alexametrics
Dernières news

Libération de Kheireddine Meddeb et Akerma Wadhen

Libération de Kheireddine Meddeb et Akerma Wadhen

Le juge d'instruction a décidé en cette après-midi du 23 novembre 2017 la libération des deux hommes d'affaires Kheireddine Meddeb et Akerma Wadhen, arrêtés dans le cadre de la campagne de lutte contre la corruption, et l'abandon des charges pesant contre eux. Les deux hommes étaient accusés de contrebande, de blanchiment d'argent et de financement du terorisme.

 

Akerma Wadhen a été arrêté à Tataouine le 5 juin 2017, sur la base de l’état de l’urgence. Kheireddine Meddeb a, quant à lui, été arrêté le 24 mai 2017.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Carthage Libre
| 24-11-2017 16:49
Ya bachar, yaa3bed, ya cha3b, est ce normal de garder PRISON FERME deux sympathiques jeunes en prison, de bonnes familles parcequ'ils se sont embrassés dans LEUR voiture et qu'on libère des mecs accusés de "contrebande, de blanchiment d'argent et de financement du terorisme"? DITES MOI SI C'EST MOI QUI EST FOU!!!!

Charfoun
| 24-11-2017 09:19
Un mauvais compromis vaut mieux qu'un bon jugement

el manchou
| 24-11-2017 00:17
Encore deux honnêtes hommes d'affaire arrêtés et emprisonnés pour rien.

takilas
| 23-11-2017 21:35
Mais seulement devant le tribunal "parallèle" de nahdha.

Mohamed Djerbi
| 23-11-2017 19:46
S'il n'y avait pas suffisamment de preuves des infractions pourquoi le juge avait ordonné l'emprisonnement ? Le juge aurait pu les laisser en liberté avec interdiction de voyager ou de prendre contact avec certaines personnes en attedant de collecter le maximum d'informations contribuant à les incriminer et les traduire en justice ou les libérer s'ils sont innocents des faits qui leurs sont reprochés.
Les arrêter pour les innoncenter n'est il pas un abus de pouvoir qui mérite reparation ?
Si réparation a lieu, c'est le pauvre peuple qui doit payer par plus d'impots et taxes.

Moha Le Fou
| 23-11-2017 18:49
Pourquoi alors cette mobilisation sans précédant contre les corrompus si on finit par les déclarer innocents et les relâcher? C'est comme le cas des détenus pour terrorisme qu'on gracie pour manque de preuves...

Zohra
| 23-11-2017 18:10
Tbrabi yezzi min tassir rouss
De la fumisterie morale

Mansour Lahyani
| 23-11-2017 18:03
Bonne, belle et grande nouvelle : deux citoyens tunisiens élargis au bout de quelques mois d'emprisonnement !
Mais qui nous dira pourquoi ils avaient été arrêtés, et pour quelle raison ils ont été relâchés ?
La suite au prochain numéro...

Larry
| 23-11-2017 17:26
Confirmation par cette libération d'un juge bidon... et de petits amis politiciens ...

A lire aussi

La Société nouvelle maison de la ville de Tunis, SNMVT Monoprix, continue sur sa lancée et affiche

22/10/2018 11:58
0

Le directeur général de « Transtu », Slah Belaïd a indiqué, ce matin, lundi 22 octobre 2018, sur les

22/10/2018 11:19
1

La Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (CNRPS) a annoncé que le versement de la

22/10/2018 11:01
0

Newsletter