alexametrics
Dernières news

Mesures décidées en faveur des familles nécessiteuses

Mesures décidées en faveur des familles nécessiteuses

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a annoncé, à l’issue d’un conseil ministériel restreint dédié aux programmes sociaux, tenu ce samedi 13 janvier 2017, les mesures qui ont été décidées en faveur des familles nécessiteuses.

 

Ces mesures, qui s’inscrivent dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et de l’insertion sociale consistent en l’augmentation de 100 millions de dinars dans le budget des familles nécessiteuses pour augmenter de 20% la subvention allouée à chaque famille dans le besoin et l'approbation d'une pension de retraite minimum de 180 dinars par mois. 

 

Il a également été décidé de doubler la subvention pour les enfants handicapés démunis, et d’élargir la gratuité des soins de santé pour inclure les chômeurs grâce aux cartes qui leur sont attribuées par le ministère des Affaires sociales jusqu'à ce qu'ils obtiennent un emploi.

 

Le ministre a également annoncé la création d’un fonds de garantie des prêts au logement au profit des citoyens aux revenus non permanents et qui concernera environ un demi million de Tunisiens pour assurer un logement décent à chaque famille.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

HatemC
| 14-01-2018 16:20
Une reforme complète de la fiscalité comme vous le dites ... il est necessaire que toute la population soit concerné de ce partage équitable ... HC

mjr
| 14-01-2018 12:02
Le problème réside apparemment dans l'absence d'une vision à long terme ou d'une divergence entre les composantes de la classe politique.
Car comment expliquer que même des mesures de rafistolage social pour faire taire les contestations ne sont prises que suite à des mouvements sociaux de grande ampleur comme ce fut le cas dans les années 80.


L'étranger!!
| 14-01-2018 10:47
Bonjour madame, notre gros souci en Tunisie, c'est le patriotisme, c'est l'égoïsme, est la trahison à tout niveau.

La seule qui était vraie à l'époque de BEN ALI, c'est qui il a su comment tenir ENNAHDHA, y avaient aussi quelques ministres très compétents, mais autant. À l'époque de ZABA, sa famille tenait avait le monopole de la corruption concentré en majorité sur le grand Tunis.

Depuis 2011 surtout avec l'arrivée des talitres d'ENNAHDHA, les caisses de l'État en étaient vidées de 2 ans, du coup le pays est endetté bientôt à 200%, de plus la corruption a pris le dessus sur tout dans le territoire, tout ce qui est illégal à pousser comme de champignons partout même dans les coins les plus perdus de la Tunisie.

À l'époque de BEN ALI, chaque député. chaque ministre, chaque fonctionnaire dormait presque devant son bureau pour arrivés à l'heure à son bureau, aujourd'hui, vous n'avez qu'à voir pourquoi y autant de café de bars ouvert en bas de chaque administration.

ENNAHDHA avec l'aide de pas mal des traitres en place, a fait de notre Tunisie d'aujourd'hui leur objectif principal, avec une majorité de Tunisiens lâches, affamés.

L'argent facile a aussi emporté l'intégrité si fragile de beaucoup de fonctionnaires est simple citoyen, nous mettrons des années, et même avec 50 YOUSSEF CHAHED, pou relever nos défis est redressé le pays, hélas, c'est une gangrène cette corruption, ce terrorisme qui nous ronge de partout à cause du fils de *********** GHANNOUCHI est la complicité de BCE, qui nous a trouait la cervelle en beauté.

Scoubidou
| 14-01-2018 09:57
Avec ces mesurettes cela demontre le dedain de carthage et de la kasbah envers du tunisien

Benje
| 14-01-2018 09:47
Comme l'a évoqué Hatem la justice fiscale s'impose avec un barème d'impôt progressif pouvant aller jusqu'à 50%de prélèvement pour les hauts revenue de plusieurs centaines de milliers de dinars par an ! Un exemple la récolté des olives cette année est très importante et va rapporter beaucoup d'argent aux propriétaires et on annonce dans les familles sfaxiennes dont je suis issues des revenus de plusieurs dizaines voir plusieurs centaines de milliers de dinars alors ces familles vont elles payer leurs impôts proportionnellement à ces revenus ou comme d'habitudes un petit forfait qui favorise les gros et pénalise le petit agriculteur et surtout les caisses de état.
Enfin on parle de l'égalité de l'héritage entre homme et femmes mais on évoque jamais l'impôt sur l'héritage qui est aussi un outil de distribution et empêche l'accumulation des fortunes colossales des riches et engendre cette différence de plus en plus visibles entre les classes modestes et les riches ! La paix et la stabilité sociale n'est qu'à ce prix la

citoyenne
| 14-01-2018 09:32
jaurais proposé autres mesures;limiter la compensation aux vrais nécessiteux,jusqu'à quand compenser le pain servi aux hotels,le sucre utilisé par les patissiers,l'huile par les restaurateurs, ...;il suffit de changer la procédure de compensation avec cette armada de fonctionnaires oisifs....

Tounsi toujours
| 14-01-2018 08:49
Y a trop trop trop de fonctionnaires inutile ci vous démunies à moitier les problèmes sera résolu vous faites une économie de 7 milliards de dinar la France compte 67 millions d'habitants avec 2 million de fonctionnaires qui sont productif en autre terme il justifier leur salaire je c'est de quoi je parle malheureusement chez nous c'est tout contraire.

A4
| 13-01-2018 22:56
Il faut supprimer les subventions: chaque produit se vend à sa vraie valeur. Ainsi, il n'y aura plus de trafic et de gaspillage.
Pour les nécessiteux, il faut instaurer des aides directes payées en dinars !

L'étranger!!
| 13-01-2018 21:36
Le ministre monsieur GHANNOUCHI LA TROMPETTE, ministre des sauvegardes de la race traîtresse et des lâches, a décidé, à l'issue d'un conseil de choura restreint d'amasser aux jeunes qui ont bien achevé leurs missions, de leur concéder, à titre de reconnaissance est-ce à compter du mois de janvier 2017 et non 2018 date laquelle nous avons mis avec leur soutien en place le programme de destruction massive.

Nos décisions s'inscrivent dans le cadre de la stratégie de nos partenaires LE QATAR est LA TURQUIE pour la lutte contre le réveil du peuple Tunisien, nous avons également convenu aux maintiens de la pauvreté sur l'ensemble du territoire, ainsi nous maintenons comme toujours la pression sur toutes les catégories sociales afin que personne ne pourra se rendre compte de notre enfumage.

En effet, ils nous semblent qu'une augmentation pour les frais de mission de 59.-TND, est plus que nécessaire.

C'est le socle de notre programme, cela nous donnera tout de même en premier temps la somme de 69.-TND par tète de pipe.


Nous avons également décidé l'augmentation de 1 milliard de dinars dans le budget des jeunes fumeurs de pétards, c'est en eux que nous comptons bâtir notre avenir de demain, avec le soutien du QATAR et de LA TURQUIE nous arriverons sans aucun doute la prochaine étape à mieux cibler nos objectifs. Ainsi il a été décidé toujours pour notre jeunesse de demain de mettre en place en allocation (TYPE TAKBIR) pour chaque famille qui a un enfant en SYRIE OU EN LIBYE.

Il a également été décidé de doubler la subvention pour les filles qui ont pris un (Muslim) pour le mariage sans le contrat de mariage.

Nous avons décidé aussi d'élargir notre champ de bataille dans le centre de Tunis est sa banlieue, surtout dans les quartiers connus comme celui où il résidait CHOKRI BELAID.

Élargir la gratuité des sandwichs dans tous les collèges est les lycées y compris les écoles primaires.

GHANNOUCHI LA TROMPETTE ministre des LÂCHES a également annoncé la création d'un fonds de garantie pour les combattants morts dans les champs d'enraiement, tel que LA SYRIE, ou LA LIBYE.

Concernant combattants du MONT CHAAMBI, nous sommes en concertation élargie avec nos partenaires pour changer d'endroit, mais en attendant ils auront tous des PUCE de téléphonie mobile du réseau étranger, en collaboration une fois de plus à nos partenaires le QATAR est LA TURQUIE.

Zohra
| 13-01-2018 21:01
Vraiment je ne sais pas s'ils sont très conscients

A lire aussi

Les députés de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), discuteront demain mercredi 25 avril

24/04/2018 21:17
0

La réunion, prévue pour aujourd’hui, mardi 24 avril 2018, au ministère des Finances, entre les

24/04/2018 19:22
2

En visite à Bruxelles où il a rencontré les responsables européens, le chef du gouvernement Youssef

24/04/2018 19:00
1

Une conférence de presse a été donnée ce mardi 24 avril 2018, par le chef du gouvernement Youssef

24/04/2018 17:40
4

Newsletter