Maya Jribi fait ses adieux au secrétariat général du Joumhouri

Businessnews.com.tn | publié le 03/02/2017 18:30

« Je suis très heureuse d’être parmi vous aujourd'hui, alors que la maladie m’a tenue éloignée de vous… Aujourd'hui je cède le flambeau du secrétariat général d’Al Joumhouri, j’ai eu l’honneur de diriger un parti démocrate et social, un parti auquel je souhaite beaucoup de succès pour l’avenir » a déclaré Maya Jribi, lors de son allocution d’ouverture du 6ème congrès d’Al Jomhouri, ce vendredi 3 février 2017.

 

 

La secrétaire générale sortante du parti a relevé la coïncidence des dates de la tenue du congrès et de l’anniversaire de la révolution, soulignant qu’il est temps que « la Tunisie tourne la page obscure du passé » et qu’Al Joumhouri a été le premier parti à appeler à la réconciliation dans le cadre de la justice transitionnelle.

« Le terrorisme qui nous menace est la résultante d’une politique laxiste des gouvernements issus des élections de 2011. Aujourd'hui on ose nous parler de repentir alors que la situation n'a pas changé, que les jeunes souffrent du chômage et que la dignité est un mot qui fait partie des promesses non tenues » s’est indignée Maya Jribi.

 

 

Elle, a, par ailleurs, appelé le gouvernement à régulariser la situation des personnes « fichées par la police », a mettre en place une stratégie pour le développement régional, l’accusant de ne faire que prendre des « mesurettes » qui ne sont pas efficaces sur le long terme.

« Ce n'est pas la Tunisie à laquelle on aspire, celle-là qui est menacée par le terrorisme, gangrenée par la pauvreté et la corruption, nous ne devons pas baisser les bras. Nous avons la capacité de mieux faire pour notre pays. La Tunisie a besoin d'un projet national pour lutter contre le terrorisme, nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement ne veut pas organiser un dialogue à ce sujet et donner des solutions concrètes » a estimé la dirigeante d’Al Joumhouri.  

 

Maya Jribi s'est, par ailleurs, exprimée au sujet des prochaines élections municipales en affirmant que les élections municipales peuvent se tenir avec des listes élargie sans couleurs politiques.

 

 

Maya Jribi cède, aujourd’hui, le flambeau du secrétariat général du parti. Emue, elle a rendu hommage à son parti, souhaitant du succès à toute l’équipe d’Al Joumhouri, sans omettre, évidemment de lancer un appel aux femmes « pour plus de participation ».

Un tonnerre d’applaudissements, des larmes et un standing ovation ont accompagné les adieux de celle qui a dirigé Al Joumhouri depuis 2012, après avoir dirigé le PDP pendant six années.

 

I.L

 

Maya Jribi fait ses adieux au secrétariat général du Joumhouri

publié le 03/02/2017 18:30

« Je suis très heureuse d’être parmi vous aujourd'hui, alors que la maladie m’a tenue éloignée de vous… Aujourd'hui je cède le flambeau du secrétariat général d’Al Joumhouri, j’ai eu l’honneur de diriger un parti démocrate et social, un parti auquel je souhaite beaucoup de succès pour l’avenir » a déclaré Maya Jribi, lors de son allocution d’ouverture du 6ème congrès d’Al Jomhouri, ce vendredi 3 février 2017.

 

 

La secrétaire générale sortante du parti a relevé la coïncidence des dates de la tenue du congrès et de l’anniversaire de la révolution, soulignant qu’il est temps que « la Tunisie tourne la page obscure du passé » et qu’Al Joumhouri a été le premier parti à appeler à la réconciliation dans le cadre de la justice transitionnelle.

« Le terrorisme qui nous menace est la résultante d’une politique laxiste des gouvernements issus des élections de 2011. Aujourd'hui on ose nous parler de repentir alors que la situation n'a pas changé, que les jeunes souffrent du chômage et que la dignité est un mot qui fait partie des promesses non tenues » s’est indignée Maya Jribi.

 

 

Elle, a, par ailleurs, appelé le gouvernement à régulariser la situation des personnes « fichées par la police », a mettre en place une stratégie pour le développement régional, l’accusant de ne faire que prendre des « mesurettes » qui ne sont pas efficaces sur le long terme.

« Ce n'est pas la Tunisie à laquelle on aspire, celle-là qui est menacée par le terrorisme, gangrenée par la pauvreté et la corruption, nous ne devons pas baisser les bras. Nous avons la capacité de mieux faire pour notre pays. La Tunisie a besoin d'un projet national pour lutter contre le terrorisme, nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement ne veut pas organiser un dialogue à ce sujet et donner des solutions concrètes » a estimé la dirigeante d’Al Joumhouri.  

 

Maya Jribi s'est, par ailleurs, exprimée au sujet des prochaines élections municipales en affirmant que les élections municipales peuvent se tenir avec des listes élargie sans couleurs politiques.

 

 

Maya Jribi cède, aujourd’hui, le flambeau du secrétariat général du parti. Emue, elle a rendu hommage à son parti, souhaitant du succès à toute l’équipe d’Al Joumhouri, sans omettre, évidemment de lancer un appel aux femmes « pour plus de participation ».

Un tonnerre d’applaudissements, des larmes et un standing ovation ont accompagné les adieux de celle qui a dirigé Al Joumhouri depuis 2012, après avoir dirigé le PDP pendant six années.

 

I.L

 

Commentaires (28) Commenter
Tunisienne une vraie
kent
| 07-03-2017 14:56
Tous les honnêtes gens et meme les malhonnêtes reconnaissent que cette héritière de Kahina et Alyssa (reine didon) est une vraie militante victime de n.chébi le loser éternel . Je suggère qu'on lui offre de son vivant une place ou avenue et ne faisons pas l'erreur faite a d'autres comme Chokri +Brahmi...
mes compliments
***
| 06-02-2017 10:17
vous êtes une femme exceptionnelle, bon courage et bonne sante
UNE GRANDE DAME
Imed Aounallah
| 05-02-2017 00:00
Maya vous êtes l'exemple type de la femme militante tunisienne. J'espère que votre lutte, votre courage et votre force inspire les nouvelles générations. Je vous souhaite un très bon rétablissement.
Une grande Tunisienne fidele a ses convictions et ses principes
l oeil du diable
| 04-02-2017 18:58
Cette grande Dame a ete et est toujours une grande batailleuse pour les interets de notre pays.Toutes les femmes Tunisiennes doivent suivre son exemple.
Bonjour
Zebda22oo
| 04-02-2017 16:37
Je remercie cette combattante pour l'intérêt du pays. Je souhaite que les femmes Tunisiens participent à la vie démocratique du pays. Qu'on ignore concrètement les Nahdaouis. Qu'on lutte contre les islamistes. Qu'on prône une réelle liberté de la femme. Qu'on arrête d'aller chez les personnes consentantes de choisir leur façon de vivre. . C'est aussici ça la démocratie. Vive la Tunisie.
La mémoire...
Bob
| 04-02-2017 16:08
Tout le pays va crier bravo et encenser cette dame courageuse. Mais combien de citoyens l'ont soutenue même par un timide bravo quand Ben Ali jouait au jeu du massacre? Elle était presque solitaire! Aujourd'hui, un peu de décence ne serait pas de trop, même si c'est contraire au tempérament tunisien.
Une dame de fer
Anti rats
| 04-02-2017 13:35
J'ai jamais eu de respect pour les ´´opposants'´ de Ben Ali mais faut être honnête et tirer un coup de chapeau à cette dame qui mérite une place à son honneur.
Respect pour votre passé et surtout tu as montré à la Tunisie post 2011 que tu as milité contre un régime et non pas pour l'argent comme l'ont fais tous ces rats islamistes
Honneur à vous MAya
UNE GRANDE DAME
bouglagem
| 04-02-2017 13:08
Une militante de premiére heure toujours
fidèle à ses convictions elle fait honneur à la femme Tunisienne qui à travers l'histoire de notre pays était et SERA
toujours présente dans nos coeurs
Prends soin de toi MAYA et INCHALLAH labess
au revoir championne
khalil
| 04-02-2017 12:03
on te dit au revoir parce qu'on t'aime, et vraiment on veut te revoir une fois et plusieurs fois...que le dieu le tout puissant te donne le courage et la bonne santé...
Maya a fait le bon choix
khneji
| 04-02-2017 10:57
Laissons à coté les sentiments ;les leaders d'eljoumhouri y compris MAYA ont conduit le parti aux catastrophes...Ils doivent quitter et laisser la place aux jeunes
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration