Marzouki : Morsi et moi avons été victimes de nos peuples

Businessnews.com.tn | publié le 16/07/2017 23:33

L'ancien président de la République, Moncef Marzouki, est revenu dans une série d'entretiens accordés à la chaîne Al Jazeera, sur son mandat et son expérience à Carthage.

Il a déclaré, dans l'épisode 16, diffusé ce dimanche 16 juillet 2017, de l'émission "témoin de l'époque", avoir été "victime comme le président égyptien Mohamed Morsi, de peuples qui confondent le pouvoir avec la force et la violence".

 

Moncef Marzouki a précisé qu'avant d'engager des révolutions, les peuples doivent d'abord savoir ce qu'ils veulent, "un président honnête, intégre et humain ou un autre despote violent et tyrannique". Il a estimé que le cas de Mohamed Morsi est édifiant, soulignant qu'un chef d'Etat n'est pas fort par la violence et les biens acquis mais par son intégrité et sa culture. "Malheureusement il reste du chemin à faire pour que les peuples intègrent ces principes" a affirmé l'ancien président.

 

M.B.Z

 

 

Marzouki : Morsi et moi avons été victimes de nos peuples

publié le 16/07/2017 23:33

L'ancien président de la République, Moncef Marzouki, est revenu dans une série d'entretiens accordés à la chaîne Al Jazeera, sur son mandat et son expérience à Carthage.

Il a déclaré, dans l'épisode 16, diffusé ce dimanche 16 juillet 2017, de l'émission "témoin de l'époque", avoir été "victime comme le président égyptien Mohamed Morsi, de peuples qui confondent le pouvoir avec la force et la violence".

 

Moncef Marzouki a précisé qu'avant d'engager des révolutions, les peuples doivent d'abord savoir ce qu'ils veulent, "un président honnête, intégre et humain ou un autre despote violent et tyrannique". Il a estimé que le cas de Mohamed Morsi est édifiant, soulignant qu'un chef d'Etat n'est pas fort par la violence et les biens acquis mais par son intégrité et sa culture. "Malheureusement il reste du chemin à faire pour que les peuples intègrent ces principes" a affirmé l'ancien président.

 

M.B.Z

 

 

Commentaires (86) Commenter
Le titre n'est pas innocent
Achref
| 19-07-2017 12:54
Bonjour, le titre ne reflète pas fidèlement le sens de ses propos. En effet, selon l'article il a dit "..victimes de peuples qui confondent pouvoir et violence..." c'est dire lorsqu'on a un peuple qui assimile le pouvoir à la violence en d'autres termes, pour les peuples occidentaux un président c'est un homme de droit, qui aime sa famille, ses enfants, sa femme, qui aide les pauvres... pour nous orientaux le président doit être violent, un guerrier quoi. Même s'il devient un peu bizarre de temps en temps, c'est un neurologue et sociologue il ne faut pas l'oublier.
Le tunisien nombril du monde
Youda
| 18-07-2017 13:26
Le tunisien se trouvant depuis le début de l histoire traité comme une bête,comme un esclave comme moins que rien le plus souvent .se prend aujourd hui pour celui qu' il n est pas.il se prend pour le nombril du monde alors que pendant des siècles il n a pas du ou il n a pas voulu manifester la moindre désapprobation des traitements qu' on lui a fait subir tout au long de l histoire pire encore il ne cesse de sacraliser ses tortionnaires de jadis .un peuple qui se prétend au centre du monde se fait escroquer par les bourguiba et autres zaba et trabelsi pendant environ un siècle sans bouger le petit pouce ni clamer son désaccord bien au contraire.que ce peuple mis à part une minorité qui ne le mérite pas reste au fond du trou.de toute façon ils n ont rien à dire ni se lamenter bourguiba et dans les ont bien dressé.
ET NOUS LE PEUPLE...
Hamilcar le Démocrate
| 18-07-2017 12:27
Et nous le Peuple avons été escroqué par vous et vo amis , ces chers "Fréres".
L'Histoire vous jugeras pour ce que vous étes...
Il est possible que je repete des choses dites...
DHEJ
| 18-07-2017 11:12
Mais c'est bien LE PEUPLE qui te paie ta retraite dorée... un peuple victime d'un TARTOUR était-il criminel???
Victime un jour, victime pour toujours!!
Abdo
| 18-07-2017 10:50
On lance un pari. Celui qui aura correctement répondu, percevra la rente à la place de la pauvre "victime de son peuple".
Voici le pari: Dans combien de temps "la victime de son peuple" annoncera qu'il a été victime de l'émirat, de son émir et de leur chaine de télé?
... VOUS AVEZ ETE VICTIME DE VOUS-MEME !
URMAX
| 18-07-2017 09:11
...
De votre ignorance, en général ;
et de votre "simplicité" en particulier ...
...
URMAX
Ce peuple mérite ce qu' il a semé
Youda
| 17-07-2017 22:52
Il ne faut rien s attendre d un peuple qui n a connu que la soumission.un peuple qui a été dressé pour applaudir ses tortionnaires.un peuple qui retournecsa veste pour une poignee'de dinars . Les bajbouj et zaba, bourguiba et autres du meme genr ont encore de beaux jours devant eux .ce peuple n a que ce qu' il mérite. Il n est pas étonnant de voir bourguiba rester 50 ans au pouvoir zaba environ 30 ans et bajbouj peut être 20 ans .a qui le tour....
Honte à nous !
TAPAS
| 17-07-2017 21:14
SAHA LIH , chaque mois il dérobe de nos poches 30 briques ...vs pouvez dire de lui tt ce que vs voulez , il s'en moque
Quel peuple ?
anti-islamiste
| 17-07-2017 20:55
Son pseudo peuple tout comme celui de Morsi est au Qatar.
Juste retour de chose, après avoir pris le pouvoir par les armes des terroristes lors des pseudos printemps arabe....
Ach !
TunObserver
| 17-07-2017 20:32
Ce Type est un malade , sa place est à l'hôpital psychiatrique .
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration