alexametrics
Dernières news

Les trois présidences célèbrent la fête de l'Evacuation à Bizerte

Les trois présidences célèbrent la fête de l'Evacuation à Bizerte

 

Le président de la République Béji Caïd Essebsi, le chef du gouvernement Youssef Chahed et le président du Parlement Mohamed Ennaceur ont célébré aujourd'hui, lundi 15 octobre 2018, le 55ème anniversaire de l'Evacuation à Bizerte.

 

Les trois présidences se sont rendues au carré des martyrs, ont salué le drapeau au son de l'hymne national, avant de déposer une gerbe de fleurs au pied du mémorial des martyrs et de réciter la Fatiha.

 

Etaient également présents plusieurs députés de la région, le ministre de la Défense Abdelkarim Zbidi ainsi que des membres du gouvernement, des représents de partis politiques et d'organisations nationales et d'anciens résistants. 

 

 

S.T

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Abel Chater
| 15-10-2018 22:00
Tous les représentants du pouvoir en Tunisie, vont au cimetière des Martyrs à Bizerte pour honorer leurs âmes et pour lire la Fatiha à leurs mémoire. Une fois ce protocole terminé, il se peut qu'ils retournent faire leurs courses au marché central de Tunis, à la rue Charles de Gaulle. Ce même Charles de Gaulle qui ordonna à ses soldats français par sa fameuse phrase : «frappez fort et vite».
Dix mille pauvres Tunisiens entre tués, blessés et disparus, ont été le résultat de ce gigantesque crime contre les Tunisiens et contre l'humanité, qu'à ordonné ce meurtrier le non regretté criminel de guerre français, Charles de Gaulle.  Mais comment commémorer ces Martys de Bizerte, alors que le nom de leur meurtrier est encore honoré à Tunis, par la «Rue Charles de Gaulle», par la «bibliothèque Charles de Gaulle», par «lycée Charles de Gaulle», etc. Un défi des Français qui veulent humilier les Martyrs et leur peuple tunisiens» grâce à la politique du «génie Boutbila».
C'est quoi ça comme non-sens flagrant !!!

DHEJ
| 15-10-2018 21:43
La France n'a pas accompli sa mission..


Respect
| 15-10-2018 17:04
C'est ne pas gentil non plus poli de la part du président de gouvernement sera à l'avance par rapport le président de la république au cours de défilement . Il se croit roi plus que le roi.

Mounir H.
| 15-10-2018 15:43
ce n'est pas politiquement correct Messieurs, n'avez vous pas pensé aux sentiments des minorités Tunisiennes non musulmanes, n'avez vous pas pensé à ce qu'en penserait M. Macron et non "amis" Français ? Quel sacrilège !
Il faut habituer la populace à la minute de silence...

A lire aussi

Le secrétaire général de Machrouû Tounes, Mohsen Marzouk a indiqué, ce samedi 17 novembre 2018, à

18/11/2018 09:00
0

S’est tenue aujourd’hui, samedi 17 novembre 2018, à Tunis, la 8ème édition du conseil des

17/11/2018 22:02
1

Noureddine Bhiri a été reconduit aujourd'hui, samedi 17 novembre 2018, à la tête du bloc

17/11/2018 21:17
3

Le leader d’Ennahdha Rached Ghannouchi s’est exprimé à l’occasion de la rencontre annuelle du bloc

17/11/2018 20:54
13

Newsletter