Marouen Felfal a rencontré Walid Phares

Businessnews.com.tn | publié le 21/04/2017 08:29

 

L’élu Marouen Felfal du parti Al Machrouû a rencontré l’analyste et ancien conseiller américain, Walid Phares, aux Etats-Unis, selon une publication de ce dernier sur sa page Facebook le 21 avril 2017.

 

Walid Phares a écrit sur sa page que l’élu Felfal l'a briefé concernant les récents développements de la scène tunisienne et la lutte contre le terrorisme. M. Felfal a également déclaré que la communauté internationale doit soutenir la Tunisie pour éviter qu’elle ne retombe dans l’extrémisme ou l’autoritarisme.

 

Walid Phares s’était fait connaitre en Tunisie par un post Facebook où il disait disposer d’informations concernant un éventuel putsch en Tunisie mené par les islamistes avec l’aide de factions libyennes.

 

M.A

Marouen Felfal a rencontré Walid Phares

publié le 21/04/2017 08:29

 

L’élu Marouen Felfal du parti Al Machrouû a rencontré l’analyste et ancien conseiller américain, Walid Phares, aux Etats-Unis, selon une publication de ce dernier sur sa page Facebook le 21 avril 2017.

 

Walid Phares a écrit sur sa page que l’élu Felfal l'a briefé concernant les récents développements de la scène tunisienne et la lutte contre le terrorisme. M. Felfal a également déclaré que la communauté internationale doit soutenir la Tunisie pour éviter qu’elle ne retombe dans l’extrémisme ou l’autoritarisme.

 

Walid Phares s’était fait connaitre en Tunisie par un post Facebook où il disait disposer d’informations concernant un éventuel putsch en Tunisie mené par les islamistes avec l’aide de factions libyennes.

 

M.A

Commentaires (5) Commenter
@cfsdq
Léon
| 21-04-2017 19:08
"elle a peur de Chahed qui n'a pas travaillé avec Ben Ali et qui a les mains libres pour renverser la barre".
Pour renverser la barre, il l'a bien renversée! Le dinar est en train de glisser vers 30 cts d'euros.
Quand cessera-t-on d'couter les commentaires à 2 sous qui ont remis le dinar à deux sous d'euros.

VIVE BEN ALI; À BAS TOUS LES TRAITRES!

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Parerga et Paralipomena
Sadok CHIKHAOUI
| 21-04-2017 11:15
ce jeune homme a une dentition à rayer le parquet, pas étonnant qu'il cherche à se faire un non, fut ce au prix de vrais informations. Quant à ce Phares qui a été porte cartable du porte cartable du chauffeur de la nièce du cousin de Trump, espérons qu'il ne nous raconte pas de bobards au sujet du complot arabomuz libyen , déjà qu'on est enfoncés dans la gadoue jusqu'au coup
Il nous revient bien trop cher !
Mansour Lahyani
| 21-04-2017 11:07
Il n'avait rien de plus urgent à faire, Felfal, que de perdre temps et argent pour aller remettre de l'ordre dans l'esprit défaillant de ce Walid Farès ?
Il faut souhaiter que, ainsi efficacement briefé, ce Farès, qui n'en a guère l'aspect, s'abstienne désormais de tout commentaire à l'égard de ma Tunisie : les voyages vers les USA sont longs et coûteux...
une vision plus réaliste
cfsdq
| 21-04-2017 10:21
Ennahdha a fait beaucoup de mauvaises choses en Tunisie entre 2011 et 2014. elle a accepté le gouvernement d'Essid parce que ce dernier a beaucoup travaillé dans le gouvernement de Ben Ali et qu'il va à tout pris éviter de mécontenter Ennahdha de peur d'être pris pour cible par l'instance de la vérité et de la dignité qui est sous l'autorité d'Ennahdha.Elle a essayé de le soutenir au parlement et lui redonner sa confiance mais au dernier moment elle a retiré son soutien de peur d'entrer en conflit direct avec Nidaa tounes et BCS. elle a peur de Chahed qui n'a pas travaillé avec Ben Ali et qui a les mains libres pour renverser la barre. Sa peur se confirme de plus en plus car Chahed va s'attaquer à des dossiers dans lesquels les sympathisants d'Ennahdha sont impliqués ( la contrebande, les recrutements sauvages,les autorisations, les personnalités religieuses impliquées dans le terrorisme). Les récents soulèvements et manifestations des rues dans certaines villes du pays sont manipulés par les cadres régionaux d'Ennahdha qui sont bien nombreux dans ces régions.Ennahdha désire l'instabilité et elle n'a rien à perdre puisque cela va contribuer au renversement de Chahed.Les ministres nahdhaouis sont plus incompétents que les autres ministres qui proviennent des autres partis.entre 2011 et 2014 ennahdha a eu le temps de renforcer sa position dans les administrations en recrutant à tour de bras ses sympathisants.Des ministres incompétents entourés par des cadres d'Ennahdha va engoufrer le pays dans le sous développement. Ennahdha est en train d'entrainer Chahed vers le mécontentement des tunisiens. Les décisions qu'il va prendre sont faciles à mettre en oeuvre mais elles sont impopulaires(retraite anticipé des fonctionnaires,augmentation des taxes,investissement dans des infrastructures sociales improductives pour l'emploi). Il est en train de perdre du temps précieux en allant faire des tournées dans le pays alors que cette action pourrait être faite par les cadres régionaux avec le gouverneur et les délégués.Il doit consacrer son temps à travailler avec les cadres qui ne sont pas nahdhaouistes pour traiter les dossiers suivants: réduire le nombre de nouveaux fonctionnaires incompétents et sans expérience professionnelle recrutés par ennahdha et augmenter l'âge de départ à la retraite des anciens fonctionnaires et cadres afin de continuer à profiter de leur expérience;organiser le commerce des produits qui sont actuellement sous la coupelle des contrebandiers qui ont remplacé la famille de Ben Ali; s'attaquer à la source du terrorisme en jugeant les gens qui ont encouragé le terrorisme dans le pays et qui est la cause profonde de tous les maux que le pays est en train de subir;Utiliser les prisonniers terroristes pour les faire travailler dans des projets agricoles et d'infrastructures publiques sous le contrôle de l'armée (génie militaire);bien récompenser les gens qui apportent des informations sur le terrorisme latent dans le pays; juger rapidement toutes les personnes impliquées dans la corruption;encourager les entreprises existantes à développer leurs activités; décongestionner Tunis en créant des métro léger dans un rayon de 60 km autour de Tunis(la ligne ferrovière existe déja) entre Tunis, Bizerte, Medjez El Bab, Nabeul et El Fahs; décentraliser l'administration tunisienne en créant des administrations centrales (des mini-ministères)à Gafsa, à Sfax et au Kef ou Jendouba;Freiner l'application du nouveau régime des collectivités locales et garder et renforcer l'ancien système des municipalités etc...Evitons d'aller dans les imprévus comme construire des routes, des hôpitaux, des universités, des nouvelles administrations publiques et parapubliques, des sociétés de l'environnement etc dans chaque gouvernorat. Travaillons dans le système existant avant 2011 tout en l'améliorant avec le peu de ressources financières dont dispose le pays.
les pigeons
tunisiens
| 21-04-2017 09:07
voila comment nos politiques se font hameçonner.
d'abord le type n'est plus conseiller.
de deux, il lui a suffit d'un post sur FB pour obtenir un gros chèque et une introduction, pour ne pas dire une penetration de masse, dans les rouages de la politiques tunisiennes.
le tout pour le faire taire, lui faire dire ce qui convient.
N'importe qui today, peut faire chanter ces politique de tunisiens.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration