Leila Chettaoui adresse des questions aux ministres des Finances et du Transport sur le dossier Syphax Airlines

Businessnews.com.tn | publié le 17/07/2017 21:03

La nouvelle députée de Machrouû Tounes, Leila Chettaoui, a adressé, ce lundi 17 juillet 2017, un courrier au président de l’ARP, Mohamed Ennaceur, comprenant deux questions orales à poser aux ministres des Finances et du Transport concernant la compagnie aérienne Syphax Airlines.

 

 

Au ministre des Finances, Mme Chettaoui demande des éclaircissements concernant le montant exact des dettes de la compagnie, dont le chiffre annoncé tournerait autour de 200 millions de dinars.

 

 

Elle demande au ministre du Transport un rapport détaillé sur la situation légale de la compagnie, qui ne possède plus aucun avion, qui n’a assuré aucun vol depuis deux ans et qui reste toutefois considérée par le ministère comme étant une « compagnie aérienne en difficulté ».

 

« Le plan de sauvetage devait être proposé dans les trois mois, soit en novembre 2015, et ne concerne que les compagnies en activité, pourquoi est-il remis sur le tapis deux ans plus tard énonçant la création d’une seconde compagnie, avez-vous accordé un autre visa d’exploitation et est-ce légal ? » a demandé la députée.

 

Leila Chettaoui adresse des questions aux ministres des Finances et du Transport sur le dossier Syphax Airlines

publié le 17/07/2017 21:03

La nouvelle députée de Machrouû Tounes, Leila Chettaoui, a adressé, ce lundi 17 juillet 2017, un courrier au président de l’ARP, Mohamed Ennaceur, comprenant deux questions orales à poser aux ministres des Finances et du Transport concernant la compagnie aérienne Syphax Airlines.

 

 

Au ministre des Finances, Mme Chettaoui demande des éclaircissements concernant le montant exact des dettes de la compagnie, dont le chiffre annoncé tournerait autour de 200 millions de dinars.

 

 

Elle demande au ministre du Transport un rapport détaillé sur la situation légale de la compagnie, qui ne possède plus aucun avion, qui n’a assuré aucun vol depuis deux ans et qui reste toutefois considérée par le ministère comme étant une « compagnie aérienne en difficulté ».

 

« Le plan de sauvetage devait être proposé dans les trois mois, soit en novembre 2015, et ne concerne que les compagnies en activité, pourquoi est-il remis sur le tapis deux ans plus tard énonçant la création d’une seconde compagnie, avez-vous accordé un autre visa d’exploitation et est-ce légal ? » a demandé la députée.

 

M.B.Z
Commentaires (8) Commenter
Frikha comme Khalifa
kameleon78
| 18-07-2017 14:16
L'affaire Syphax avec Frikha nous rappelle l'affaire Khalifa Airlines avec Khalifa petit pharmacien algérois qui est devenu soudainement milliardaire dans les années 90. L'un et l'autre ont blanchi l'argent mal acquis, Khalifa l'argent des militaires algériens et Frikha l'argent des islamistes. Khalifa a très mal fini, il a fait des années de prison après la faillite de sa compagnie.
Bon courage mme
Ameur k
| 18-07-2017 12:26
Bravo mme vous nous honorez par votre sincerite,patriotisme,elegance et intelligence dans le combat que vous menez contre l obscurantisme et la racaille nidao-nahdhaoui
Pourquoi ???
pit
| 18-07-2017 12:21
...parce-que Ghannouchi veille sur ses poulains...et qu'il y a encore de l'argent à pomper...l'affaire Syphax est une pure escroquerie orchestrée par les nahdhaouis depuis sa création!
Madame ,bon courage et ne baissez pas les bras le peuple observe et punit plus tard.
MT
| 18-07-2017 10:12
Les gens honnêtes et consciencieux des problèmes de leur pays font se qu'ils peuvent pour empêcher les affamés des nouveaux venus de s'abuser des biens de ce pays,mais les corrompus et les traîtres de NINA,tiennent à mettre le bâton dans les roues de ces gens.
Poursuivre en justice le PDG de la SNDP pour les 18 milliards de dette (voire 40 milliards)
KATO
| 18-07-2017 09:21
Parmi les créances de Syphax, ,figure la somme de 18 Milliards de Millimes auprès de la SNDP (AGIL carburant). Si on est vraiment dans un régime démocratique, et où, il n'y a pas d'intervention des politiques, le PDG de la SNDP aurait dû être jugé en urgence, pour avoir permis à arriver à cette dette colossale, mais on est en Tunisie, et où tout est permis. Est ce que Youssef CHAHED va se pencher sur cette question et prendre les décisions vis à vis de ces responsables de la SNDP pour avoir dilapidé tout cet argent. Si Mohamed FRIKHA a crée une nouvelle société de transport aérien, c'est pour échapper au remboursement de toutes ses dettes. Cette façon de faire est connue et utilisé par tous les escrocs pour s'échapper au remboursement de leurs dettes. Ce qui est nouveau, c'est que maintenant, ce type de comportement est fait avec la bénédiction des responsables politiques, et là, c'est le summum du FASSED. Dernier point, on a parlé d'une dette de 18 Milliards, alors que d'autres sources parlent de 40 Milliards, mais en Tunisie, on reste toujours dans le flou est ce un hasard. ça serait bien que les services de Youssef CHAHED sortent de leur mutisme, et prennent une position claire pour se positionner par rapport à ce type de malversations, car on n'arrête pas de nous bassiner avec la fait que la priorité de Youssef CHAHED est de combattre la corruption. On veut bien le croire, mais une intervention sur ce type d'affaires est absolument nécessaire pour que le pauvre peuple puisse croire à tout ce qui est annoncé.
Du cinéma
G&G
| 17-07-2017 23:01
Leila Chattaoui est une l'une des actrices du film appelé " La Brouette" et dont les acteurs posent toujours des questions dont les réponses sont connus d'avance.
Elle fait semblant d'ignorer qu'elle fait partie des nouveaux locataires qui gravitent autour d'un astre intouchable.
Ce n'est pas chez ces ministres commis de l'État qu'il fallait s'adresser. Mais plutôt chez leur Gourou.
Il vaut mieux attendre les azlems. Ils sauront reformuler vos questions
G&G
RCDiste et fier
DEVINEZ QUOI
Citoyen_H
| 17-07-2017 22:15

Les sources d'approvisionnements obscures en liquidité des chameliers sont sous séquestre du coté du golfe persique.

Les chameliers en sont réduits à nous présenter, ces derniers jours, des opérettes pour essayer de parer à la soif de liquidité dont ils sont victimes.
Apparemment, ils n'arrivent à duper le peuple.

Que leur reste t il donc?
Activer un plan de secours en toute urgence, à partir du lieu ou ils détiennent une majorité.
Et quel est ce lieu?
La basse-cours des députés!!!!!




Sans commentaire
Abdo
| 17-07-2017 21:33
Quelle coïncidence: des questions adressées par la député aux ministres des Finances et du Transport sur le dossier Syphax Airlines juste quelques jours après le prononcé du jugement rendu par le tribunal de première instance de Sfax 2 portant sur l'approbation du plan de sauvetage de Syphaxairlines et la reprise de son activité.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration