Lotfi Zitoun : Les questions de l’égalité et des droits des minorités sont légitimes !

Businessnews.com.tn | publié le 25/09/2017 21:37

 Le dirigeant d’Ennahdha, Lotfi Zitoun, est revenu ce lundi 25 septembre 2017, sur la question de l’égalité des genres, soulevée récemment par le chef de l’Etat et plus particulièrement celle de l’égalité dans l’héritage. Il a affirmé, lors de son intervention sur Shems Fm, que la question de l’égalité et celle aussi relative aux droits des minorités, méritent d’être posées.

« Aucune démocratie n’a été fondée, sans qu’elle n’ait eu affaire à ces questions, et puis l’Islam est apparu à une époque où la femme était privée d’héritage et a prévu un taux minimal d’héritage, un peu comme un SMIC » a précisé Lotfi Zitoun, soulignant qu’en démocratie, toutes les questions sont légitimes et que l’important est d’unir les efforts pour y apporter des réponses.

 

Mohamed Ben Salem, dirigeant d’Ennahdha, avait estimé que le président de la République a soulevé un problème « à dormir debout », ce à quoi Lotfi Zitoun a rétorqué qu’un tel langage n’est pas le sien et que la question de l’égalité dans l’héritage peut tout à fait être abordée. Ce ne sera pas la première fois que M. Zitoun adopte, contrairement à plusieurs de ses collègues, des positions « modérées » pour lesquelles il est d’ailleurs souvent attaqué.

 

M.B.Z

 

Lotfi Zitoun : Les questions de l’égalité et des droits des minorités sont légitimes !

publié le 25/09/2017 21:37

 Le dirigeant d’Ennahdha, Lotfi Zitoun, est revenu ce lundi 25 septembre 2017, sur la question de l’égalité des genres, soulevée récemment par le chef de l’Etat et plus particulièrement celle de l’égalité dans l’héritage. Il a affirmé, lors de son intervention sur Shems Fm, que la question de l’égalité et celle aussi relative aux droits des minorités, méritent d’être posées.

« Aucune démocratie n’a été fondée, sans qu’elle n’ait eu affaire à ces questions, et puis l’Islam est apparu à une époque où la femme était privée d’héritage et a prévu un taux minimal d’héritage, un peu comme un SMIC » a précisé Lotfi Zitoun, soulignant qu’en démocratie, toutes les questions sont légitimes et que l’important est d’unir les efforts pour y apporter des réponses.

 

Mohamed Ben Salem, dirigeant d’Ennahdha, avait estimé que le président de la République a soulevé un problème « à dormir debout », ce à quoi Lotfi Zitoun a rétorqué qu’un tel langage n’est pas le sien et que la question de l’égalité dans l’héritage peut tout à fait être abordée. Ce ne sera pas la première fois que M. Zitoun adopte, contrairement à plusieurs de ses collègues, des positions « modérées » pour lesquelles il est d’ailleurs souvent attaqué.

 

M.B.Z

 

Commentaires (24) Commenter
zitoun est un bon penseur
zitoun est un bon penseur
| 29-09-2017 10:02
bravo ennahdha a montré qu'elle une vraie partie democrate . ce qu'il dit zitoun je le confirme aussi
Lotfi fait toujours couler beaucoup d'encres
Rima
| 27-09-2017 15:24
Lotfi Zitoun dévoile toujours des pensées reflètant un esprit ouvert et différent de celui de quelques dirigeants d'Ennahdha. Avoir une différence idéologique au sein du même parti indique un climat démocrate sain. Essayons tous de trouver les réponses comme l'a dit Lotfi au lieu de critiquer.
LA IJTIHADA MAA NASS
Lefghoun
| 27-09-2017 09:33
La celebre regle sus-cité indique clairement que lorsqu'il ya un texte de la LOI DIVINE sur le sujet - il ne peut plus y avoir d'argumentaire ou revision
l'imposture du petit zitoun
tunisien
| 26-09-2017 22:40
tu bluffe zitoun la femme n'était pas privé de l'héritage la preuve c'est que KHADIJA la femme du prophète MOHAMED avait héritée de son mari décédé sinon d'où vient sa fortune parce que son père était vivant lors de son mariage avec le prophète alors cesse de bluffer
@Carthage Libre : A commencer par BCE et son "faseq" facile
Prorata Temporis
| 26-09-2017 19:23
BCE, za3ma le pourfendeur de l'islamisme, lui-même s'adonne au takfirisme, à l'encontre d'un leader dont les compagnons ont été eux aussi assassinés à la suite de takfirisme. Plus pernicieux, on meurt. Et ce gars a été élu par des gens qui voulaient dégager les islamistes. Résultat, son parti signe une alliance pérenne avec Ennahdha.
Moralité, le chapelet ne fait pas le nahdhaoui et on ne sait jamais sur qui tomber.
C'est pourquoi je me dis que je ne pourrai jamais entrer dans l'esprit des gens et chasser le nahdhaoui qui est en eux, mais je sais que je peux toujours combattre l'empreinte de l'islamisme, c'est-à-dire la traduction des idées islamistes-réactionnaires en lois. Et la démocratie républicaine civile, c'est déjà pas le califat.
@Prorata Temporis : ok. Mais sans la pègre islamiste, "pères" de Daech.
Carthage Libre
| 26-09-2017 16:33
Me parle pas d'islamistes dans ta longue diatribe sur l'établissement d'institutions démocratique.
Point de vue commun
TeTeM
| 26-09-2017 15:33
Il me semble déjà avoir utilisé ce terme de "SMIC" dans un de mes commentaires passés. Je partage donc le point de vu de ce type. Par contre, sa prise de position ne risque t-elle pas de l'ex communié de son mouvement. Il ne fait pas bon d'avoir une voix disssonante chez Ennadha qui reste fondamentalement contre l'égalité de l'héritage (et contre tout type d'égalité hommes/femmes).
c'est pour plus tard....
Angel
| 26-09-2017 15:22
Quand la nahdha sera devenue une vraie minorité AH!!!
@Carthage Libre : bjeh rabbi BCE est en train de nous montrer quoi ?
Prorata Temporis
| 26-09-2017 14:26
Si vous craignez que quiconque s'installe au pouvoir pour très longtemps, attelez-vous à instaurer des institutions démocratiques pérennes, de sorte que le pouvoir ne puisse qu'être partagé. Et, lorsque nul n'aura de pouvoir sur nul autre, chacun se trouvera à s'occuper de ses affaires et à se restreindre aux fondements d'une vie cosmopolite et diverse.

Bravo!
Noury
| 26-09-2017 14:23
Une bonne analyse du rapport entre démocratie et libertés individuelles...
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration