alexametrics
Dernières news

Leila Chettaoui : Je réfléchis à ma prochaine destination

Leila Chettaoui : Je réfléchis à ma prochaine destination

 

Après son limogeage de la présidence de la commission d’enquête sur les réseaux d’embrigadement dans les foyers de tension, Leila Chettaoui, nous a affirmé, aujourd’hui, vendredi 19 mai 2017, qu’elle a été invitée à rejoindre le bloc d’Al Horra, mais qu’elle n’a pas encore pris sa décision.

 

« J’ai besoin de réfléchir pour ma prochaine destination. L’invitation reçue par mes collègues d’Al Horra m’a fait chaud au cœur, ainsi que tous les autres partis qui m’ont invité à les rejoindre, d’ailleurs. Cependant, je dois d’abord me poser et prendre mon temps avant de faire mon choix », a-t-elle déclaré à Business News.

 

L’ancienne députée de Nidaa Tounes, Leila Chettaoui, a été limogée de son poste, aujourd’hui même, sur demande écrite du chef du bloc parlementaire de Nidaa, Sofiene Toubel, adressée au bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

Nahor
| 22-05-2017 06:18
Contre ceux qui CACHENT LES RESPONSABILITÉS évidentes des islamistes dans l'embrigadement des jeunes pour en faire des terroristes...

(rappelons encore l'"islam en colère" du Guide suprême de la république islamique qui a rejoint dans ces jours le DICTATEUR TURC Erdogan pour célébrer la FERMETURE en Turquie du Wikipédia en ligne...) :

il n'y a que CELA, chère Madame, rejoindre l'équipe de Mohsen Marzouk, ce brave homme qui a fait visite à Khalifa HAFTAR, ennemi numéro 1 des recruteurs djihadistes et des trafiquants de toute espèce qui rodent en Tunisie...

IBN KHALDOUN
| 20-05-2017 18:31
La vie politique n'est pas un fleuve tranquille, le peuple tunisien vous a élu pour être son porte parole et pour défendre ses intérêts. Hélas, cette assemblé composée d'hommes et de femmes irresponsables nous donnent l'impression qu'ils vivent complétement déconnectés de la réalité. L'A.R.P est un espace de jeu où tout est permis, les règles sont constamment bafouées, le combat d'idées s'est transformé en combat d'intérêts personnels. L'étique politique est devenue une notion vague dans cette assemblée. L'islam politique a germé une dictature théocratique que personne aujourd'hui ne mesure ses conséquences demain. Mme CHATTAOUI quittez ce panier de crabes et rejoignez le club d'el horra seul porteur d'espoir de la Tunisie de demain.

Stouko
| 20-05-2017 16:59
Votre prochaine destination madame, c'est Marzouk, Sahbi Ben Fraj, Neji Jelloul et les autres...
Courage et patience.

observator
| 20-05-2017 10:35
toute crédibilité, elle n'a qu'à aller rejoindre un parti comme Al Horra.

veritas
| 20-05-2017 08:26
http://www.tunisiefocus.com/politique/vient-de-se-passer-exactement-chokri-belaid-avait-prevu-171251/

kameleon78
| 19-05-2017 22:41
C'est assez curieux de critiquer un(e) député(e) sur le fait qu'il(elle) change de Parti alors que c'est assez courant dans cette Assemblée du Peuple où on change de Parti comme un footballeur qui change de club de football.(mercato). Mais la démarche de leila Chettaoui est plus noble car elle ne change pas pour le plus offrant mais pour le Parti qui approuve ses convictions et sa démarche politique.

Abou Walid
| 19-05-2017 22:04
Cette mesure devrait être le principe qui préside au sein du Parlement autrement ''l'émigration''vers d'autres Partis devient un détournement des voix des électeurs et, partant, un abus de confiance qui doit être nécessairement sanctionné.

A lire aussi

Lors de cette session principale du baccalauréat 2018, le gouvernorat de Sfax est en tête des taux

24/06/2018 13:45
0

Entre les artistes et l’Etat tunisien, ce n’est pas le grand amour !

24/06/2018 13:17
0

« Ils n’ont ni foi ni loi » ! C’est par ces termes que la députée au sein de l’ARP Sabrine

24/06/2018 11:33
4

Le centre de recherches, d'études, de documentation et d'information sur la femme (Credif) a

23/06/2018 21:05
4

Newsletter