alexametrics
Dernières news

L’égalité dans l’héritage divise les Tunisiennes

L’égalité dans l’héritage divise les Tunisiennes

 

57% des Tunisiennes seraient défavorables à la modification de la loi sur l’héritage, selon Le sondage mené en novembre 2017 pour le compte de l'Institut républicain international (IRI), et publié ce vendredi 12 janvier 2018.

 

Le 13 août 2017, à l’occasion de la célébration de la fête nationale de la femme, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, avait appelé à la réforme du Code du statut personnel pour établir l’égalité entre les hommes et les femmes dans l’héritage. L’étude menée pour l’IRI indique que 73% des Tunisiens sont opposés à cette réforme, précisant que 40% seulement des femmes tunisiennes seraient en faveur de cette initiative.

 

Le constat est également le même pour ce qui est de l’annulation de la circulaire interdisant aux femmes tunisiennes d’épouser un non-musulman. Là aussi, les femmes tunisiennes, pourtant premières bénéficiaires de cette « liberté » sont les premières à s’y opposer. Ainsi, mentionne le rapport, 72% des femmes seraient contre cette décision. Si l’égalité dans l’héritage n’a toujours pas été instaurée, le ministre de la Justice Ghazi Jeribi a signé le 8 septembre 2017 une circulaire faisant annuler la circulaire numéro 216 du 5 novembre 1973 interdisant aux Tunisiennes de se marier à de non-musulmans.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (59)

Commenter

Abel Chater
| 14-01-2018 12:21
Ghazi Jeribi est ministre de la Justice, non pas de la Défense comme je l'ai évoqué par omission.
Quelle énorme et gigantesque différence de principe entre les deux hommes!!!

Abel Chater
| 14-01-2018 10:04
Nous les Tunisiens émigrés dans les pays non-musulmans, nous rentrons même définitivement chez nous en Tunisie, pour sauver nos filles d'un éventuel mariage avec un non-musulman. Nous l'avons vu et constaté de nos propres yeux, que l'ensemble des Tunisiennes qui épousent un non-musulman, ne pourront survivre avec leur foi musulmane. Même celles qu'on croyait les plus tolérantes de ce monde, il leur viendra le jour, où c'est à leur tour de faire attention à leurs filles. On les a vues pleurer du sang.
Même nous les hommes tunisiens, il nous est presque impossible de vivre notre équilibre de Musulman, avec une femme étrangère n'ayant pas de compréhension jusqu'au refus pour l'Islam.
A qui mentir, aux autres ou à soi-même ?
C'est pour cela que je n'arrive vraiment pas à comprendre, comment ce ministre de la Défense Ghazi Jeribi, dont j'étais fan en ayant crié d'un stade de Basketball à un autre : «Zahraoui, Zahraoui», pourrait-il dormir tranquillement et de bonne conscience, après avoir ratifié cette circulaire de la honte.
Vraiment, vraiment et vraiment, le pouvoir aveugle même les Anges.

Lecteur
| 14-01-2018 01:58
40% voulant dire que c'est plus que 50%.

SAMIA
| 13-01-2018 19:54
Bonsoir

Bonne année amazighe 2968 à vous aussi cher ami ,laissez les béni ya3rebisés aboyeurs dire ce qu'ils veulent..le dernier mot est celui de la génétique !

Assegas amazigh ameggaz 2968

HAtemC
| 13-01-2018 19:51
Un connard musulmans sur 3 veut vivre selon la charia en Allemagne ... les zimigri en Allemagne sont des déracinés ayant perdu toute notion .... le repli religieux dénote un profond malaise dans ta condition de vie ... les zallemands ne veulent pas de vous et vous rassemblent dans des ghettos ... dans des cirés miteuses ... on comprend pourquoi vous partez par grappe vous faire sauter par dépit ... Vous êtes zimigri en zallemangne et zimigri en tunisie ... le cul entre 2 chaises et si tu veux vivre selon les préceptes de la Charia fout le camp d'Allemagne sale con ... tu n'es pas à ta place ... tu vomis l'occident et tu aimes y vivre ... faut vraiment être timbré ... tout comme ton mini moi forza ... vas y jongle avec tes pseudos à la con le cyber traitre ... HC

Letranger
| 13-01-2018 19:07
Nahda gagnera la prochaine élection et les suivantes, c'est écrit... hélas.
Et s'ils le font avec seulement 5 % de votants, ce sera encore pire moralement.

Salut et des voeux pour toute la famille.

Abel Chater
| 13-01-2018 19:05
La propriété de l'individu est sacrée dans tous les pays avancés de ce monde. Même la démocratie dont nous rêvons de par notre deuxième République de régime parlementaire, ne possède aucun droit de nous VOLER notre argent et de nous VOLER nos biens et de nous VOLER notre dignité et de nous VOLER notre dernière volonté et de nous VOLER notre foi en l'Islam et de nous VOLER notre confiance en nos textes coraniques et de nous VOLER quatorze siècles de nos us et coutumes et de nous VOLER nos inspirations pour le paradis suivant notre propre conviction et de nous VOLER toute notre ascendance musulmane.
Tout cela dans l'idée de corrompre les femmes tunisiennes pour les prochaines élections?
Et si les femmes tunisiennes s'avèrent immunisées contre le Haram?
Les initiateurs de ce VOL à main armée par les à-côtés la législation, sont en contradiction totale avec le premier article de toutes les Constitutions de la Tunisie, stipulant l'Islam comme la religion officielle de l'Etat et l'arabe comme étant sa langue officielle.
Comment donc pourrait-on s'il vous plaît parler de représentants constitutionnels qui s'attaquent à l'article premier de cette même Constitution qui les a menés à ces sièges de députés?
A moins qu'ils ne soient eux-mêmes de faux-députés, qui ne réservent aucun respect à la Constitution de notre deuxième République tunisienne de régime parlementaire !!!
Je suis Musulman et je veux que mes biens et mon argent soient hérités par mes enfants suivant la Charia de l'Islam et du Coran. Non pas suivant la manipulation de Belhaj, de Mbarka, de Béji Caïd Essebsi, de Ben Gharbia ou de Ben Macron. Qu'ils lèguent leurs biens et leurs propriétés comme bon leur semble. Mais qu'ils n'y touchent surtout pas aux biens et aux propriétés des autres, avec l'ambition de gagner plus de voix de femmes, aux prochaines élections. Nous disons en Tunisie : «elli yèhssib wahdou yifdhollou». (Celui qui compte tout seul, risque de finir comme ses aïeuls).

Letranger
| 13-01-2018 18:58
Je ne sais pas si les femmes tunisiennes sont pour la polygamie comme tu le dis, mais j'en ai rencontré, du temps où je vivais là bas, qui étaient pour.
Des boudins en général...Les mignones étant plutôt pour la polyandrie.

HatemC
| 13-01-2018 17:41
Mais d'où sortez vous ces %tage ?????
Je vous situe donc dans les 73% de femmes qui refusent l'égalité dans l'héritage ...

Pourquoi prenez vous un pseudo féminin alors que vous êtes un homme ?????????

Pourquoi avancez vous cacher ?????
Voici une statistique connue et vérifiable ... 80% des ménages Tunisiens sont propriétaires de leur maison ....
40% construites anarchiquement ..

Donc dire que une égalité pour une petite minorité et grande misère pour la majorité est FAUX ... vus véhiculez un mensonge islamiste ....

Les parents transmettent à leur enfants un héritage en dur et il est capté par les "mâles" comme vous dites ...
Mes grands parents ont laissé un appartement bien situé à Tunis acheté les années 60à la SNIT ... aujourd'hui il est loué et mes oncles captent la meilleur part des loyers 2 parts et ma mère et ma tante qu'une part ... mes oncles allouent ces parts pour arrondir les fins de mois de leurs enfants étudiants ... or ma mère a été obligé de payer intégralement les études de ma s'ur ... tout s'enchaine ... l'égalité dans l'héritage peut aider à l'émancipation de la femme .. raison pour laquelle je crois fermement que vous êtes un islamiste ... HC

HatemC
| 13-01-2018 17:28
c'est un cyber collabo .. et ils sont nombreux sur ce site ...
Un être vil qui renie ses origines ...
"Ne renie ses origines qu'un bâtard." ... C'est méconnaitre l'histoire de la Tunisie ... un descendant d'arabe, on ne peut rien en tirer ... le Tunisien à connu des vagues d'invasion et s'est enrichi de plusieurs cultures ... ces batard mettent en avant l'arabité et piétine le reste ... preuve qu'ils n'ont aucune ouverture d'esprit ... HC

A lire aussi

Avec plus de 10 mille comptoirs dans 145 pays et 6 continents, la société de location de voitures

23/07/2018 16:15
0

L'Europe de Com School of Business, Ecole de Management de l'Université Européenne de Tunis

23/07/2018 15:40
0

Le vice-président du parlement Abdelfattah Mourou a suspendu la séance de ce lundi 23 juillet 2018

23/07/2018 15:35
1

Amen Bank vient de confirmer sa certification MSI 20000. La banque a passé avec succès le deuxième

23/07/2018 12:17
0

Newsletter