Majdouline Cherni : J’ai reçu trois menaces de mort !

Businessnews.com.tn | publié le 19/03/2017 13:31

La ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Cherni a affirmé, aujourd’hui, dimanche 19 mars 2017, qu’elle a reçu trois menaces de mort, lorsqu’elle occupait le poste de secrétaire d’Etat chargée des martyrs et des blessés de la révolution, au sein du gouvernement Essid.

 

«Les menaces étaient par fax, lettre recommandée, et le dernier provenait d’un pays voisin, plus précisément de la région de Defla en Algérie. Une enquête a été ouverte à ce sujet, et elle se poursuit. Selon les premiers éléments, il s’agirait de l’un des blessés de la révolution qui aurait ressenti une injustice lors du traitement de son dossier. Cependant, je n’ai pas voulu en parler, pour éviter qu’on dise que je cherche le buzz », confirme-t-elle lors de son passage à l’émission « Le rendez-vous » de Néji Zairi diffusée sur la chaîne Hannibal Tv.

 

D’autre part, elle est revenue sur la position du parti Ennahdha dans le cadre de l’affaire de l’assassinat de son frère, Sokrate Cherni. « Nous nous engageons en tant que famille à respecter la décision de la justice. La responsabilité de ce crime est portée par une personne. Mais je tiens à affirmer ma fierté de faire partie de ce gouvernement, et du fait que j’ai pu être capable de faire la part des chose, en laissant de côté ma vie privée ».

 

Quant à son intégration au parti Nidaa Tounes, Majdouline Cherni a estimé que Nidaa est un jeune parti qui n’a que 4 ans. « Les problématiques qu’il vit actuellement sont tout à fait ordinaires compte tenu de sa configuration initiale. J’ai rejoint Nidaa Tounes, parce que j’ai toujours encouragé ce projet, et j’ai une véritable volonté de réformer et de participer à la reconstruction de ce parti ».

 

S.H

Majdouline Cherni : J’ai reçu trois menaces de mort !

publié le 19/03/2017 13:31

La ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Cherni a affirmé, aujourd’hui, dimanche 19 mars 2017, qu’elle a reçu trois menaces de mort, lorsqu’elle occupait le poste de secrétaire d’Etat chargée des martyrs et des blessés de la révolution, au sein du gouvernement Essid.

 

«Les menaces étaient par fax, lettre recommandée, et le dernier provenait d’un pays voisin, plus précisément de la région de Defla en Algérie. Une enquête a été ouverte à ce sujet, et elle se poursuit. Selon les premiers éléments, il s’agirait de l’un des blessés de la révolution qui aurait ressenti une injustice lors du traitement de son dossier. Cependant, je n’ai pas voulu en parler, pour éviter qu’on dise que je cherche le buzz », confirme-t-elle lors de son passage à l’émission « Le rendez-vous » de Néji Zairi diffusée sur la chaîne Hannibal Tv.

 

D’autre part, elle est revenue sur la position du parti Ennahdha dans le cadre de l’affaire de l’assassinat de son frère, Sokrate Cherni. « Nous nous engageons en tant que famille à respecter la décision de la justice. La responsabilité de ce crime est portée par une personne. Mais je tiens à affirmer ma fierté de faire partie de ce gouvernement, et du fait que j’ai pu être capable de faire la part des chose, en laissant de côté ma vie privée ».

 

Quant à son intégration au parti Nidaa Tounes, Majdouline Cherni a estimé que Nidaa est un jeune parti qui n’a que 4 ans. « Les problématiques qu’il vit actuellement sont tout à fait ordinaires compte tenu de sa configuration initiale. J’ai rejoint Nidaa Tounes, parce que j’ai toujours encouragé ce projet, et j’ai une véritable volonté de réformer et de participer à la reconstruction de ce parti ».

 

S.H

Commentaires (14) Commenter
moi j'en ai reçu une dizaine !!!
Couilles et Culs
| 20-03-2017 21:29
hahahahahaha
Vive le sport
kbwebkb
| 20-03-2017 12:06
Le sport tunisien est bien servi en ce moment. De la pseudo ministre, au comité olympique dirigé par Gargantua, à la FTF dirigé par Richelieu, ......
Y a t il de nouveaux talents qui ont émergé depuis 10 ans? Mais le chef du gouvernement ne semble pas intéressé par ce créneau.
Depuis la révolution de brouette tout se vend en Tunisie, même le sang du martyr Sokrate
el manchou
| 20-03-2017 10:48
Majdouline est un pur produit de la révolution Bouazizienne, elle a échangé le sang de son frère contre les faveurs du Qatar de Moza.
***
moi j'en ai reçu une dizaine !!!
Couilles et Culs
| 20-03-2017 06:47
hahahahahaha
@Jilani
Citoyen_H
| 19-03-2017 23:27

"Cette femme n'est plus crédible"

Élémentaire, Jilani.
L'ensemble des "brouettistes" et des "Bagla-liha" de l'après 2011, sont mus par une soif indescriptible de l'argent et d'une haine enveloppée d'une noirceur dépassant celle des abimes.
Tous ces bouseux sont prisonniers de leur passé stérile, de complexés et d'affamés congénitaux.

Une simple question: Que nous apporté cette ribambelle de barbares, passés instantanément de l'age de la pierre non taillée, à celle de Hubble?
Pillages, terrorisme, saletés, destructions, implémentation calculée de haines régionalistes dans les cervelles de l'élite de l'ignorance, chômage endémique et faramineuse dette.
L'anarchie, l'incompétence et le contenu de leurs poches, sont leur porte étendard.
Salutations.



Et tu es tj en vie ???
HAtemC
| 19-03-2017 22:52
Les menaces sont monnaies courantes dans des pays instables ... HC
Opportuniste!
Abel
| 19-03-2017 21:59
Elle est ministre, maintenant elle est à Nidaa de HCE, reçoit Mouza à l'aéroport et s'affiche souvent aux médias.Tout ceci par lâche opportunisme et c'est très dommage pour la s'ur d'un martyr
Des nullards qui ont failli duper le peuple pour de vrai. Mais il est certain que le peuple est mature, il saura se prémunir de ces vermines.
takilas
| 19-03-2017 21:13
Cette dame est très cultivée et très intelligente, un ignare et sans niveau comme Larayadh, ne peut peut valoir le 1/1000 ,tandis que Bhiri même pas le 1/99 (un peu mieux que le précédent, tandis que Zitoun 1/998 etc pour le reste des vides de Nahdha.
Pauvres types de cette, secte il n'ont plusaucune raison de subsister." Il a vendu et rentré" (bâa werrawweh) .
Parole de takilas ils plus résister, tout sera dévoilé, voulant leur...incompétence.
Donc et comme toujours d'après Sami Abbou, dément catégoriquement., qui tellement bornée, aura besoin d'un schéma.
takilas
| 19-03-2017 20:02
D'après Samia Abbou c'est une mise en scène, et gare à celui qui ose la contrarier, faute de quoi, elle aura une crise de cris stridents, une divagation par des mots indiscernables et une réaction démentielle !
Cette femme n'est plus credible
Jilani
| 19-03-2017 19:53
Elle a fait de la mort de son frère un commerce pour accéder au sommet du pouvoir et rejoindre Nida avec son clan de ***. C'est comme aussi le frère de chokri belaid qu'on voit maintenant au côtés des ambassadeurs et dans la télé. Les Tunisiens sont nés généralement opportunistes et *** même vis à vis de leur proches.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration