L’UGTT accuse les partis perdants aux élections d’être derrière les grèves sauvages



Lors de son passage, aujourd’hui mercredi 20 mai 2015 avec Boubaker Ben Akacha à l’émission Midi Show sur Mosaïque Fm, Bouali Mbarki, secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a réitéré un point de vue, exprimé auparavant par un autre S.G adjoint de la centrale syndicale, Sami Tahri, quant à l’illégalité d’un bon nombre de grèves observées au cours de ces derniers jours.

M. Mbarki a tenu à indiquer qu’on ne peut pas parler de rébellion de la part de la base de l’UGTT, mais il a qualifié les derniers événements de dérapages qui peuvent survenir dans les divers secteurs. « Il s’agit, certes, de grèves sauvages, donc, illégales, a-t-il précisé. Les revendications peuvent être compréhensibles et légitimes, mais ce sont les formes qui laissent à désirer ».
Plus encore, M. Mbarki est allé jusqu’à révéler qu’il y a des partis politiques qui se trouvent derrière ces grèves illégales un peu partout, à la SNCFT, à la STEG, à Gafsa, à la Manouba.

« Un jour viendra où l’UGTT donnera officiellement les noms des responsables concernés par ces dérapages », a dit M. Mbarki en substance avant d’ajouter que les partis en question sont ceux qui considèrent que l’UGTT aurait pu jouer un rôle dans la métamorphose du paysage politique actuel.

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

 

A lire aussi

Le député d'Al Horra, Sahbi Ben Fredj, est revenu ce samedi 17 février 2018, sur l’affaire d’espionnage lancée suite à la publication d’une enquête par le journal Alchourouk concernant un réseau d’espionnage, impliquant plusieurs personnalités politiques, dont un chef de parti politique dénommé M

17/02/2018 21:32
0

Un employé de la délégation de Fouchana, dans le gouvernorat de Ben Arous, a saccagé, hier, vendredi 16 février 2018, une vitre des locaux de la délégation et deux voitures stationnées dans son parking, selon un communiqué du ministére de l'intérieur.

 

17/02/2018 19:08
0

« Le passage frontalier de Hozoua coûtera 9 millions de dinars » a indiqué le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, dans une déclaration accordée ce samedi 17 février 2018, aux médias. Le ministre accompagnait le chef du gouvernement lors de sa visite à Tozeur.

 

17/02/2018 18:18
0

La veuve de Lotfi Nagdh, coordinateur de NidaaTounes à Tataouine, se présente sur les listes du parti pour les municipales de mai, selon des photos publiées ce samedi 17 février 2018, sur la page officielle de Nidaa.

 

17/02/2018 16:43
2

Newsletter