux dont souffre la tunisie il a tout laisser tombè pour mettre sur pied un parti composè de laches et conquerir le pouvoir en 2019 le peuple tunisien n est pas bete il va sanctionner tous les membres de l executif et tous les parlementaires profiteurs ne votons personne de ces laches profiteurs ayant causè la souffrance de tout le peuple tunisien ELLI FAMMA CHOFNAH ACH MAZAL ANEDEHOM MAY YOURIWNA KANE EL HAM WEL BINE

Mejda Nasrallah
| 15-03-2019 14:46
Quel est le sort réservé à Madame la Directrice des Services Communs, Mme Souad SADRAOUI, démise de ses fonctions en tant que Directrice Générale de l'EPS Charles Nicolle depuis 02 ans et remplacée par Mr Lotfi SOMAI en tant qu'intérimaire figurant ( Mme SADRAOUI continuant en catimini à assurer illégalement les deux fonctions )? Ce dernier étant nommé Directeur de l'Institut Mohamed Kassab d'orthopédie et Mr Mourad HEZZI étant nommé Directeur Général des Services Communs, verrons nous le retour en toute arrogance de Mme SADRAOUI à la tête de l'EPS Charles Nicolle qu'elle a dû quitter pour manquement grave à sa mission, semblable à la situation désastreuse que nous vivons actuellement ? S'agit-il d'une nouvelle entourloupette pour tromper enconre une fois le peuple tunisien.

wazou
| 15-03-2019 14:30
Allez voir le centre P8 à CHARNICOLE et voir les enfants , dans qu'elles conditions ils sont pris en charge.
saletés , manque de compétence , pas de gardien la nuit .
et ouvrir les dossiers et les plaintes aux tribunaux déposés par les familles qui ont perdus leurs enfants dans ce centre.

rayma
| 15-03-2019 13:37
Re bonjour le marchandage bas de gamme et les messni et nmessek

Tunisienne
| 15-03-2019 11:44
Tu n'as qu'à partir vivre là bas et jouir de la démocratie et des meilleurs soins médicaux de l'Europe.
espèce de ...

Bourguibiste nationaliste
| 15-03-2019 10:58
Il est temps de remettre à sa place l'UGTT qui a pourri les institutions du pays. Elle est devenue une courroie de transmission de l'islamisme.

Abdelkader
| 15-03-2019 10:22
Devant la gravité de la situation , le ministre de la santé a présenté sa démission . Cette première séquence est politique , car le ministre est responsable devant le chef du gouvernement et devant le parlement .
La suite logique est administrative et doit concerner la hiérarchie dont les services sont impliqués dans cette sinistre affaire .
En dernier lieu , une enquête déterminera les éventuels manquements du personnel hospitalier .
La morale de l'histoire renvoie à la responsabilité des protagonistes selon leur degrés d'implications .
Le mal dont souffre notre pays est ce sentiment d'impunité et d'irresponsabilité .

Citoyen de Tunisie
| 15-03-2019 10:10
Une énième tentative pour enterrer l'affaire.
Mais pourquoi n'osent-ils jamais divulguer les vérités ?

Momo
| 15-03-2019 09:34
L'escalier se balaie par le haut !

Noir
| 15-03-2019 09:08
Que ce ministère indique aux personnes que les mariages cosanguins ont des risques enormes pour les futurs enfants. Les maires ne devraient même pas valider ces mariages.
Tout est à revoir dans ce pays : saleté, éducation.

A lire aussi

Une séance de travail a eu lieu, jeudi 14 mars 2019, entre Mohamed Fadhel Kraïem, président

20/03/2019 17:24
0

La députée de la Coalition nationale, Leila Chettaoui est intervenue, ce mercredi 20 mars 2019, sur

20/03/2019 16:25
5

La cérémonie de la 63eme fête de l’Indépendance organisée ce mardi 20 mars au Palais de Carthage

20/03/2019 14:36
11

Face à la fréquence d’actes de violences dans les stades, ayant conduit récemment à de graves

20/03/2019 13:51
2

Newsletter